En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 16 min 2 sec
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 3 heures 17 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 4 heures 8 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 7 heures 25 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 10 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 10 heures 46 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 11 heures 20 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 40 min 47 sec
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 3 heures 43 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 7 heures 11 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 9 heures 9 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 9 heures 46 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 10 heures 42 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 11 heures 38 min
Super Big Brother

Comment les agences de renseignement sont en train de se préparer à hacker un jour notre cerveau

Publié le 14 décembre 2013
Les méthodes de surveillance de la NSA sont peut-être sans commune mesure avec ce qui pourrait être fait dans plusieurs années, si les technologies de la communication et les neurosciences parviennent à faire communiquer les cerveaux directement entre eux.
Jean-Michel Cornu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Michel Cornu intervient depuis plus de vingt cinq ans comme consultant international et expert européen dans le domaine de la stratégie des Technologies émergentes et dans celui de la coopération. Il anime son propre blog.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les méthodes de surveillance de la NSA sont peut-être sans commune mesure avec ce qui pourrait être fait dans plusieurs années, si les technologies de la communication et les neurosciences parviennent à faire communiquer les cerveaux directement entre eux.

Atlantico : Des expériences ont été menés pour connecter des cerveaux humains entre eux, notamment à l’université de Washington pendant l’été 2013 (voir ici). La convergence des technologies de la communication et des neurosciences pourrait-elle permettre un jour de communiquer part télépathie ? Quelles seraient les modalités concrètes ?

Jean-Michel Cornu : Un certain nombre de travaux sont menés dans ce domaine. IBM notamment, a mené des recherches pour que le téléphone capte le nom de la personne que l’on veut appeler, sans qu’il soit besoin de faire usage de ses mains. C’est ce qu’on a su faire de mieux pour l’instant, on est donc encore très loin de la télépathie, qui suppose de comprendre des concepts. Impossible, donc, de dire si on y parviendra un jour.

Pour l’instant on parvient à faire deux choses sur trois :

- Faire bouger par la pensée la souris de l’ordinateur sur l’écran ;

- Identifier des personnes sur des catalogues fixes. Beaucoup de progrès restent à faire, mais beaucoup d’argent a été investi, ce qui laisse penser que des résultats probants seront obtenus ;

- La troisième consiste  à deviner les pensées, mais là on est dans le domaine de la science fiction. On n’est pas du tout à même de faire voyager des concepts, de les comprendre ni de les pirater.

Si on parvenait néanmoins à communiquer par télépathie, à quels services aurait-on accès ?

La grande question est la suivante : s’agit-il de pensées communiquées de façon volontaire, ou involontaire ? Dès lors les usages ne sont pas les mêmes. Sur le plan de l’émission, on peut imaginer que, sur une base involontaire, un message d’alerte soit envoyé si on se sent mal. Ce serait pratique, pour les personnes âgées. Sur le plan volontaire, l’affaire est beaucoup plus compliquée, car autant on contrôle sa parole (quoique…), autant on a beaucoup plus de mal à contrôler sa pensée. Pour preuve, il suffit que l’on dise "ne pensez pas à une échelle" pour qu’une échelle apparaisse immédiatement dans votre esprit…

A l’inverse, c’est autre chose lorsque l’on parle "d’interface entrante", c'est-à-dire lorsqu’on réceptionne des informations, avec toutes les questions que cela pose en termes de manipulation du cerveau.

Un ancien conseiller de la NSA, Joel F. Brenner, a récemment écrit (voir ici) que "si la NSA veut aujourd’hui capter les communications d’un générale étranger ou d’un chef terroriste, elle doit pirater les mêmes clés de cryptage que pour vous et moi : tous ont un blackberry ou un iPhone". Si les communications devenaient télépathiques, celles-ci pourraient-elles également être piratées ?

Outre les clés classiques, beaucoup de travaux sont menés sur le cryptage cantique, qui fait appel à la physique des particules, et permet de détruire une donnée si elle n’est pas ouverte par la bonne personne. Il est possible que les mécanismes de la pensée soient assez proches. Si la communication télépathique est simplement codée, alors on pourra la pirater, mais il n’est pas exclu que la communication soit davantage de l’ordre du cantique. Mais on ne sait pas encore tout à fait comment on pense, et s’il est possible de penser à deux. Car il ne s’agit pas seulement de communiquer d’une personne à une autre ou à une machine, mais que les deux pensent ensemble, à l’unisson. Quoi qu’il en soit on reste très spéculatif sur le sujet, puisque pour l’instant on considère qu’il est impossible de pirater un algorithme cantique. Mais qui sait ce qu’il en sera demain ?

Qu’est-ce qui retiendrait une organisation, comme la NSA, qui en aurait la capacité de pénétrer dans nos cerveaux ? Le dilemme est-il strictement le même qu’aujourd’hui, entre d’une part la recherche de sécurité vis-à-vis d’un potentiel agresseur, et d’autre part le respect de la vie privé ?

Le problème de la vie privée se pose d’autant plus que cela consisterait à ouvrir le "dernier coffre-fort". On voit bien que même si une dictature peut influer sur la liberté de parole, elle ne peut pas empêcher de penser. Régler la question prendrait des années et des années de travail au comité d’éthique qui en serait chargé, ainsi qu'au législateur. Il n’aura jamais été aussi compliqué de marier deux besoins antagonistes : intérêt commun et intérêt de la personne. Tout dépend de la société que l’on veut.

Si une organisation avait accès à nos pensées, quel usage en ferait-elle ?

Si on était un jour capable de faire cela, la véritable question serait autre : chacun a un certain nombre d’intérêts qui lui est propre, le groupe a des intérêts également, qui sont différents de ceux des autres groupes. Lorsque les intérêts sont divergents, une situation de conflit éclot. Ces nouvelles technologies, qui permettraient d’espionner, de voler des données ou même de manipuler, poseront encore plus fortement la question du conflit d’intérêts.

Au fur et à mesure que l’on avance dans le renforcement des capacités de l’être humain, j’estime que ce dernier ne fera pas l’économie de repenser la manière de faire converger ses intérêts. Cette question est éminemment moderne, car jusqu’ici, avec Machiavel ou Sun Tzu, on ne s’était jamais interrogé que sur le rapport de force. Si les technologies arrivent au niveau que nous venons de décrire, et si l’espèce humaine veut survivre, celle-ci n’aura d’autre choix que d’aller dans le sens de la convergence. Nous en sommes encore à ce que Michel Serre appelle l’hominescence : si nous étions sages, nous ne fabriquerions pas la bombe atomique, et si nous étions véritablement hommes, nous ne les utiliserions pas. L’évolution des technologies, y compris dans le domaine cognitif, peut-être comparée à l’atome : de ce dernier on peut tirer la meilleure comme la pire des choses. Nous touchons à la dernière barrière qui protège l’homme, c'est-à-dire l’identité.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires