En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 min 33 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 57 min 22 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 15 heures 57 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 16 heures 57 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 45 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 5 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 35 min 18 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 9 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 39 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 33 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 37 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 22 heures 55 min
© REUTERS/Arnd Wiegmann
Trois quarts des cadres estiment que les réunions sont une perte de temps.
© REUTERS/Arnd Wiegmann
Trois quarts des cadres estiment que les réunions sont une perte de temps.
Réunionite aiguë

Pourquoi les réunions peuvent facilement nuire à l’efficacité au bureau

Publié le 20 février 2014
Trois cadres sur quatre considèrent que les réunions auxquelles ils participent sont inutiles, selon une enquête menée auprès de 340 personnes par le facilitateur de réunions Perfony.
Denis Monneuse
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Monneuse est sociologue, directeur du cabinet Poil à gratter et chercheur à l’UQAM (l’Université du Québec à Montréal). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trois cadres sur quatre considèrent que les réunions auxquelles ils participent sont inutiles, selon une enquête menée auprès de 340 personnes par le facilitateur de réunions Perfony.

Atlantico : Selon une étude menée par Perfony, un facilitateur de réunions, les trois quarts des 340 cadres interrogés estiment que les réunions sont une perte de temps. Qu'en est-il dans les faits ? Des vertus existent-elle tout de même ?

Denis Monneuse : Les réunions sont a priori un temps utile, il s’agit de permettre à plusieurs personnes de discuter de leur travail afin de collaborer.

Si elles sont critiquées, c’est en raison de leur manque d’efficacité : elles sont trop longues, les sujets traités n’intéressent qu’une partie des participants, elles ne débouchent pas sur des prises de décisions, elles servent pour certains à se mettre en lumière, etc. Critiquer les réunions est aussi un moyen de critiquer en creux celui qui les anime, c’est-à-dire en général le supérieur hiérarchique.

Les réunions permettraient de souder les équipes selon Antoine Dorin, directeur marketing de Perfony. Mais au lieu de "perdre" une demi-heure voire plus à discuter autour d'une table, ne serait-il pas plus intéressant de partager ses idées via des plateformes web au moment où elles surviennent ? L'interaction entre les employés n'en serait-elle pas plus forte ?

Les NTIC devraient permettre de diminuer drastiquement les réunions physiques. Les web-conférences se développent par exemple, et le fait de ne pas être en présence aboutit systématiquement à des réunions plus courtes.

Mais ce sont surtout les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) que développent les grandes boîtes depuis quelques années. Ils ont pour mission de remplacer les réunions, qu’elles soient physiques ou par téléphone. L’idée est que les acteurs communiquent à travers des communautés, qu'ils puissent échanger des documents et des points de vue de manière asynchrone mais de façon plus simple et plus conviviale que l’e-mail. Ces RSE sont encore peu utilisés aujourd’hui mais ils représentent clairement l’avenir de la réunion.

A-t-on trop tendance à organiser des réunions ? Est-ce une spécificité française ?

Le problème n’est pas tant le nombre de réunions que la qualité et la nécessité de celles-ci. En France, on rencontre plusieurs problèmes.

Premièrement, le manque de ponctualité. Du coup, les réunions commencent en retard, elles sont décalées et écourtées car certains doivent partir à leur réunion d’après, etc. On constate même un cercle vicieux : chacun anticipe que la réunion ne commencera pas à l’heure, donc arrive volontairement en retard, ce qui fait que la prophétie devient auto-réalisatrice et chacun arrivera encore plus en retard la fois suivante. En Suisse ou au Japon, celui qui arrive avec 5 minutes de retard se fait fusiller du regard. Ainsi, il sera à l’heure la prochaine fois.

Deuxièmement, la volonté d’occuper le terrain est assez propre à la France. Les cadres se plaignent d’avoir trop de réunions mais se plaignent encore plus si une réunion a lieu sans eux ! Il y a cette idée de participer à toutes les réunions pour être sûr de ne rien manquer, de ne pas rater une information.

Troisièmement, la culture hiérarchique classique est encore très ancrée. Les réunions sont souvent top-down, c’est-à-dire verticales et descendantes, au lieu de donner lieu à des échanges plus horizontaux et de solliciter des remontés du terrain.

Comment pourrait-on améliorer les réunions, le partage d'idées ou la distribution des missions ? Ne devrait-on pas s'inspirer des autres modes de travail en équipe efficaces ailleurs dans le monde ?

A part dans quelques écoles de commerce et d’ingénieurs, on apprend rarement aux étudiants français à mener une réunion et, plus largement, à travailler en équipe. C’est beaucoup plus le cas dans les pays anglo-saxons. D’ailleurs, dans les filiales américaines situées en France, les règles de base de la réunion sont souvent affichées dans les salles : envoyer un ordre du jour à l’avance, prévoir un compte-rendu, conclure en listant les décisions prises, etc.

Par ailleurs, je dirais que c’est aux managers de montrer l’exemple. S’ils arrivent eux-mêmes à l’heure et commencent la réunion sans attendre les absents, ceux-ci seront plus ponctuels la fois suivante. S’ils arrivent eux-mêmes en ayant préparé la réunion, ils obligeront leurs collaborateurs à le faire.

Pour moins perdre de temps, il faudrait sans doute prendre l’habitude d’envoyer les documents à l’avance. Il est inutile de passer 30 minutes à lire à haute voix un document que chacun aurait pu lire de son côté. La réunion ne devrait servir qu’à expliciter les incompréhensions éventuelles et confronter les points de vue avant la prise de décision.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DES VESSIES POUR DES LANTERNES
- 20/02/2014 - 22:21
la réunionite dans la fonction publique :
est effectivement une alternative au travail , elle est le fait du chef qui croit et fait croire qu'il bosse .
Inconnu
- 20/02/2014 - 20:29
Les réunions.
Une alternative au travail.
pemmore
- 20/02/2014 - 11:51
On avait une réunion par semaine,
non que c'était utile, mais parceque le chef, l'incompétance crasse essayait d'assurer sa supériorité sur son équipe, je pense que dans toutes ces réunions c'est la même chose,.