En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

04.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 13 heures 53 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 15 heures 23 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 19 heures 17 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 20 heures 21 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 21 heures 23 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 13 heures 41 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 14 heures 41 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 19 heures 48 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 20 heures 26 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 20 heures 56 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 22 heures 2 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 22 heures 32 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 23 heures 5 min
Ouf

Les Etats-Unis sauvent leur dette

Publié le 02 août 2011
Annoncé dimanche soir par Barack Obama, l'accord entre les démocrates et les républicains sur le relèvement du plafond de la dette a été adopté par la Chambre des Représentants. Il évitera aux Etats-Unis le défaut de paiement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Annoncé dimanche soir par Barack Obama, l'accord entre les démocrates et les républicains sur le relèvement du plafond de la dette a été adopté par la Chambre des Représentants. Il évitera aux Etats-Unis le défaut de paiement.

[Mise à jour le 2 août à 10h15]

L'accord démocrates/républicains annoncé dimanche par Barack Obama a été adopté lundi par la Chambre des Représentants, par 269 voix contre 161.

Si de nombreux démocrates se sont montrés réticents (car aucune hausse d'impôts n'est prévue), c'est la majorité républicaine qui a permis au texte d'être voté. Il doit aujourd'hui être validé par le Sénat, à majorité démocrate.

[Article publié le 1er août à 10h]

"Je veux annoncer que les responsables des deux partis dans les deux chambres ont trouvé un accord qui va réduire le déficit et éviter le défaut [de paiement], un défaut qui aurait eu un effet dévastateur sur notre économie".

Dans un discours prononcé dimanche soir depuis la Maison Blanche, le président Obama s'est réjoui du compromis trouvé entre les démocrates et les républicains sur les modalités du relèvement de plafond légal de la dette du pays : bloqué jusqu'alors à 14.294 milliards de dollars, il ne permettait plus au Trésor américain d'emprunter suffisamment pour couvrir les dépenses de l'Etat américain.

Si l'accord est adopté par le Congrès avant mardi 2 août minuit, il évitera au pays un défaut de paiement, qui pouvait entraîner la fermeture progressive de plusieurs services de l'Etat (government shutdown) et frapper lourdement l'économie américaine. Il mettra également un terme à la "crise [politique] que Washington a imposé au reste de l'Amérique" et qui "a duré trop longtemps", selon le président.

Après des semaines de négociations impitoyables entre les deux grands partis, les républicains du Sénat avaient repoussé dimanche l'ultime proposition des démocrates, faisant craindre le pire pour l'avenir du pays. C'est finalement une négociation tripartite avec la Maison Blanche qui a permis d'aboutir à un compromis.

Pour accompagner le relèvement de 2 100 milliards de dollars du plafond de la dette, un premier plan de réduction des dépenses de 1 000 milliards de dollars devrait être complété d'ici fin novembre par des coupes supplémentaires de 1 500 milliards de dollars, définies par une commission mixte composée de républicains et de démocrates. Au grand dam des démocrates, aucune hausse d'impôts n'est en revanche prévue.

Barack Obama a insisté sur la durabilité de l'accord, "qui permettra au pays de ne pas se retrouver dans la même situation dans six mois" et d'affronter sereinement la réduction de ses déficits. L'accord devrait en effet permettre d'assurer le financement de l'Etat américain jusqu'en 2013, soit après les élections présidentielles.

Harry Reid, chef de la majorité démocrate au Sénat, s'est déclaré "soulagé que les chefs des deux partis se soient rapprochés pour le bien de notre économie afin d'atteindre un accord historique bipartite qui mette fin à cette impasse dangereuse".

Côté républicain, son homologue Mitch McConnell s'est également montré satisfait "que les deux partis aient été capables de se rassembler et de produire les grandes lignes d'un plan que nous pourrons recommander dans notre groupe [républicain]".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Aie
- 02/08/2011 - 03:26
Pour combien de temps ?
Obama n'aura pas tenu ses promesses de sauveur.
bobocleaner
- 01/08/2011 - 13:24
et les chinois
ils sont OK pour continuer a acheter la dette américaine ?
Je les trouve bien naifs les retraités chinois ;-).