En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

07.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 28 min 4 sec
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 2 heures 27 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 4 heures 32 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 19 heures 14 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 20 heures 32 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 21 heures 24 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Religion
Tribune

Combattre l’hydre islamiste, oui. Mais aussi l’auto-censure des débats publics

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 4 heures 26 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 18 heures 38 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 19 heures 52 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 21 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 22 heures 34 min
© Reuters
La consommation d’électricité des Français stagne
© Reuters
La consommation d’électricité des Français stagne
Plus de jus

La consommation d’électricité des Français stagne : simple effet de la crise ou début d’un changement de comportement ?

Publié le 25 janvier 2014
Depuis 2006, l'Etat a promu une politique volontariste de réduction des consommations d'énergie tous secteurs confondus. Malgré cela, la moitié du parc de logements français, en deçà de la catégorie D, consomme en moyenne 6 fois plus qu'un logement récent.
Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Myriam Maestroni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 2006, l'Etat a promu une politique volontariste de réduction des consommations d'énergie tous secteurs confondus. Malgré cela, la moitié du parc de logements français, en deçà de la catégorie D, consomme en moyenne 6 fois plus qu'un logement récent.

Atlantico.fr : La consommation d’électricité des Français stagne : effet de la crise ou début d’un changement de comportement ?

Myriam Maestroni : La crise a favorisé une sensibilité croissante aux différents postes de dépenses des ménages, et, notamment à celui correspondant à la consommation d'énergie, qui est loin d'être neutre puisqu'il représente 8.4% des dépenses totales des ménages. La sensibilité est d'autant plus forte que, comme le signalait le ministère de l'Ecologie et de l'Energie, lors de la publication de son dernier baromètre, la facture énergétique des Français est en hausse à un niveau supérieur à celui de l'inflation (+5,2% soit 200 €/an/ménage l'an dernier). Ces éléments permettent de mieux comprendre les efforts de chacun pour réduire sa facture. En la matière, il s'agit d'ailleurs de bien faire la différence entre l'adoption de comportements plus économes (éteindre les lumières, éviter le mode veille de ses appareils électriques, réduire la température de chauffage, privilégier les douches aux bains, etc) et la réalisation de travaux de rénovation énergétique des logements, en plein essor (isolation des combles, changement de fenêtres, installation de chaudières à condensation, etc).

Selon Réseau de Transport d'Electricité, la consommation électrique des Français a stagné en 2013. Comment faire la part des choses entre effet financier de la crise et changement des comportements de consommation de l'énergie ?

Depuis 2006, l'Etat a promu une politique volontariste de réduction des consommations d'énergie tous secteurs confondus, en mettant un accent particulier sur le logement, qui représente, en France à lui seul, près de la moitié du total (43%). Cela s'est traduit par différentes mesures allant de la mise en place de l'étiquette énergie pour le logement, établie, sur la base d'un diagnostic de performance énergétique (DPE) -obligatoire en cas de vente ou de location-, jusqu'à la création de nouvelles contraintes exigeant des fournisseurs d'énergie qu'ils aident leurs clients à consommer moins, sous peine de fortes pénalités, en passant par des mesures fiscales telles le crédit d'impôt développement durable (CIDD). Ces mesures, qui viennent d'être reconduites et amplifiées en décembre par le gouvernement actuel contribuent à augmenter le nombre de travaux de rénovation ayant un impact direct sur l'énergie consommée. Il faut dire que l'écart de performance d'un logement neuf, construit en respectant les dernières normes en vigueur (étiquette énergie A) et un très ancien jamais rénové (étiquette énergie G) est de 1 à 9… et que la moitié du parc de logements français (soit 15 millions), en deçà de la catégorie D, consomme en moyenne 6 fois plus qu'un logement récent. On comprend que les Français, plus sensibilisés et mieux informés, commencent à agir, en combinant des comportements plus vertueux et en entreprenant des travaux de rénovation. Il faut aussi noter que la plupart des travaux portent en priorité sur le poste chauffage. La France est l'un des pays au monde où le chauffage électrique est le plus développé. Il est donc normal de constater une baisse de la consommation d'électricité pour le poste chauffage. Néanmoins rappelons que tous les nouveaux postes de consommation d'énergie –vidéos, téléphones portables, ordinateurs, domotique, etc- sont obligatoirement des postes de consommation d'électricité… Il faut donc rester vigilant!

Ces changements de comportement peuvent-ils être durables ? Se sont-ils d'ailleurs déjà installés ?

Lorsque les changements de comportements sont relayés par des investissements visant à l'amélioration énergétique, les réductions de consommation deviennent durables. On se lasse de baisser la température de chauffage de son logement de nuit ou en cas d'absence… mais l'installation d'une régulation automatique programmable libère de cette contrainte. On a beau faire attention à fermer son robinets pour éviter de faire couler trop d'eau chaude… mettre en place un économiseur d'eau rend plus durable notre nouvelle habitude. On peut multiplier les exemples. Plus généralement l'impact de la rénovation énergétique est durable, puisque la plupart des investissements et des travaux réalisés a une durée de vie utile assez longue (facilement supérieure à 8/10 ans)

Traduisent-ils pour autant une réelle prise de conscience, un changement des mentalités sur le sujet ou sont-ils davantage le fruit de politiques publiques incitatives ?

Prise de conscience et changement de mentalités individuelles et politiques publiques incitatives collectives sont des logiques qui se conjuguent de manière assez évidente… à condition d'être exigeant sur la pertinence des moyens et des mécanismes mis en œuvre. Ainsi le dispositif des certificats d'économie d'énergie, qui vient d'être renouvelé en décembre dernier, a démontré une redoutable efficacité, aujourd'hui envié par bon nombre de nos voisins européens… (par les temps qui courent ne perdons pas une des rares occasions de pousser un cocorico!). En effet, il a permis l'émergence de situations jamais vues et inimaginables il y a 5 ans à peine… En effet, c'est ce mécanisme qui a donné naissance aux éco-primes énergie, dont les ménages vont directement bénéficier pour financer environ 10% du montant de l'ensemble de leurs travaux de rénovation énergétique. Dans la pratique pour mieux comprendre il suffit de se référer par exemple à des sites tels que www.prime-eco-energie.auchan.fr ou www.prime-eco-travaux-carrefour.fr visités par plus de 3 millions de Français, et proposant en quelques clics de calculer le montant de primes dont peut bénéficier chaque français pour une liste de 30 travaux répertoriés.
Difficile de faire plus clair, plus simple, plus rapide… Voilà un exemple innovant de mise en œuvre de politique publique qui fait réellement la différence dans le grand public.


Qu'en déduire quant à l'efficacité des politiques de lutte contre le dérèglement climatique ? La contrainte financière est-elle la solution la plus sûre ?

Rien de plus puissant que de trouver un équilibre vertueux entre le cœur et la raison… C'est à dire entre notre volonté à titre individuel de contribuer à l'effort collectif pour réduire nos émissions de CO2 et celle de veiller à l'état de notre portefeuille aujourd'hui perçu comme étant au moins aussi menacé que le climat. Il ne faut pas pourtant ni sous-estimer ni sur-estimer la contrainte financière. En effet, si cette dernière accroit notre sensibilité à des sujets tels que la rationalisation de nos postes de dépenses, elle ne peut être envisagée que comme un levier parmi d'autres, à commencer par celui de disposer d'une information simple et compréhensible. Le film d'Al Gore "une vérité qui dérange" a marqué un tournant en matière d'éveil de nos consciences. La jeune génération comprend déjà beaucoup mieux les enjeux sous jacents au réchauffement climatique. Il s'agit de trouver un bon équilibre entre niveau d'information et de contrainte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

07.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 27/01/2014 - 04:47
Lignes à haute tension
Bizarrement, @ penmore, il y a quelques années (oh ! j'étais bien jeune !), l'EDF est passée de 110 V à 220 V sur tout le territoire : doit bien y avoir une raison économique, non ???
Accessoirement, le transport électrique entre gros points de consommation se fait, non pas à basse tension (220 V), mais à haute tension (plusieurs milliers de volts), avec un étage intermédiaire à moyenne tension... D'où les transformateurs qui émaillent le paysage ou bien forment une verrue sur des poteaux électriques...
Je n'ai pas l'impression que ces choix techniques aient été fait à la légère, mais plutôt pour réduire les pertes en ligne...
Allons ! Un sourire ! Et gardez la tension actuelle : ce sera moins cher pour vous !
Le gorille
- 27/01/2014 - 04:34
C'est la puissance qui m'est nécessaire
Accessoirement, nous sommes en courant alternatif : n'oubliez pas le cos(phi)...
Mais le vrai problème est que ma perceuse ou mon radiateur a besoin d'une puissance déterminée.
Si vous baissez la tension du réseau, il faudra jouer sur la résistance de mon radiateur ou l'impédance de ma perceuse pour que la puissance qui m'est nécessaire soit la même.
Au final, changer la tension du réseau ne change pas mon besoin, la consommation sera la même, mais les caractéristiques des appareils devraient être modifiées pour rendre le même service.
Et pas d'économie...
Le gorille
- 27/01/2014 - 04:03
Puissance électrique
Cette information, @ penmore, est incomplète.
P = U*I & U = R*I ==> P = U² / R
Et c'est le "R" qui fait la consommation !