À Propos

Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog, www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Développement à venir

Le Pakistan est-il condamné à la violence pour l’éternité ?

Le Pakistan deviendra sans doute, d'ici une dizaine d'années, le deuxième pays musulman le plus peuplé au monde. Mais il est enfermé, depuis 1947, dans un cercle vicieux qui l'empêche de se développer.
07/07/2019 - 09h22
90
Bonnes feuilles

Le Pakistan peut-il se guérir de sa peur de l’Inde ?

Ardavan Amir-Aslani publie "Le Pakistan : De l'empire des Moghols à la République islamique" aux éditions de l’Archipel. Le Pakistan connaît une réelle évolution et deviendra sans doute, d'ici une dizaine d'années, le deuxième pays musulman le plus peuplé au monde. Ardavan Amir-Aslani retrace la genèse de la complexe identité du pays. Extrait 2/2.
07/07/2019 - 09h20
00
Bonnes feuilles

Pakistan : Etat laïque, Etat islamique, les deux faces d’une même pièce ?

Ardavan Amir-Aslani publie "Le Pakistan : De l'empire des Moghols à la République islamique" aux éditions de l’Archipel. Le Pakistan connaît une réelle évolution et deviendra sans doute, d'ici une dizaine d'années, le deuxième pays musulman le plus peuplé au monde. Ardavan Amir-Aslani retrace la genèse de la complexe identité du pays. Extrait 1/2.
06/07/2019 - 10h56
23
International

Porte-avion américain déployé au Moyen-Orient : ce que cache l'escalade entre Téhéran et Washington

Ce dimanche 5 mai, John Bolton, conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, a annoncé le déploiement au Moyen-Orient du porte-avions et du groupe aéronaval Abraham Lincoln, ainsi que des bombardiers pour répondre à des "indications inquiétantes d'escalade" de la part de Téhéran.
07/05/2019 - 09h23
83
Hijra

Ces Saoudiens qui fuient le Royaume

Deux soeurs saoudiennes ont fui leur pays et appellent la communauté internationale à les protéger. Elles affirment avoir fui "l’oppression de leur famille".
26/04/2019 - 10h23
63
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours