À Propos

Le docteur Christophe de Jaegger est chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris, directeur de l’Institut de médecine et physiologie de la longévité (Paris), directeur de la Chaire de la longévité (John Naisbitt University – Belgrade), et président de la Société Française de Médecine et Physiologie de la Longévité.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment "Nous ne sommes plus faits pour vieillir"  chez Grasset, et "Longue vie", aux éditions Telemaque.

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Efforts payants
Ces 5 maladies que l’exercice physique peut prévenir… à condition de bien le doser
L'activité physique régulière aurait un impact positif contre de nombreuses maladies et notamment les cancers.
09/10/2018 - 09h02
00
Vieux os
Pourquoi vieillir avec moins de médicaments est aussi une question de choix personnel
Et si le fait de nous apprendre à vieillir nous concernait finalement tous. C'est ce que propose le docteur Christophe de Jaeger dans son dernier livre, "Bien vieillir sans médicament" (Cherche Midi).
24/09/2018 - 09h22
10
Révolution scientifique ?
Un pas de plus vers la découverte qui pourrait bien inverser le processus de vieillissement des cellules humaines
Cinq scientifiques anglais seraient parvenus à inverser le vieillissement cellulaire. Eléments de réponses sur ce mécanisme fascinant.
17/08/2018 - 11h00
00
Bien dans sa tête
Les villages pour personnes âgées atteintent d'alzheimer, le meilleur endroit sur terre ?
Depuis 2009, une nouvelle forme de villages pour personnes âgées a vu le jour en Amérique. Il s'agit de village qui reconstituent des centres villes des années 1950,1960. Ce nouveau type de prise en charge doit permettre d'aider la prise en charge des gens souffrants de démence. Des études doivent valider ces pistes.
07/08/2017 - 10h11
02
Chiffres à l'appui
Activités physiques : ce qu'il faut faire à 40 ans pour éviter les AVC et les problèmes cardiaques
L'agence de Santé publique France a publié son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Elle révèle que chaque années, ce sont 18.343 femmes et 13.003 hommes qui meurent d'un accident vasculaire cérébral. Les femmes restent majoritairement touchées. Des activités physiques permettent cependant de réduire les risques.
24/02/2017 - 12h12
02
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours