À Propos

Sciences Po, Droit, MBA Harvard, Gérard Lignac a d'abord fait carrière dans l'industrie, puis dans la presse comme Président de l'Est Républicain et Président du groupe EBRA.

Il est également actionnaire d'Atlantico.

Il a écrit La mondialisation pour une juste concurrence (Unicom, 2009).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Paralysie

Pourquoi il n'y aura pas de reprise de l'investissement tant que l'Europe se refusera à revoir ses règles de concurrence avec la Chine

Après avoir consacré vingt millions à préparer la fabrication de panneaux photovoltaïques, un industriel s'est trouvé dans l'impossibilité de commercialiser ses fabrications, pris dans le double étau de la concurrence chinoise et de la remise en cause d'aides de l'Etat.
17/11/2014 - 13h02
0 0
A quelques milliards près

Plan de stabilité : ce qu’il manque encore à Manuel Valls pour réussir

Le tâche du Premier ministre s'annonce difficile, car il va devoir composer avec l'Europe - donc l'Allemagne - tout en s'efforçant de réduire nos dépenses.
29/04/2014 - 08h39
0 2
C'est la faute aux Chinois !

Pendant que la Chine s'éveillait, la France s'est endormie… A quand le réveil ?

L'Occident doit faire d'une juste concurrence son but premier en matière d'échanges internationaux pour espérer redevenir compétitif. Si nous continuons à jouer la carte du libre-échange débridé, la dévastation de nos économies deviendra inéluctable.
02/12/2013 - 10h37
0 3
Changement de cap ?

Faut-il écouter Lakshmi Mittal quand il affirme que l’Europe ne pourra pas sauver sa compétitivité sans renforcer ses barrières douanières ?

Le 17 avril dernier, Lakshmi Mittal était auditionné par la commission d'enquête sur la sidérurgie à l'Assemblée nationale. Le PDG d'ArcelorMittal avait notamment plaidé pour plus de protectionnisme en Europe. Le débat est relancé.
02/05/2013 - 13h46
0 18
Halte à la concurrence déloyale

Pourrons-nous résister à une Chine 1ère puissance mondiale de demain sans réfléchir au rétablissement d'une juste concurrence ?

L'Occident doit faire d'une juste concurrence son but premier en matière d'échanges internationaux. Si nous continuons à jouer le libre-échange débridé, la dévastation de nos économies deviendra inéluctable.
21/12/2012 - 08h10
0 21
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours