À Propos

Francis Guthleben est un journaliste d'investigation. Il est auteur, écrivain, réalisateur. Il a publié Scandales à France Télévisions aux éditions JC Gausewitch. Il vient également de publier Enceint ! Journal d'un futur père

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Partialité sur fonds publics

De Radio France à France Télé : oui, il existe une mission de service public mais laquelle et à quel prix ?

Les grévistes de Radio France entendent défendre "à tout prix" le modèle de l'audiovisuel public. Celui-ci, non soumis à un principe de rentabilité absolue, permet effectivement de produire des contenus de qualité, cependant l'obligation de neutralité auquel il doit répondre est moins aisément contrôlable...
09/04/2015 - 13h57
0 4
S’il n’y avait que ça

L’arbre Gallet qui cachait la forêt de la gabegie de l’audiovisuel public

Baisse du financement public, effondrement du marché publicitaire, concurrence du numérique, l'audiovisuel public français apparait plus que jamais en difficulté.
27/03/2015 - 08h13
0 4
Bal des hypocrites

Mouvement des journalistes de France Télévisions : une grève de riches

Vingt-quatre heures de grève à France Télévisions pour réclamer le retrait du plan de départs volontaires de 361 personnes... "Pas de quoi fouetter un chat", affirme Francis Guthleben, consultant médias et auteur du livre "Scandales à France Télévisions".
09/11/2013 - 10h16
0 34
Gabegie

Ce n'est pas la suppression de la publicité qui a coûté 746 millions d'euros à l'État mais les erreurs des dirigeants de France Télévisions

La suppression de la publicité après 20 heures sur France Télévisions a coûté près de 746 millions d'euros à l'État depuis son entrée en vigueur en 2009, a estimé le 10 juillet 2013 Marcel Rogemont, rapporteur du projet de réforme de l'audiovisuel.
12/07/2013 - 09h54
0 10
Extinction des feux

Et si la suppression de France Télévisions était le meilleur moyen de sauver la mission d’intérêt général de l’audiovisuel public (et d’éviter un destin à la grecque)

Alors que le gouvernement grec vient de fermer son service public audiovisuel, la forme et la mission de France Télévisions sont remises en cause. A l'époque d'Internet et du replay, le service public devrait peut-être muter encore plus que ce qui s'annonce.
13/06/2013 - 09h29
0 44
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours