En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 36 min 57 sec
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 1 heure 47 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 3 heures 39 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 17 heures 57 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 20 heures 52 sec
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 22 heures 41 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 1 heure 5 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 1 heure 38 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 1 heure 58 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 2 heures 51 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 18 heures 44 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 20 heures 32 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 22 heures 19 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 22 heures 55 min
Psycho

Prendre des décisions fatigue (beaucoup)

Publié le 24 août 2011
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.

Les décideurs, même dans un tribunal qui travaille de manière collégiale, sont plus influencés par leur état de fatigue physique ou psychologique que par les données objectives de la situation à laquelle ils ont à faire face. C'est ce que montre une étude publiée, début 2011, dans l'hebdomadaire américain PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) par Daniel Kahneman, de la Princeton University.

Les décisions judiciaires sont-elles basées seulement sur la loi et les faits ? Normalement, le formalisme légal fait que les juges appliquent la loi à partir des faits, de manière mécanique, et rationnelle après en avoir délibéré. A l’opposé, certains, plus réalistes, estiment que des raisons légales ne suffisent pas à expliquer les décisions des juges et que des facteurs psychologiques, politiques et sociaux influencent leur décision, résume l'article publié par PNAS.

Les auteurs de l'étude ont voulu voir s'il y avait un fond de vérité dans la formule caricaturale qui dit que la justice "dépend de ce que le juge a pris comme petit déjeuner". Les universitaires ont travaillé sur les décisions prises par un tribunal israélien chargé de répondre à des demandes de libération sur parole de détenus, déjà emprisonnés, et ayant effectué une partie de leur peine.

Ils se sont intéressés à plus de 1 100 décisions sur une période d'un an prises par un trio comprenant un juge, un spécialiste en criminologie, et un travailleur social. Exemple avec un Arabe-Israélien condamné à 30 mois de prison qui comparaît à 8h50 du matin, un Juif Israélien condamné à 16 mois de prison comparaissant à 15h10, et un Arabe Israélien condamné à 30 mois de prison.

La décision prise par le tribunal n'est pas influencée par l'origine ethnique des condamnés, ni par la longueur de la peine, ou l'importance du délit, mais par l'heure à laquelle leur cas est étudié.... comme le montre les chiffres sur plus de 1 000 décisions. Passé en début de matinée, l'Arabe Israélien bénéficie d'une libération conditionnelle, mais pas l'Israélien qui a été condamné à une peine de prison deux fois plus courte, pas plus que l'Arabe Israélien qui a la même peine de 30 mois que celui qui a été libéré le matin.

La fatigue a joué son rôle dans le processus de décision. Et cette étude n'est pas la seule à le montrer, cités dans un long article publié dans le supplément hebdomadaire du New York Times, les travaux de Roy Baumeister, de l'université d’État de Floride, évoquent aussi l'influence de ce phénomène sur l'égo de sujets amenés à choisir, qui subissent un phénomène qui influe sur l'ego, appelé "ego depletion". L'énergie mentale s'épuise, même lorsque la décision concerne quelque chose d'agréable, à priori. 

Exemple avec le choix de cadeaux de mariage proposés sur une liste, comme l'a constaté un étudiant de Baumeister, après avoir vécu lui-même cette situation avec son épouse, au moment de son mariage, ce qui lui a donné l'idée d'étudier le phénomène.

Certains chercheurs lient cette fatigue décisionnelle au taux de glucose tandis que d'autres, comme Todd Heatherton doutaient de cette hypothèse. Mais les travaux d'Heatherton, publiés par l'université de Darmouth en mars 2011, l'ont amené à valider cette théorie, montrant que le taux de glucose en baisse n'empêche pas le cerveau de fonctionner, mais le fait fonctionner de manière différente.

Finalement, la leçon de tout cela selon Baumeister, c'est que les meilleurs décideurs savent quand ils ne doivent pas prendre une décision, ils savent quand ils ne sont pas capables de décider, quand ils ne doivent pas faire confiance à leur propre jugement.....

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rhytton
- 26/08/2011 - 14:01
Mmm... j'aimerais etre tres fatigue tous les jours a cause de ca
malgre les responsabilites et les consequences des decisions, c'est quand meme ce qu'il y a de plus formidable.
Rhytton
- 26/08/2011 - 13:59
Et donc...
Si prendre des decisions tiens de la glycemie, peut-on dire que les diabetiques insulino-deficients, connaissant les instants T de leurs pics de glycemie, sont de meilleurs decideurs? "Gnothi seauton": ca ne date pas d'hier pourtant !