En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Japon : conséquences économiques du drame

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 8 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 7 heures 53 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 16 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 10 heures 32 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 9 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 29 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 7 heures 57 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 8 heures 33 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 18 min
© Allociné
Un sandwich sur deux vendu en France est un burger.
© Allociné
Un sandwich sur deux vendu en France est un burger.
Une nouvelle passion française

Combien peut-on manger de burgers par semaine sans danger pour sa santé ni pour sa ligne ?

Publié le 06 février 2014
Le salon du sandwich qui se termine ce 6 février est l'occasion de s'intéresser au burger, le sandwich le plus consommé par les Français. En France, un sandwich vendu sur deux est un burger. Rapide, pas cher et savoureux, il a tout pour plaire sauf son gras. Pourtant, si vous savez vous arrêter, il n'est pas nécessaire de le bannir de votre alimentation.
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le salon du sandwich qui se termine ce 6 février est l'occasion de s'intéresser au burger, le sandwich le plus consommé par les Français. En France, un sandwich vendu sur deux est un burger. Rapide, pas cher et savoureux, il a tout pour plaire sauf son gras. Pourtant, si vous savez vous arrêter, il n'est pas nécessaire de le bannir de votre alimentation.

Atlantico : Le burger classique est souvent considéré comme le symbole-même de la malbouffe. Est-ce aussi nocif pour la santé qu'on le présente souvent ? S'il fallait établir une moyenne, combien de burgers peut-on s'autoriser par semaine ?

Arnaud Cocaul : Je ne considère pas le  burger comme de la malbouffe dans le sens où il s’agit de viande, de pain, de crudités et éventuellement de fromage. Certes on peut tomber dans la malbouffe si on a la main lourde en ce qui concerne les matières grasses ajoutées (sauces) ou sucres (ketchup). Le meilleur burger, c’est celui fait à la maison car on contrôle mieux les corps gras et on choisit des produits de meilleure qualité.

L’offre grandissante de burgers plus personnalisées via des petites enseignes, me semble une bonne chose. Elle est à même d’éloigner le consommateur de la monotonie alimentaire et de l’affadissement du goût. Cela peut donc être un plat équilibré à condition de bien choisir sa boisson et son dessert. On peut s’autoriser un burger 2 à 3 fois par semaine, cela me semble encore raisonnable. L’avantage du burger, c’est que la viande y est cuite à point, les cardiologues américains mettent en garde contre le fait de manger de la viande rouge plus d’une fois par semaine.

Au-delà de cette limite, quels risques pour notre santé et pour notre ligne ?

Le risque pour la santé est lié au fait qu’un gros consommateur de burgers a également d’autres travers qui l’exposent à des ennuis de santé au long cours. Si vous privilégiez ce mode de nourriture, il y a plus de risque que vous ne soyez pas adepte des légumes et des fruits mais plutôt de plats riches, de charcuterie, de fromage.  La propension à prendre du poids existe à force de privilégier ce mode alimentaire. La diversité alimentaire est une règle essentielle qui optimise votre capital santé. Plus vous mettez des couleurs dans votre assiette, plus vous faîtes le plein en antioxydants et vitamines. Un burger équilibré doit comporter des fibres (pain plutôt complet ou farine > T80 , crudités) afin d’agir dans la prévention des cancers, des maladies cardio-vasculaires et métaboliques. Le risque, également, c’est qu’en privilégiant les enseignes fast-food classiques, vous avez toujours une portion de taille identique à celle de tous les autres consommateurs donc pas forcément adaptée à vos réels besoins. En mangeant une portion trop grosse par rapport à vos besoins, vous prenez du poids indubitablement

Mais tous les burgers ne se ressemblent pas. Pour les fous de ce sandwich US, vers quels types de burgers faut-il aller ? Comment choisir son burger ? Quelle est la ligne à ne pas franchir même avec ces burgers plutôt lights voire lights ?

Il faut privilégier le burger du coin soit du petit camion, soit du petit resto local. Pour le pain, évitez le pain de mie ou le pain américain pauvre en fibres (plus la mie est blanche, plus le pain est raffiné donc riche en sucres - ce qui n’est pas top) privilégiez les pains avec une mie plus grise, de bonne tenue, avec un profil pas parfaitement géométrique ! 

Un burger fait devant vos yeux est quand même plus gouleyant qu’un burger industriel prêt à être mangé.  Un burger doit-il être light ? Pas forcément, il doit avoir du goût, avoir de la consistance, de l’épaisseur, de la résistance aux dents. 

Y-a-t-il des moments dans la journée où il est déconseillé de manger des burgers ?

Une campagne choquante des années 2000 montrait sur les abribus un hamburger avec cette interrogation : "déjà 11h ?" Comme si l’enseigne misait sur un nouveau créneau et sollicitait de nouvelles envies qui se seraient apparentées en France à du grignotage. Nous sommes fortement impliqués dans le respect des trois repas par jour à heures à peu près fixes. Il ne faut pas déroger à ce principe de bon aloi qui nous réussit plutôt bien en termes de santé publique et de maintien de notre poids par rapport à bon nombre de nos voisins.  Donc on ne mange pas de burgers à 16 h de l’après-midi ou à 10 h du matin !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Japon : conséquences économiques du drame

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Biarnés
- 06/02/2014 - 10:28
Ce qui est mauvais
c'est le pain, car ce pain là ne mérite pas le nom de pain puisque c'est un mélange de farines non panifiables avec ajout de sucre, de matières grasses.
Ravidelacreche
- 06/02/2014 - 09:57
A Coca
il manque ul et ça fait Cocaul !