En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 22 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 17 heures 56 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 18 heures 53 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 17 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 17 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 18 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 43 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 14 heures 52 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 18 heures 2 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 38 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 22 heures 29 sec
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 17 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 18 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 19 min
Psycho

Prendre des décisions fatigue (beaucoup)

Publié le 24 août 2011
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.

Les décideurs, même dans un tribunal qui travaille de manière collégiale, sont plus influencés par leur état de fatigue physique ou psychologique que par les données objectives de la situation à laquelle ils ont à faire face. C'est ce que montre une étude publiée, début 2011, dans l'hebdomadaire américain PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) par Daniel Kahneman, de la Princeton University.

Les décisions judiciaires sont-elles basées seulement sur la loi et les faits ? Normalement, le formalisme légal fait que les juges appliquent la loi à partir des faits, de manière mécanique, et rationnelle après en avoir délibéré. A l’opposé, certains, plus réalistes, estiment que des raisons légales ne suffisent pas à expliquer les décisions des juges et que des facteurs psychologiques, politiques et sociaux influencent leur décision, résume l'article publié par PNAS.

Les auteurs de l'étude ont voulu voir s'il y avait un fond de vérité dans la formule caricaturale qui dit que la justice "dépend de ce que le juge a pris comme petit déjeuner". Les universitaires ont travaillé sur les décisions prises par un tribunal israélien chargé de répondre à des demandes de libération sur parole de détenus, déjà emprisonnés, et ayant effectué une partie de leur peine.

Ils se sont intéressés à plus de 1 100 décisions sur une période d'un an prises par un trio comprenant un juge, un spécialiste en criminologie, et un travailleur social. Exemple avec un Arabe-Israélien condamné à 30 mois de prison qui comparaît à 8h50 du matin, un Juif Israélien condamné à 16 mois de prison comparaissant à 15h10, et un Arabe Israélien condamné à 30 mois de prison.

La décision prise par le tribunal n'est pas influencée par l'origine ethnique des condamnés, ni par la longueur de la peine, ou l'importance du délit, mais par l'heure à laquelle leur cas est étudié.... comme le montre les chiffres sur plus de 1 000 décisions. Passé en début de matinée, l'Arabe Israélien bénéficie d'une libération conditionnelle, mais pas l'Israélien qui a été condamné à une peine de prison deux fois plus courte, pas plus que l'Arabe Israélien qui a la même peine de 30 mois que celui qui a été libéré le matin.

La fatigue a joué son rôle dans le processus de décision. Et cette étude n'est pas la seule à le montrer, cités dans un long article publié dans le supplément hebdomadaire du New York Times, les travaux de Roy Baumeister, de l'université d’État de Floride, évoquent aussi l'influence de ce phénomène sur l'égo de sujets amenés à choisir, qui subissent un phénomène qui influe sur l'ego, appelé "ego depletion". L'énergie mentale s'épuise, même lorsque la décision concerne quelque chose d'agréable, à priori. 

Exemple avec le choix de cadeaux de mariage proposés sur une liste, comme l'a constaté un étudiant de Baumeister, après avoir vécu lui-même cette situation avec son épouse, au moment de son mariage, ce qui lui a donné l'idée d'étudier le phénomène.

Certains chercheurs lient cette fatigue décisionnelle au taux de glucose tandis que d'autres, comme Todd Heatherton doutaient de cette hypothèse. Mais les travaux d'Heatherton, publiés par l'université de Darmouth en mars 2011, l'ont amené à valider cette théorie, montrant que le taux de glucose en baisse n'empêche pas le cerveau de fonctionner, mais le fait fonctionner de manière différente.

Finalement, la leçon de tout cela selon Baumeister, c'est que les meilleurs décideurs savent quand ils ne doivent pas prendre une décision, ils savent quand ils ne sont pas capables de décider, quand ils ne doivent pas faire confiance à leur propre jugement.....

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rhytton
- 26/08/2011 - 14:01
Mmm... j'aimerais etre tres fatigue tous les jours a cause de ca
malgre les responsabilites et les consequences des decisions, c'est quand meme ce qu'il y a de plus formidable.
Rhytton
- 26/08/2011 - 13:59
Et donc...
Si prendre des decisions tiens de la glycemie, peut-on dire que les diabetiques insulino-deficients, connaissant les instants T de leurs pics de glycemie, sont de meilleurs decideurs? "Gnothi seauton": ca ne date pas d'hier pourtant !