À Propos

Professeur en droit à l'Université de Versailles Saint Quentin.

Spécialiste du droit de l’environnement et du droit de la santé.

Laurent Neyret est aussi agrégé en droit privé et sciences criminelles. Sa thèse sur les Atteintes au vivant et à la responsabilité civile dans laquelle il propose la création d’un crime d’écocide, a reçu le Prix Maisondieu de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, le Premier prix de la Société française de droit de l'environnement et le Prix du Centre Droit et Santé de la faculté de droit de Montpellier.

Il a enseigné pendant cinq ans à l’Université de Versailles Saint-Quentin. Il y a initié la création de la première clinique du droit de l’environnement en France. 

Ses recherches portent sur les grands défis du droit de la responsabilité, plus particulièrement dans les domaines de la responsabilité environnementale (dommage environnemental et préjudice écologique), de la responsabilité médicale et de la bioéthique (les conséquences médicales du Distilbène), à l’échelle nationale et internationale.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico green
Pourquoi le droit actuel ne permet pas de combattre efficacement une criminalité environnementale ultra rentable
Les activités illicites qui menacent l'environnement progressent à une vitesse inquiétante mais "l'écocide" n'est toujours pas reconnu par le droit international, faisant ainsi prospérer les trafics en tout genre (animaux, déchets, etc.).
14 mars 2016
0 2
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours