À Propos

Intégrant l'Ecole Polytechnique à 18 ans, François Audouze est entré très tôt dans le monde de l'entreprise. A 28 ans, il prend la direction générale d'une entreprise de commerce de gros de produits sidérurgiques de 400 personnes dont il deviendra président en 1984. Il l'introduira en Bourse en 1989. En 1996, elle avait 4.000 personnes et un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros. Devenu président de la fédération internationale de son métier, il a appris les rouages des organisations internationales de plusieurs milliers d'entreprise. Il rachète ensuite une PME qu'il a revendue en 2003 au moment de sa retraite. Il possède encore une petite société de vente d'aciers et s'adonne à son hobby, la haute gastronomie avec des vins d'âge canonique.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Bonnes feuilles

Ce qui permettrait enfin à la France de retrouver le chemin de l'excellence

En poursuivant les schémas politiques actuels, la France ne pourra pas enrayer son déclin. François Audouze propose des mesures radicales et courageuses pour entraîner les citoyens dans un élan de réformes qui permettront à leur pays de redevenir numéro 1. Extrait de "La France de l'excellence" (2/2).
15/12/2013 - 10h01
0 12
Bonnes feuilles

Pourquoi il est nécessaire de supprimer l'emploi à vie des fonctionnaires

En poursuivant les schémas politiques actuels, la France ne pourra pas enrayer son déclin. François Audouze propose des mesures radicales et courageuses pour entraîner les citoyens dans un élan de réformes qui permettront à leur pays de redevenir numéro 1. Extrait de "La France de l'excellence" (1/2).
14/12/2013 - 10h12
0 22
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours