À Propos

Philippe Bas, sénateur de la Manche, préside depuis 2014 la commission des lois du Sénat. En 2018, il a conduit l’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla. Ancien secrétaire général de l’Élysée et ministre de Jacques Chirac, ancien président du conseil départemental de la Manche, il fut aussi un très proche collaborateur de Simone Veil, de Jacques Barrot et du président du Sénégal, Abdou Diouf. Il a publié en 2019 le livre Les Chemins de la République aux éditions Odile-Jacob.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entretien

Philippe Bas : "Les responsabilités de l’exécutif dans le déclenchement du mouvement du 5 décembre sont considérables"

Philippe Bas, sénateur de la Manche, préside depuis 2014 la commission des lois du Sénat et a conduit en 2018 l’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla. Il vient de publier "Les Chemins de la République" (Odile-Jacob). Pour Atlantico, il évoque le modèle républicain français et revient sur la situation politique actuelle avec le mouvement de grève du 5 décembre notamment.
02/12/2019 - 09h59
14 1
Bonnes feuilles

Comment les espoirs déçus et l'inaction politique abîment la République

Philippe Bas publie "Les Chemins de la République" aux éditions Odile Jacob. La République perd confiance en elle et se fragmente. Pour toutes celles et tous ceux qu’inquiètent les dérèglements de la démocratie, Philippe Bas donne des raisons d’espérer et d’agir plutôt que de se réfugier dans la nostalgie. Extrait 2/2.
01/12/2019 - 09h15
7 0
Bonnes feuilles

Grandeur et misère de la fonction d’élu républicain

Philippe Bas publie "Les Chemins de la République" aux éditions Odile Jacob. La République perd confiance en elle et se fragmente. Pour toutes celles et tous ceux qu’inquiètent les dérèglements de la démocratie, Philippe Bas donne des raisons d’espérer et d’agir plutôt que de se réfugier dans la nostalgie. Extrait 1/2.
30/11/2019 - 09h51
1 1
Danger évité ?

Charte européenne des langues régionales : les nuages s'amoncellent sur la promesse de ratification faite par Hollande

Une motion de censure a été votée par la commission des lois du Sénat contre la proposition de loi modifiant la constitution nécessaire pour la ratification de la Charte européenne de protection des langues régionales.
23/10/2015 - 15h39
0 4
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours