En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Pourquoi les Juifs se tiennent-ils toujours les coudes ?
Entendu au bistrot…
Mais pourquoi les Juifs se tiennent-ils toujours les coudes ?
Publié le 27 février 2014
Ça se dit beaucoup. Et peut-être bien que c’est vrai. Vous voulez savoir pourquoi ?
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ça se dit beaucoup. Et peut-être bien que c’est vrai. Vous voulez savoir pourquoi ?

Des Juifs, il y en a des bien. Et des pas bien. Des crétins. Et des intelligents. Des riches (on ne parle que de ceux-là). Des pauvres (on n’en parle jamais). Des gros. Et des minces. Des escrocs. Des qui sont honnêtes. Des qui sont de gauche. Des qui sont de droite. Des prix Nobel (il y en a pas mal). Des analphabètes (il n’y en a pas trop). Des mafieux. Des écrivains. Des cinéastes. Et des marchands de fringues. Mais ils ont tous quelque chose en commun : ils sont juifs ! Et depuis la nuit des temps on le leur rappelle.

Avec cette phrases répétée ad nauseam : ils se tiennent toujours les coudes ! Ça se dit dans les bistrots. Et les derniers bistrots où l’on cause, c’est le Net. La plupart des commentaires, fort nombreux, publiés sous l’article "Pourquoi Bernard-Henri Lévy suscite-t-il tant de haine ?" n’ont pas échappé à cette règle. Du moins, ceux qui n’ont pas été supprimés, la loi française interdisant toute incitation à la haine raciale. Et le "ils se tiennent toujours les coudes" y est remarquablement représenté.

Ils se tiennent toujours les coudes ? Mais bien sûr que c’est vrai ! Et pourquoi donc ? Parce que depuis toujours on les tue (plus ou moins selon les périodes) non pas pour ce qu’ils font ou ce qu’ils auraient fait, mais pour ce qu’ils sont. Depuis toujours, des millions d’hommes, qui ne sont pas juifs, payent eux aussi leur tribut à la mort. Des Français ont été assassinés par les nazis, mais pas parce qu’ils étaient français. Des Arabes meurent par dizaines de milliers en Syrie, en Irak, en Égypte, mais pas parce qu’ils sont arabes. Des Palestiniens perdent la vie dans un conflit avec Israël, mais pas parce qu’ils sont palestiniens. Des Noirs se font massacrer en Afrique, mais pas parce qu’ils sont noirs.

Seuls, à un moment de leur histoire, les Arméniens et les Tutsis ont partagé avec les Juifs l’atroce privilège d’être assassinés pour ce qu’ils étaient. Concernant les Juifs ça dure depuis bientôt deux mille ans… Et cette mémoire se transmet (et pas seulement celle d’Auschwitz), sans cesse rafraîchie par une actualité couleur sang.

Quand, pendant les croisades, des chevaliers européens égorgeaient sur leur chemin les hommes, les femmes et les enfants juifs de la vallée du Rhin, les Juifs du sud de la France, relativement à l’abri, se sentaient un peu plus juifs en découvrant les récits de ces abominations.

Quand les Israélites français, bourgeois et de bonne famille, furent informés des détails de pogroms en Ukraine, Pologne, Russie et Roumanie, ils réalisèrent qu’eux aussi étaient juifs. Quand les Juifs américains eurent une vision précise des horreurs nazies, ils eurent tous une âme de Juif polonais, ukrainien ou russe. Quand, bien plus près de nous, le journaliste américain Daniel Pearl fut égorgé devant une caméra en répétant sous la contrainte : "Je suis juif", tous les Juifs du monde moururent avec lui. Et quand Mohammed Merah logea ses balles dans la tête de trois gamins juifs, tous les Juifs de la planète furent ces enfants-là. Alors oui, ils ont tendance à se tenir les coudes.

Dans un texte paru dans Combat le 10 mai 1947, Albert Camus ne dit pas autre chose : On est toujours sûr de tomber, au hasard des journées, sur un Français, souvent intelligent par ailleurs, et qui vous dit que les Juifs exagèrent vraiment. Naturellement, ce Français a un ami juif qui, lui, du moins… Quant aux millions de Juifs qui ont été torturés et brûlés, l’interlocuteur n’approuve pas ces façons, loin de là. Simplement, il trouve que les Juifs exagèrent et qu’ils ont tort de se soutenir les uns les autres, même si cette solidarité leur a été enseignée par le camp de concentration.

C’était il y a plus de 60 ans. Pas une ligne à changer.

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
02.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
05.
France/Allemagne, le match éco ou la preuve par 4 de l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron
06.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
07.
« Mon Gilet jaune » est une marque déposée et appartient à une femme entrepreneur qui se frotte les mains
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (176)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ludovique
- 05/03/2014 - 14:30
pour info
@SteakKnife Israel a ete pro apartheid jusqu'à la fin de ce regime en afrique du sud, et je vous signal aussi que l extreme droite existe aussi en Israel, qui de plus est actuelement au pouvoir avec d autre partie, comme les liberaux et un parti religieux qui de mon avis et une cohalition pratiquant une politique nationaliste.
Mais cela concerne les ISRAELIENS.
Satan
- 03/03/2014 - 23:41
Et nous les Satanistes on se sert les ...
Et pour nos femmes je vous laisse deviner!
VeLiVoS
- 01/03/2014 - 22:03
SteakKnife - je ne dois pas être si intelligent que ça car …
• je ne vois pas quel rapport vous mettez ici entre "l'aliénation économique" et le fait que j'ai dit que la principale cause aux guerres dites de religion était des enjeux politiques et non religieux ‼ Ici, je ne sais tjrs pas si vous connaissez le matérialisme dialectique, en revanche, la langue de bois et le hors-sujet façon Marchais, pas de doute ‼
• je ne suis pas parvenu à me faire comprendre qd je vous ai plusieurs fois expliqué que les bourgeois qui prennent le pouvoir face au clergé et la noblesse, c'était le sens du pouvoir …
• Enfin et toujours dans le hors-sujet, qd j'écris :
"le marxisme est bien un prolongement logique de la révolution française. Lénine s'était d'ailleurs vanté de son inspiration …", vous me répondez :
"Si vous voulez savoir ce que pense Marx de la Révolution Francaise, lisez Marx, et non pas Lénine"
Où ai-je parlé de Marx ? Et nieriez-vous que Lénine était marxiste ? Parce que si c'est le cas, c'est un scoop de première, si l'on définit le marxisme comme la doctrine :
• professant le collectivisme,
• croyant en l'inéluctabilité de la lutte des classes,
• soutenant une conception radicalement athée et matérialiste de l'histoire.