En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

07.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 49 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 8 heures 14 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 28 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 12 heures 4 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 13 heures 3 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 19 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 43 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 18 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 52 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 39 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 39 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 43 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 14 heures 4 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 18 min
© DR
"Les Revenants" (Canal +)
© DR
"Les Revenants" (Canal +)
Ne zappez pas !

Tout sur le meilleur des séries télé à venir en 2014

Publié le 28 décembre 2013
La morosité économique de 2013 ne devrait pas affecter la qualité des séries télévisées de 2014, et l'influence américaine sur les productions françaises ne devrait qu'améliorer les crus de l'année. Bilan des tops de cette année 2013, qu'on savourera encore à la rentrée.
Vincent Colonna
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Colonna dirige la société Protagoras qui test et analyse les séries TV. En 2010,  il rédige une méthodologie pour faciliter l'écriture des séries TV françaises. Il est également l'auteur de  L'art des séries télé ou comment surpasser...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La morosité économique de 2013 ne devrait pas affecter la qualité des séries télévisées de 2014, et l'influence américaine sur les productions françaises ne devrait qu'améliorer les crus de l'année. Bilan des tops de cette année 2013, qu'on savourera encore à la rentrée.

Atlantico : L'année 2013 a été marquée par les séries télévisées à succès, surtout américaines. Se classent parmi les meilleures, The Walking dead, The Mentalist, Game of Thrones, Homeland. Mais ne risquent-elles pas de voir leur audimat baisser en 2014 ?

Vincent Colonna : Le risque est faible. Les séries qui n'ont cessé de progresser vont sans doute continuer sur leur lancée.

Alors que les Français découvrent  The Walking Dead, ils connaissent déjà des séries plus anciennes comme The Mentalist. Pourtant, les audiences ne cessent de monter. Deux bonnes raisons expliquent ce phénomène : d'abord, normalement c'est une série qui n'est pas "feuilletonnante", les épisodes sont bouclés. Mais les épisodes reviennent sur le fil conducteur qui est un tueur en série – John le Rouge – qui a tué la femme et l'enfant du Mentalist. Cette série devient donc "feuilletonnante". Ensuite, les gens la connaissent, donc elle progresse. Le caractère "feuilletonnant"  oblige les gens à ne pas manquer des épisodes. Cela verrouille l'audience ce qui explique la progression. C'est une série très populaire et grand public avec des codes stéréotypés. Quand le héros est lui-même impliqué, il est meilleur et les épisodes le sont d'autant plus. Cette série va progresser.

The Walking Dead est dans un autre domaine. C'est une série sophistiquée qui touche des petits publics – alors que The Mentalist touche 8 millions de personnes. Cette série vise donc une autre cible. On ne la regarde pas à la télé mais en ayant acheté le coffret ou illégalement en streaming. Là encore de plus en plus de gens la connaissent, ce qui va engendrer une progression. The Walking Dead a l'air d'une série d'horreur mais en réalité c'est bien plus que cela. Sous prétexte que les zombies ont envahi l'Amérique, ça nous montre finalement comment les gens vivent ensemble, menacés par un danger commun. Comment ils survivent, comment ils concilient la vie en communauté sans loi, sans règle, sans police, sans armée. Ce thème est fort, il dépasse largement la thématique de l'horreur. Cela attire beaucoup de gens qui ne sont initialement pas intéressés par les films d'horreur.

Game of Thrones est encore diffèrent. On est dans un genre assez typé qui a ses fans mais peut également en écarter beaucoup d'autres. On se situe dans le fantaisiste, dans un monde médiéval. Cette atmosphère n'est pas pour tous. Parallèlement,  il y a une poésie et beaucoup de grands moments. Malgré la faible cible, c'est aussi une série qui devrait progresser.

Enfin, l'avenir de Homeland est plus incertain. C'est un concept qui est difficile à poursuivre pour plusieurs raisons. C'est un peu comme Prison Break finalement. Il s'agit de concepts qui normalement ne marchent qu'une fois, une saison. Or les producteurs ont réussi une seconde saison. C'est à chaque fois un pari. Il faut trouver une bonne idée qui permet au concept de continuer à vivre alors qu'il ne devrait pas fonctionner. Dans Homeland, ce principe d'avoir une sorte de traitre, un faux héros, un imposteur n'est pas vendeur. Or la série a eu du succès, peut-être du fait que dans la seconde saison, l'acteur est agent double. Cette duplicité fait la force de la saison 2. Dans la saison 3 il fuit après un attentat. Vont-ils trouver quelque chose pour rendre cette saison intéressante ? On l'ignore encore. La troisième saison de Prison Break était ratée. Le risque que prend Homeland est semblable. Dès qu'on poursuit un concept plus loin qu'il ne peut être poursuivi en principe, on prend un risque. Le génie c'est de savoir le faire. Même les scénaristes américains peuvent se tromper. Au-delà du talent, il faut du génie.

A contrario, y a-t-il des séries dont la diffusion va être stoppée en 2014 ?

En général les séries qui ne fonctionnent pas sont arrêtées en cours de route. Les Américains travaillent en flux tendu. A la différence de la France, ils ne prévoient pas de faire une ou deux saisons. Ils font des blocs d'épisodes, par exemple quatre ou huit, et si ça ne fonctionne pas, ils arrêtent. Il existe toujours des cas particuliers où les producteurs trouvent un mode de financement qui permet de faire des miracles. Par exemple la série Damages a toujours eu des audiences mitigées. Pourtant, les producteurs ont trouvé le moyen de poursuivre grâce à des modes de financement secondaires.

La France s'est également démarquée avec la réussite de séries telles que Tunnel ou encore Les revenants. 2014 va-t-elle être une année charnière pour la production française ? Quelle est la recette du succès à la française ?

La France va également progresser en termes de séries télévisées. 2013 a été une bonne année, aussi bien pour les séries populaires sur TF1, que pour des séries plus sophistiquées sur Arte ou Canal +. Comme séries à succès, on peut citer Les Revenants sur Canal +, Ainsi soit-il sur Arte, Fais pas ci fais pas ça et les Hommes de l'ombre sur France 2, ainsi que No Limit sur TF1.

Ça va continuer car on voit aujourd'hui qu'il n'y a plus de séries maladroites, imparfaites, avec des épisodes ratés. On peut bien sûr toujours discuter sur l'inventivité de la série. Par exemple, la série Candice Renoir sur France 2 est parfaite, irréprochable. Maintenant, est-elle assez inventive dans ses intrigues ? Ça se discute. Les intrigues sont classiques, on n'est pas dans le déchiffrement de la réalité comme le font les Américains. En revanche, pour la série Les revenants, on a les deux : perfection sur le plan technique, et inventivité.

Il y aura de plus en plus de bonnes séries. La suite est d'ailleurs prévue pour presque toutes les séries qui ont fait de l'audimat.

La recette du succès, ce sont des séries qui marchent, des séries populaires, même s'il manque de l'inventivité. En effet, cela permet à l'industrie de la série de bien se porter, pour qu'elle puisse faire travailler du monde et qu'il y ait des jeunes qui se forment. Ce sont ces jeunes qui feront des choses géniales plus tard. Tous les grands Américains cités ci-dessus viennent des séries populaire s et parfois même de séries de "day-time", celles qui passent en journée (peu regardées et très industrielles). C'est là qu'on apprend le métier, c'est le banc de l'école pour tendre vers des productions plus inventives, originales, moins stéréotypées.

De nouveaux concepts vont-ils voir le jour ? Peut-on encore être surpris par une nouvelle série télévisée ?

Les patrons de chaînes ont compris que la série était avantageuse pour la télévision. En effet, la série est un rendez-vous. De ce fait, quand une série fonctionne, les producteurs peuvent garantir aux annonceurs un certain public. A l'inverse, lorsque l'on produit un" 90 minutes", l'audience est imprévisible.

 Aujourd'hui il y a une prise de conscience globale dans le paysage audiovisuel français de l'importance de la série. La série est rentable économiquement. Il faut être inventif car le public est plus exigent, il veut des choses nouvelles. On va ouvrir les vannes et on va permettre aux scénaristes d'être inventifs. On a fini par comprendre qu'il fallait s'aventurer sur les terrains qui fâchent. Avant, il ne fallait pas parler de religion, de la mort, de la guerre. Maintenant, on a compris que les sujets qui fâchent sont intéressants et vendeurs.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ciceron
- 28/12/2013 - 21:29
The Walking Dead en streaming ????
illégalement en streaming ?.......
Mais non cher monsieur !
Ce gouverneMent qui n'en finit pas d'interdire a interdit le streaming ou en tout cas les FAI ont l'obligation de bloquer les sites de streaming.....
Comme en Corée du Nord ou à Cuba........ c'est pas beau la dictature socialiste ?
La marche vers le socialisme ressemble à The walking dead..... des morts vivants qui errent sans but précis, qui n'ont pas d'idées, pas d'intelligence, pas d'humour mais une seule envie..... bouffer son voisin qui ne lui ressemble pas........
J-C
- 28/12/2013 - 17:56
Héroic Fantasy , et succès de séries (suite )
...Oh ils existent encore , comme par ex. Bryan Fuller ( Dead Like me , Pushing Daisies , et maintenant Hannibal ) ; avec ses obsessions sur la mort et un certaine notion du merveilleux ... Un auteur et scénariste majeur comme Neil Gaiman - encore du fantastique , mais c'est mon péché mignon ! - devrait avoir encore plus de poids dans les séries , mais j'apprends aussi l'adaptation possible de son Sandman en version ciné (croisons les doigts ) ...

Laissez les nous faire rêver , quoi ...
J-C
- 28/12/2013 - 17:42
Héroic Fantasy , et succès de séries
Oui pour la traduction de "Fantasy" , par contre pour "Heroic fantasy" il est donné parfois la traduction de "merveilleux fantastique" , auquel je préfère nettement "Epopée fantastique" , qui reflète nettement l'esprit dans lequel est apparu ce genre : Qui est réellement son créateur ? On peut prétendre Robert E. Howard ( Conan ) , et les auteurs de pulps américains des années 30 . Mais en fait Edgar Rice Burroughs en avait déjà donné les bases , avec son cycle de Mars et même Tarzan ...
Le succès d'une série pouvait selon moi se mesurer à la volonté , au génie de grands créateurs et scénaristes , et à leur liberté d'inventer : La série d'ou est très certainement parti le terme maintenant galvaudé de "série culte" est pour moi "Le prisonnier" . -à en voir déja les pélerinages sur les lieux du tournage ! - ... D'autres créateurs comme Roddenberry (Star Trek) ou J-M Straczynsky (Babylon 5) ont créé des univers certes typés mais foisonnants et suivis , enrichis par la masse des fans et du public .
Maintenant tout se joue sur le court ou moyen terme , sans volonté de suivre des idées maitresses , sans croire aux visionnaires .