En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

02.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 48 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 7 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 7 heures 49 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 8 heures 15 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 8 heures 23 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 18 heures 5 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 4 heures 4 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 8 heures 18 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 16 min
info atlantico
Sondage CSA pour Atlantico exclusif

52% des Français (seulement) en faveur de l'interdiction du spectacle de Dieudonné mais 64% pensent que la mesure ne sera pas efficace pour lutter contre l'antisémitisme

Publié le 10 janvier 2014
L'interdiction des spectacles de l'humoriste divise les Français en deux camps quasiment égaux, mais on observe un soutien prononcé de l'initiative de Manuel Valls au sein des partis de gouvernement tandis qu'extrême-gauche et extrême-droite restent majoritairement hostiles à la mesure. Les Français sont en tout cas plutôt d'accord pour souligner que la censure ne suffira pas à combattre les idées de la "Dieudosphère".
Yves-Marie Cann est Directeur en charge des études d'opinion de l'Institut CSA.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est Directeur en charge des études d'opinion de l'Institut CSA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'interdiction des spectacles de l'humoriste divise les Français en deux camps quasiment égaux, mais on observe un soutien prononcé de l'initiative de Manuel Valls au sein des partis de gouvernement tandis qu'extrême-gauche et extrême-droite restent majoritairement hostiles à la mesure. Les Français sont en tout cas plutôt d'accord pour souligner que la censure ne suffira pas à combattre les idées de la "Dieudosphère".

 

Cliquez sur les images pour agrandir

Atlantico : Les résultats de l'enquête CSA/Atlantico révèlent une division assez égale entre partisans et opposants de l'interdiction des spectacles de l'humoriste Dieudonné. Comment expliquer une polarisation aussi nette ?

Yves-Marie Cann : C'est effectivement la surprise de ce sondage, à savoir le fait que deux camps pratiquement égaux se font face sur ce sujet tandis que la classe politique et médiatique est aujourd'hui quasiment unanime dans sa condamnation des propos de l'humoriste. L'opinion publique est donc en effet bien plus nuancée, voire circonspecte, que ne le sont nos dirigeants dans cette affaire. Cela s'explique essentiellement selon nous par le fait que ce débat autour de l'interdiction, ou non, des spectacles de Dieudonné, semble se décaler aujourd'hui sur la question plus générale de l'application de la liberté d'expression. La question se porte ainsi davantage sur la définition même de la limite entre l'humour et la politique, voire ici entre l'humour et les déclarations racistes, xénophobes et antisémites. Il s'agit ainsi d'un débat particulièrement sensible au sein de l'opinion française, fait qui explique la répartition quasi égale des deux camps constatée dans l'enquête. 

Ce résultat n'est donc pas à interpréter comme la marque d'un soutien ou d'une opposition à Dieudonné et aux thèses qu'il défend, mais plutôt comme une prise de position autour de la liberté d'expression et des limites que l'on souhaite y apporter. Dans ce sens, on note qu'il n'existe aucun clivage socio-professionnel  ou presque (les cadres sont même les plus nombreux à se prononcer contre l’interdiction, à hauteur de 56% contre 51% des ouvriers) alors que les questions de société (notamment sur le racisme et la xénophobie) sont généralement révélatrices d'écarts différentiels importants entre les CSP+ et les catégories populaires (employés/ouvriers).

Le niveau de diplôme peut-il être interprété comme un facteur explicatif ?

On voit effectivement que ceux qui ont un niveau inférieur au baccalauréat sont plutôt favorables à l'interdiction (55%) tandis que ceux titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur sont un peu plus nuancés, tout en y étant favorables. Si le niveau de diplôme peut avoir une légère incidence sur les réponses des sondés on ne constate pas donc pas de tendance claire sur le plan statistique comme on pourrait l'avoir sur d'autres sujets où le facteur éducatif joue beaucoup (c'était notamment le cas pour le mariage pour tous). Les pistes d'explications sont donc à chercher ailleurs.

Qu'en est-il sur le plan politique ?

Sur le plan de la préférence partisane, on observe des phénomènes assez intéressants puisque, en généralisant à peine, on note que les principaux partis de gouvernement (UMP, EELV, PS) se déclarent majoritairement en faveur de l'interdiction des spectacles de Dieudonné (respectivement 54%, 56% et 69%). Les sympathisants PS et EELV sont d'ailleurs ceux qui soutiennent le plus l'initiative du ministre de l'Intérieur. Une fois que l'on s'éloigne de ces partis et que l'on regarde vers les extrêmes de gauche et de droite on observe à l'inverse une majorité d'opposants à l'interdiction des spectacles de l'humoriste. Du côté du Front National on constate ainsi que 57% des sympathisants n'adhèrent pas à cette option, un fait que l'on retrouve du côté du Front de Gauche de façon encore plus prononcée (69%). Il y a donc une véritable fracture politique entre les partis de gouvernements et les partis de tradition "protestataires" sur ce sujet.

Comment expliquer la nette différence entre l'agglomération parisienne et le reste du territoire français ?

Il existe en effet un écart notable entre la région parisienne et le reste de l'Hexagone : seuls 42% des Franciliens soutiennent l’initiative de Manuel Valls contre 54% dans le reste du pays. On peut éventuellement expliquer ce phénomène, du moins en partie, par la composition sociologique de la population francilienne à forte proportion de cadres, notamment à Paris, et dont nous avons vu leurs réserves. Il peut aussi s’agir d’un soutien de type identitaire pour certaines habitants de la banlieue parisienne.

En dépit d'une division en deux camps égaux sur la question de l'interdiction des spectacles, comment expliquer que seul 36% des sondés estiment qu'une telle mesure sera efficace ?

En règle générale, c'est un phénomène que l'on retrouve souvent dans les enquêtes lorsque l'on teste l'adhésion d'une part et l'efficacité de l'autre part à une mesure particulière. Ainsi, des mesures qui suscitent de hauts niveaux d'adhésion sont souvent peu plébiscitées sur le plan de l'efficacité, comme cela peut être le cas sur les thématiques de sécurité ou de lutte contre la xénophobie.

Par ailleurs on peut préciser que les catégories partisanes qui sont majoritairement contre l'interdiction des spectacles de Dieudonné sont aussi les plus sceptiques quant au fait de voir une telle mesure lutter efficacement contre l'antisémitisme. A l'inverse, les sympathisants des partis de gouvernement restent eux assez hésitants avec près d'une personne sur deux qui se dit sceptique sur cette même efficacité, y compris parmi les sympathisants du Parti socialiste (50% très exactement).


Méthodologie : Sondage exclusif CSA / ATLANTICO réalisé par Internet du 7 au 8 janvier 2014. Cette enquête repose sur un échantillon national représentatif de 960 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle du répondant), après stratification par région et taille d’agglomération.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

02.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (50)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
coucouismi
- 10/01/2014 - 16:24
ELECTION PAREIL ??
Si du bidouillage des sondage est effectif,cela sera t-il pareil aux élections ???
Le gorille
- 10/01/2014 - 07:58
@ LeditGaga - 10/01/2014 - 07:45
Votre sondage "le Point" avec des "votants" qui votent de leur propre chef n'a aucune représentativité.
Seule information : 45 000 personnes ont manifesté leur intérêt.
Qui ? Des quidam qui se sont précipités sur l'hebdomadaire numérique....
Au fait, quelle population lit "le Point" ? Ne me comptez pas dedans, SVP !
LeditGaga
- 10/01/2014 - 07:45
Rectificatif
Sondage Le Point d'hier : "Pensez-vous qu'il faudrait interdire les spectacles devenus "réunions publiques" de Dieudonné"... 45.000 votants = 76% de NON. Même ici, on vous enfume !
Avouez que ça fait une sacrée différence avec le sondage Atlantico !