À Propos

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure et du MIT, Vincent Pons est professeur d'économie à Harvard et co-fondateur de la société Liegey Muller Pons, spécialisée en stratégie électorale. Twitter : @VinPons

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catastrophe évitable… et pas évitée ?

Enième choc électoral… et déjà le prochain en vue au regard de l’indigence de la réaction des partis traditionnels

Le 21 avril 2002 continue de donner des cauchemars et des maux de tête au PS et aux Républicains. Les élites politiques vont-ils prendre la mesure des changements durables auxquels ils doivent s'adapter ?
09/12/2015 - 13h08
0 1
Vices cachés

Ces dangers qui planent sur la primaire UMP (et qui dépassent de loin la question des règles du jeu)

Alors que le député UMP Thierry Solère dévoile l'organisation de la primaire du parti de Nicolas Sarkozy prévue les 20 et 27 novembre 2016, de nombreuses questions se posent sur ses réels enjeux, au-delà même de sa simple organisation.
03/04/2015 - 13h09
0 1
L’homme qui agitait le chiffon rouge

Pourquoi Manuel Valls a peu de chances de récolter les bénéfices qu’il espérait de sa campagne électorale guerrière

Le Premier ministre s'est investi personnellement dans la campagne des départementales qui va s'achever par une défaire prévisible. Son positionnement tranché va peut-être faire évoluer la perception de l’opinion à son égard.
28/03/2015 - 09h14
0 9
Plan social à gauche

Départementales : ce 21 avril puissance 1000 qui pourrait tomber sur la gauche dès le 1er tour

La gauche pourrait perdre 800 à 1000 cantons dès le premier tour des élections départementales de ce mois de mars. La défaite est attendue, mais pourrait être encore plus cinglante en raison du nouveau mode de scrutin. Les divisions internes du PS et un FN crédité de 30 % par les sondages n'arrangent rien.
20/03/2015 - 15h50
0 12
Effet boomerang

Inquiétude à gauche : pourquoi le nouveau mode de scrutin pour les départementales pourrait se transformer en prime pour la droite et le FN

En lançant la réforme du mode de scrutin des élections cantonales, la gauche pourrait avoir causé sa propre perte. Le scrutin majoritaire risque de favoriser l’opposition de droite, en tête des sondages, qui réunit les mécontents du gouvernement socialiste.
06/03/2015 - 15h09
0 2
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours