En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 8 heures 31 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 9 heures 31 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 10 heures 6 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 11 heures 57 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 12 heures 35 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 9 heures 18 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 9 heures 50 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 11 heures 41 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 12 heures 18 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 13 heures 9 sec
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 14 heures 47 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 15 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
Le site d’information américain Elite daily voit dans la "génération Y" une nouvelle génération hippie.
© Reuters
Le site d’information américain Elite daily voit dans la "génération Y" une nouvelle génération hippie.
Retour vers le futur

La génération Y en plein revival hippie

Publié le 12 février 2014
Il existe des parallèles frappants entre le mouvement né de la guerre du Vietnam et les aspirations de la nouvelle génération.
Frédéric Robert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Robert est Maître de Conférences en civilisation américaine à la Faculté des Langues de l’Université Jean Moulin (Lyon III).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il existe des parallèles frappants entre le mouvement né de la guerre du Vietnam et les aspirations de la nouvelle génération.

Atlantico : Esprit rebelle (les hippies se battaient contre la guerre au Vietnam, la génération Y contre l'homophobie), attrait pour les drogues, pratique du sexe en dehors du mariage. La génération Y est-elle l'héritière du mouvement hippie ?

Frédéric Robert : Les hippies ont connu des mutations, si l’on peut dire. Ils ont dérivé en "New Age", en passant par quelques étapes, comme le mouvement punk dans les années 70-80, puis grunge dans les années 90. 

En effet, le Vietnam a été la raison de la radicalisation du mouvement dans les années 60, et la dénonciation de l’homophobie constitue l’un des principaux chevaux de bataille de la génération Y. Cette dernière est nommée de la sorte en raison de ses penchants pour la technologie, le "Y" faisant référence au fil des écouteurs de leurs lecteurs MP3, qui tombe sur leur "hoodie", ou sweat à capuche. Autre explication avancée pour cette appellation : son style vestimentaire, les jeans taille basse laissant apparaître le "Y" de leur séant...

On peut donc dire sans abus historique que les membres de la "génération Y" s’inscrivent  dans la droite ligne du mouvement hippie des "Sixties". A titre d’illustration, voici quelques points communs, parmi une multitude :

- alors que les hippies luttaient contre le Vietnam et la ségrégation, les "Y" font partie du mouvement "Occupy Wall Street", et luttent contre l’homophobie ;

- la génération des "Sixties" était pro Kennedy et "Flower Power", les "Y" sont pro Obama et "Gay pride" ;

- les "Sixties" avaient Woodstock, les "Y" ont le festival de Coachella, à Indio, en Californie ;

- les hippies prenaient du LSD, les "Y" consomment de la MDMA ("Molly"), une drogue amphétamine apparue à l’époque de la "techno house" dans les années 80-90 ;

- les baby boomers ont assisté a la mort de Martin Luther King en avril 1968, les "Y" à celle de Mandela en 2013 ; etc.

Le phénomène hippie semble encore hanter notre société, notamment au travers de la mouvance "hipster". Pourquoi y sommes-nous si attachés ?

Cette mouvance est toujours très présente dans l’inconscient collectif, c’est un fait. On résume souvent les hippies aux trois concepts bien connus que sont : "sex, drugs and rock’n roll", autrement dit : la révolution sexuelle, la révolution psychédélique, et la révolution rock. Ce caractère révolutionnaire n’est pas anodin, il a véritablement changé la société.

Nous partageons tous la même image du hippie type : cheveux longs, barbe hirsute, lunettes rondes teintées, bandeau dans les cheveux, tongs, jeans délavés, sandalettes, amulettes, chemise a fleurs... les clichés nous rassurent et nous permettent de visualiser une période plus ou moins inconnue... ils balisent notre imagination.

La mouvance hippie est-elle cyclique, vouée à revenir éternellement sous des formes légèrement différentes, mais sur le fond, toujours la même ?

La mode hippie, le style "wacko" ("barjo", ndlr), revient effectivement de manière cyclique. Pour s’en rendre compte, pas besoin d’études, il suffit d’ouvrir les yeux dans la rue : les "Y" l’ont adopté en l’adaptant à la mode vestimentaire de notre époque (jeans tailles basse, "hoodies", caleçons Free Gun...). Ce à quoi s’ajoute désormais la technologie : iPad, iPod, big jam box...

Comme disait Coco Chanel, "la mode, c’est ce qui se démode". Mais en même temps elle revient régulièrement, pour des raisons marketing évidentes teintées ici et là d’un romantisme et d’une nostalgie toute printanière...

A noter tout de même que les hippies étaient hostiles a la technologie, ce qui n est pas le cas des "Y". Il en va de même pour la société de consommation, ils y adhèrent beaucoup plus que leurs "ancêtres" hippies.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gueux et preux
- 13/02/2014 - 01:03
Profitons de ce sujet
pour remettre les choses à leur place: Jimi Hendrix était bon,très bon mais les Cream c'était quand même mieux,et encore plus maintenant.
gliocyte
- 12/02/2014 - 16:55
Si j'ai bien compris
F Robert nous fait la liste de tout ce qui fait la différence entre la génération Y et les hippies pour nous prouver qu'ils se ressemblent… Une drogue "psychédélique" serait-elle indispensable à consommer pour passer au dessus de ces constations afin de pouvoir partager son point de vue?
Liberte5
- 12/02/2014 - 16:01
Comparaison n'est pas raison.
Les hippies, en France, vivaient dans une société de plein emploi,avec peu de chômage.Il n'y avait pas de crise du logement et pas de mondialisation. Les populations des années 60 et 70 bossaient au moins 40h semaine et avaient 3 semaines de congés.Le niveau scolaire était bon. La génération Y connait le chômage, elle vit chez les parents bien plus longtemps, a du ma se loger. La France s'enfonce dans le déclin, l'insécurité est grandissante et la relation avec le monde de l'entreprise est majoritairement dégradée. L'avenir qui les attend va être difficile. et ils vont probablement en souffrir. Aux États Unis même si cela va beaucoup mieux qu'en France, ce n'est plus les années 60, ni 70