En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

04.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

07.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

05.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 7 min 54 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 10 min 34 sec
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 11 min 25 sec
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 12 min 19 sec
décryptage > Santé
Effet indirect

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

il y a 15 min 8 sec
décryptage > Politique
Démarche de réfléxion

Jean Leonetti : "Le gouvernement a montré les limites de l’ambiguïté du « en même temps »"

il y a 16 min 4 sec
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 16 heures 38 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 19 heures 46 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 8 min 22 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 10 min 55 sec
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 11 min 53 sec
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 14 min 37 sec
décryptage > Science
Survivants

Pourquoi les oiseaux ont survécu aux impacts d'astéroïdes géants et pas les dinosaures

il y a 15 min 27 sec
décryptage > Société
Agitateurs

Islamistes, décoloniaux, écolos zozo et autres dangers pour la démocratie : ce continent immergé qui prospère sur le web

il y a 16 min 18 sec
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 19 heures 42 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 19 heures 51 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 21 heures 6 min
Psycho

Prendre des décisions fatigue (beaucoup)

Publié le 24 août 2011
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des décideurs, même des juges, plus influencés par la fatigue que par des critères rationnels.

Les décideurs, même dans un tribunal qui travaille de manière collégiale, sont plus influencés par leur état de fatigue physique ou psychologique que par les données objectives de la situation à laquelle ils ont à faire face. C'est ce que montre une étude publiée, début 2011, dans l'hebdomadaire américain PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) par Daniel Kahneman, de la Princeton University.

Les décisions judiciaires sont-elles basées seulement sur la loi et les faits ? Normalement, le formalisme légal fait que les juges appliquent la loi à partir des faits, de manière mécanique, et rationnelle après en avoir délibéré. A l’opposé, certains, plus réalistes, estiment que des raisons légales ne suffisent pas à expliquer les décisions des juges et que des facteurs psychologiques, politiques et sociaux influencent leur décision, résume l'article publié par PNAS.

Les auteurs de l'étude ont voulu voir s'il y avait un fond de vérité dans la formule caricaturale qui dit que la justice "dépend de ce que le juge a pris comme petit déjeuner". Les universitaires ont travaillé sur les décisions prises par un tribunal israélien chargé de répondre à des demandes de libération sur parole de détenus, déjà emprisonnés, et ayant effectué une partie de leur peine.

Ils se sont intéressés à plus de 1 100 décisions sur une période d'un an prises par un trio comprenant un juge, un spécialiste en criminologie, et un travailleur social. Exemple avec un Arabe-Israélien condamné à 30 mois de prison qui comparaît à 8h50 du matin, un Juif Israélien condamné à 16 mois de prison comparaissant à 15h10, et un Arabe Israélien condamné à 30 mois de prison.

La décision prise par le tribunal n'est pas influencée par l'origine ethnique des condamnés, ni par la longueur de la peine, ou l'importance du délit, mais par l'heure à laquelle leur cas est étudié.... comme le montre les chiffres sur plus de 1 000 décisions. Passé en début de matinée, l'Arabe Israélien bénéficie d'une libération conditionnelle, mais pas l'Israélien qui a été condamné à une peine de prison deux fois plus courte, pas plus que l'Arabe Israélien qui a la même peine de 30 mois que celui qui a été libéré le matin.

La fatigue a joué son rôle dans le processus de décision. Et cette étude n'est pas la seule à le montrer, cités dans un long article publié dans le supplément hebdomadaire du New York Times, les travaux de Roy Baumeister, de l'université d’État de Floride, évoquent aussi l'influence de ce phénomène sur l'égo de sujets amenés à choisir, qui subissent un phénomène qui influe sur l'ego, appelé "ego depletion". L'énergie mentale s'épuise, même lorsque la décision concerne quelque chose d'agréable, à priori. 

Exemple avec le choix de cadeaux de mariage proposés sur une liste, comme l'a constaté un étudiant de Baumeister, après avoir vécu lui-même cette situation avec son épouse, au moment de son mariage, ce qui lui a donné l'idée d'étudier le phénomène.

Certains chercheurs lient cette fatigue décisionnelle au taux de glucose tandis que d'autres, comme Todd Heatherton doutaient de cette hypothèse. Mais les travaux d'Heatherton, publiés par l'université de Darmouth en mars 2011, l'ont amené à valider cette théorie, montrant que le taux de glucose en baisse n'empêche pas le cerveau de fonctionner, mais le fait fonctionner de manière différente.

Finalement, la leçon de tout cela selon Baumeister, c'est que les meilleurs décideurs savent quand ils ne doivent pas prendre une décision, ils savent quand ils ne sont pas capables de décider, quand ils ne doivent pas faire confiance à leur propre jugement.....

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rhytton
- 26/08/2011 - 14:01
Mmm... j'aimerais etre tres fatigue tous les jours a cause de ca
malgre les responsabilites et les consequences des decisions, c'est quand meme ce qu'il y a de plus formidable.
Rhytton
- 26/08/2011 - 13:59
Et donc...
Si prendre des decisions tiens de la glycemie, peut-on dire que les diabetiques insulino-deficients, connaissant les instants T de leurs pics de glycemie, sont de meilleurs decideurs? "Gnothi seauton": ca ne date pas d'hier pourtant !