À Propos

Anthony Mahé est sociologue à l'ObSoCo (Observatoire Société et Consommation). Il est spécialisé dans les domaines de l'imaginaire de la consommation et de la sociologie du quotidien. Il a réalisé une thèse de doctorat sur le recours à l’endettement bancaire à l'Université Paris-Descartes.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Consommation de masse

L'effet marketing : renoncer à des petits ruisseaux de dépenses peut-il nous mener à de grandes rivières d'économies ?

Pourquoi préférer prendre un "latte" chez Starbucks plutôt qu'un simple café au comptoir ? Même dans un contexte économique défavorable, nous avons toujours tendance à dépenser "inutilement" de l'argent. C'est une question de bien-être matériel et psychologique.
27/03/2014 - 11h31
0 4
Chère ménagère

Comment les prix des besoins élémentaires des Français ont évolué depuis 10 ans

Si les dépenses contraintes des Français ont logiquement augmenté durant cette dernière décennie, ceux-ci ne compensent pas systématiquement en réduisant leurs dépenses dites de plaisirs.
17/03/2014 - 11h45
0 2
Le fric, c'est chic !

Epidémie d’opulenciolite ? Les super riches de ce monde adoptent des trains de vie de plus en plus obscènes

Malgré la crise, les riches sont toujours plus riches. Et certains en profitent, à plus ou moins bon escient. Explication de ces comportements qui, entre fascination et désapprobation, ne laissent pas indifférent.
26/01/2014 - 09h11
0 35
Connait pas crise

Impact de la crise : les classes moyennes relativement épargnées et pourtant terriblement angoissées

Selon la dernière étude de l'Insee sur le revenu et le patrimoine des ménages, les personnes les plus modestes ont été davantage touchées par la dégradation du marché du travail : malgré les mesures exceptionnelles de soutien à leur intention. A contrario, les classes moyennes ont été moins touchées par la crise.
08/07/2012 - 09h53
0 9
France d'en haut

Les élites françaises ont-elles vraiment trahi les valeurs qu'elles devaient défendre ?

Le président de la République se montre très critique à l'égard des élites dans ce début de campagne. Stratégie de communication ou manque de responsabilité des banquiers et des grands patrons ?
22/02/2012 - 12h28
0 3
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours