À Propos

Pierre Bréchon est professeur émérite de science politique à l’IEP de Grenoble, chercheur au laboratoire PACTE, directeur honoraire de l’IEP de Grenoble, et auteur notamment de Comportements et attitudes politiques aux Presses universitaires Grenoble. Il a également dirigé l'ouvrage Les élections présidentielles sous la Ve République (Documentation française). 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vrai combat ?
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
Dans une interview au Figaro, Édouard Philippe a parlé de droite Trocadéro pour décrire ce que sont devenus les LR aujourd’hui tout en qualifiant lui sa droite à lui de "droite moderniste, proeuropéenne".
14/05/2019 - 07h49
1716
Euro-Rolling
Le RN en voie de dépassement de LREM aux européennes : concrètement qui sont vraiment les électeurs qui bougent ?
Les derniers chiffres, dévoilés par l'IFOP, sur les intentions de vote pour les élections européennes indiquent que le Rassemblement National a dépassé LREM. Comment expliquer les récentes évolution et la tendance actuelle à quelques semaines du scrutin.
05/05/2019 - 11h25
1312
Tout et son contraire
Paradoxe des législatives : au royaume des partis aveugles, La République (borgne) En Marche est reine
57 % des Français ne veulent pas donner une majorité à Emmanuel Macron mais les projections d’Opinion Way montrent que LREM pourrait avoir une large majorité de sièges.
02/06/2017 - 19h30
04
“Je suis la voix de la colère sociale”
A quel point le chaos social que semble prophétiser le FN menace-t-il le quinquennat Macron?
"Je suis la voix de la colère sociale" déclarait Marine Le Pen la veille de sa défaite. La contestation gronde en France depuis le lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron. Pour autant, Marine Le Pen n'est peut-être plus la mieux placée pour capter le vote contestataire aux élections législatives.
12/05/2017 - 11h48
09
Quelle opposition ?
L'alternance d'après : y-aura-t-il encore une place pour une opposition qui ne soit pas anti-système après une élection d'Emmanuel Macron ?
Avec l'éclatement des partis politiques traditionnels, et la montée des groupes antisystèmes, le temps du classique clivage gauche / droite semble de moins en moins d'actualité.
28/04/2017 - 14h45
012
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours