En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 45 min 26 sec
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 2 heures 51 sec
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 3 heures 22 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 4 heures 6 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 5 heures 33 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 6 heures 7 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 6 heures 28 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 21 heures 32 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 22 heures 56 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 1 jour 11 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 53 min 26 sec
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 2 heures 44 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude américaine qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 6 heures 15 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 20 heures 41 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 22 heures 11 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 23 heures 30 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 1 jour 25 min
© Reuters
Où la Tunisie en est-elle depuis le printemps arabe ?
© Reuters
Où la Tunisie en est-elle depuis le printemps arabe ?
Remontée

Tunisie : 3 ans après la révolution, la situation reste fragile mais l'espoir reste permis

Publié le 09 janvier 2014
Depuis le Printemps arabe en Tunisie, la situation économique s'est aggravée et le contexte politique reste très tendu. Des signes pourtant montrent la voie d'une amélioration où l'Europe a son rôle à jouer.
Alain Destexhe est député belge,  ex sénateur, initiateur de la commission d'enquête du Sénat belge sur le génocide du Rwanda. Il a également été secrétaire général de Médecins Sans Frontières et est l'auteur de Le mouvement flamand expliqué aux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Destexhe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Destexhe est député belge,  ex sénateur, initiateur de la commission d'enquête du Sénat belge sur le génocide du Rwanda. Il a également été secrétaire général de Médecins Sans Frontières et est l'auteur de Le mouvement flamand expliqué aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le Printemps arabe en Tunisie, la situation économique s'est aggravée et le contexte politique reste très tendu. Des signes pourtant montrent la voie d'une amélioration où l'Europe a son rôle à jouer.

La Tunisie est à la croisée des chemins. Dans la plupart des pays concernés le printemps arabe s’est déjà transformé en hiver glacial. Ce n’est pas encore le cas de la Tunisie où l’espoir reste permis malgré une situation fragile et instable.

Le gouvernement dominé par les islamistes de Ennahda accumule les échecs. La situation économique est catastrophique et le chômage en hausse constante. Le tourisme est à l’agonie. En novembre dernier, la direction du Club Méditerranée a décidé la fermeture de son village de Hammamet. Tout un symbole pour le pionnier du tourisme français en Tunisie.

La Tunisie est en proie à des attentats terroristes dont on ne connaît pas exactement l’origine. Deux membres éminents de l’opposition ont été tués cet été et plusieurs membres des forces de l’ordre ont été assassinés cette année. Une attaque a visé le mausolée de Bourguiba, le père de la Nation, un autre symbole. Ces attaques sont attribuées à des « salafistes djihadistes ». Des islamistes radicaux tunisiens sont partis se battre en Syrie. Des femmes y sont également envoyées pour le Djihad du sexe ou al-nikah.

De plus, Ennahda a réussi à imposer la nomination de la plupart des nouveaux gouverneurs de province et des autorités locales. Ils renforcent ainsi leur pouvoir sur l’appareil administratif tunisien et développent par ailleurs des services sociaux de proximité en marge de ceux de l’État.

La société résiste

Malgré ces aspects décourageants, de nombreux acteurs de la société tunisienne ont manifesté une capacité de résistance incroyable au pouvoir des islamistes. Seul point vraiment positif de la Révolution de 2011, la liberté de la presse est bien réelle même si des journalistes sont accusés ou condamnés par une justice parfois héritière de l’ancien régime, parfois au service du nouveau pouvoir. Le droit de la famille et les acquis en matière de droit de la femme datant du temps de Bourguiba ont jusqu’à présent été préservés.

À titre d’exemple, après une longue lutte, le corps académique de l’Université de la Manouba a réussi à résister aux tentatives d’islamisation de cet établissement réputé. Celles-ci se traduisaient par une volonté de séparer les garçons et les filles lors des cours, d’autoriser les jeunes filles à porter le niqab qui voile le visage, de refuser l’enseignement de Michel-Ange et de Diderot. Sous la conduite du courageux doyen de la faculté des lettres Habib Kazdaghli, la situation est redevenue plus ou moins normale sur le campus, mais le doyen, menacé de mort, vit désormais sous protection policière permanente. Le prix de la résistance est parfois très élevé.

Depuis des mois, la société manifeste contre le gouvernement issu de l’élection de l’assemblée constituante d’octobre 2011 qui avait un mandat d’un an pour écrire une nouvelle constitution. Les pressions de l’opposition ont fait reculer les islamistes. Il y a désormais un quasi-accord sur le texte de la future constitution. Le Gouvernement du Premier ministre Larayedh s’est engagé à démissionner à l’issue du dialogue national qui regroupe toutes les composantes de la société tunisienne. Il devrait être remplacé par  Medhi Jomaa, technocrate peu expérimenté en politique et proche du parti Ennahda.  

Le rôle de l’Europe

Si la situation reste fragile, l’espoir reste permis. Il existe une véritable volonté de changements chez de nombreux représentants de la société civile qui est tout bonnement impressionnante. La France et l’Europe ont un rôle important à jouer dans cette transition délicate. Elles doivent tout d’abord soutenir les acteurs du changement démocratique tunisien : des facultés universitaires, des médias, des associations de femmes et de défense des droits de l’homme. Mais elles doivent aussi soutenir les partis politiques démocratiques non religieux proches  des idéaux libéraux comme peut l’être le principal parti d’opposition actuel, Nidaa Tounes (Appel de la Tunisie) présidé par Béji Caïd Essebsi. Longtemps ministres des affaires étrangères sous Bourguiba, il fut Premier ministre  du gouvernement provisoire jusqu’à l’élection de l’Assemblée Constituante.

Deuxièmement, l’Europe doit veiller à soutenir l’organisation d’élections vraiment libres et transparentes en évitant que les islamistes n’accaparent les moyens de l’État qu’ils contrôlent de plus en plus. Les islamistes reçoivent des soutiens financiers importants du Moyen-Orient, le jeu électoral risque de ne pas être équitable dans un pays sans tradition démocratique. L’Europe doit chercher à imposer des règles de financement transparentes de la campagne électorale et réfléchir à l’aide qu’elle peut apporter aux partis démocratiques qui soutiennent ses valeurs pour faire contrepoids aux islamistes. 

Enfin, il faut annoncer clairement que le soutien de l’Europe, économique et politique, sera conditionné à une lutte efficace contre le terrorisme et à une démocratisation en profondeur de la Tunisie, ce qui inclut la préservation des libertés fondamentales notamment la liberté de la presse et le statut de la femme, unique dans les pays arabes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
arbat
- 09/01/2014 - 13:41
super !!!!
l espoir est permis !!!!
c est ce que l on dit quand il ne reste plus rien ......c est de l humour je suppose .....l espoir est permis la bonne blague !!!! l espoir est permis !!!!!!!! L ESPOIR EST PERMIS !!!!!!!!!!!!!
Ganesha
- 09/01/2014 - 12:49
Bon Courage !
Sans pétrole et sans tourisme, les délocalisations industrielles sont parties en Ethiopie.
La Tunisie importe une part très importante de sa nourriture de l'extérieur : elle va connaître une ''famine islamique'' pendant quelques années...
Bon courage !