À Propos

Carole Gomez est chercheur à l'IRIS, chargée des questions liées à l'impact du sport sur les relations internationales. Elle s'intéresse principalement aux concepts de diplomatie sportive et d'intégrité dans le sport. Elle participe également aux études portant sur les politiques de défense.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bonnes feuilles
Et si nous étions tous coupables de l'omniprésence de l'argent sale ?
De quoi l'argent sale est-il le nom ? Pourquoi est-il devenu un enjeu si important ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour lutter ? Dénoncée depuis des décennies, comment expliquer que cette question ne soit toujours pas réglée ? Extrait de "L'argent sale : à qui profite le crime ?" de Carole Gomez et Sylvie Matelly, publié aux éditions Eyrolles.(2/2)
22/02/2018 - 07h53
02
Bonnes feuilles
L'agent sale, ce dénominateur commun entre le terrorisme et le crime organisé
De quoi l'argent sale est-il le nom ? Pourquoi est-il devenu un enjeu si important ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour lutter ? Dénoncée depuis des décennies, comment expliquer que cette question ne soit toujours pas réglée ? Extrait de "L'argent sale : à qui profite le crime ?" de Carole Gomez et Sylvie Matelly, publié aux éditions Eyrolles.(1/2)
21/02/2018 - 07h57
01
L'affrontement continue
Ouverture des JO de Rio : ces 4 leçons géopolitiques que les jeux d'été 2016 nous apprennent sur l'état de la planète
Les Jeux olympiques d'été ne risquent finalement pas de permettre au Brésil d'affirmer son statut de puissance émergente, comme cela avait été souhaité par Lula. En revanche, elles constitueront, comme toutes les olympiades, un moyen pour les Etats de s'affronter par des moyens autres que militaires en vue d'affirmer leur statut de puissance.
12/08/2016 - 20h16
01
Cadeau empoisonné
Du pain et des jeux ? Quand organiser de grands événements sportifs s'avère un pari risqué pour le pouvoir
La contestation qui ne s'arrête pas au Brésil trouve une partie de son origine dans les protestations contre le coût excessif de l'organisation de la Coupe du monde. Organiser des grands évènements sportifs de portée planétaire est-il devenu un piège ?
26/06/2013 - 15h44
00
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours