À Propos

Camille Bedin est conseillère départementale des Hauts-de-Seine, canton Nanterre-Suresnes, et déléguée nationale, membre du bureau exécutif des Républicains. Elle a notamment écrit "Pourquoi les banlieues sont de droite" chez Plon.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Factice
La grande illusion : comment les promesses du candidat François Hollande en 2012 ont provoqué la déception des “Quartiers”
Pendant sa campagne en 2012, François Hollande avait fait de nombreuses promesses pour les banlieues françaises. Cinq ans après, les habitants de ces quartiers sont désespérés par le manque d'action du chef de l'Etat. Délit de faciès, proximité, perte de confiance… voici la chronique de l'échec de la politique du gouvernement.
15/02/2017 - 16h09
03
La république des oubliés
Etat (psychologique) d’urgence : l'Etat est-il capable de sauver les derniers lambeaux de sa légitimité face à la colère des combattants abandonnés sur le front des fractures françaises ?
Les récentes agressions dont ont été victimes ces derniers jours policiers, enseignants et bien d'autres reflètent une situation sécuritaire alarmante aujourd'hui en France dans certaines zones du territoire national.
21/10/2016 - 14h30
016
Fausse note
Pourquoi la promotion de l’égalité des chances à l’école par Najat Vallaud-Belkacem devrait surtout se traduire par le sacrifice de ceux qui auraient pu monter dans l’ascenseur social
La ministre de l'Education nationale a lancé lundi 18 janvier son programme de parcours d'excellence pour les collégiens d'éducation prioritaire. Souhaitant se distinguer des internats d'excellence pensés par Nicolas Sarkozy en son temps, le gouvernement semble faire fausse route sur cette question de la mixité sociale.
19/01/2016 - 14h17
03
Obstination dans l'erreur
Réforme de la carte scolaire : un outil malheureusement inefficace contre les inégalités sociales
Une dizaine de départements vont expérimenter une modification de la carte scolaire dans l'objectif de réintroduire de la mixité sociale dans les collèges.
20/10/2015 - 14h44
011
La république des oubliés
"Je suis Charlie" : pourquoi ce serait bien qu'on soit aussi les policiers, les profs ou tous ceux que notre aveuglement ou notre lâcheté laissent seuls en première ligne
La mobilisation en faveur de Charlie Hebdo ne faiblit pas dans tout le pays. Si "Je suis Charlie" est le slogan le plus lu et entendu, les policiers, les professeurs et bien d'autres sont confrontés quotidiennement à la violence, particulièrement dans les zones sensibles de France.
09/01/2015 - 12h29
09
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours