En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 32 min 47 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 2 heures 2 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 3 heures 1 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 3 heures 34 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 4 heures 26 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 1 heure 51 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 2 heures 36 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 3 heures 16 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 3 heures 37 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 4 heures 23 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 5 heures 4 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 5 heures 27 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 5 heures 44 min
Diversité

Commerces de proximité : faut-il utiliser le droit de préemption urbain ?

Publié le 13 décembre 2013
Une tribune d'Hélène Delsol, candidate UMP aux municipales dans le IIe arrondissement de Paris et présidente de l’association de riverains "Cœur 2 Paris".
Hélène Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Delsol est la présidente de Cœur 2 Paris, une association de riverains du deuxième arrondissement qui prépare l’alternance pour 2014.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une tribune d'Hélène Delsol, candidate UMP aux municipales dans le IIe arrondissement de Paris et présidente de l’association de riverains "Cœur 2 Paris".

Le ministère du Commerce a récemment proposé un projet de loi visant à protéger les commerces de proximité en milieu urbain. Il s’agirait d’autoriser les communes à déléguer leur droit de préemption urbain sur les baux et les fonds de commerce, ce qu’elles peuvent déjà faire pour les murs.

Incontestablement, nombreuses sont les villes qui souffrent du manque de commerces de proximité. A Paris, Bertrand Delanoë a mis en place un programme, Vital’Quartier, par lequel la Ville délègue à une société d’économie mixte (la Semaest) son droit de préemption. Objectif : combattre la vacance commerciale et la mono-activité, c'est-à-dire la concentration de commerces qui vendent la même chose (textile chinois dans le XIe arrondissement, magasins d’informatiques dans le XIIe arrondissement, etc.)

Près de 400 commerces auraient ainsi été rachetés depuis 2004 par la ville de Paris, laquelle les loue ensuite à des commerçants qu’elle sélectionne et à qui il n’est pas demandé de verser de pas-de-porte. La procédure aurait contribué à la création d’environ 400 emplois, sans compter les "effets de levier" se targue-t-on à mairie de Paris. Peut-être y-a-t-il des effets de levier, mais il y a certainement aussi une face cachée : au-delà du coût exorbitant de ce programme (plus de 57 millions d’euros depuis le lancement du programme) se pose une vraie question de concurrence déloyale. L’aide financière apportée par une commune à un boulanger pour s’implanter dans un quartier nuit nécessairement aux boulangers voisins, fussent-ils à plusieurs pâtés de maisons. Sans parler des questions de favoritisme que peut aisément générer l’attribution de ce type d’aides économiques locales.

En réalité, le droit de préemption urbain est un peu à la vacance commerciale ce que le sparadrap est à la gangrène. Plutôt que d’acheter un à un les locaux commerciaux vides, ne serait-il pas plus responsable de s’attaquer aux vraies difficultés rencontrées par les commerçants et les artisans en zone urbaine ? C’est par exemple en réglant les questions de sécurité et de propreté que la Ville de Paris pourra mettre un terme à la concentration de sex-shops rue Saint-Denis dans le IIe arrondissement. Les commerçants souffrent également des difficultés de stationnement de livraison.

Enfin, au-delà de la responsabilité des maires, c’est au gouvernement qu’il appartient de contribuer à cette question. Le manque de boulangeries, de boucheries et autres commerces dits de proximité en milieu urbain s’explique aussi, et peut-être principalement, par le fait que les commerçants et artisans sont asphyxiés par les charges sociales et que ceux d’entre eux qui partent en retraite ne parviennent pas à trouver de jeunes pour les remplacer.

Focalisons-nous sur les vraies causes du problème. Et offrons aux jeunes les moyens de se former aux métiers du commerce et de l’artisanat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jef Tombeur
- 13/12/2013 - 14:23
Sex-shop contre magasins de fringues ?
Franchement, je ne vois pas pourquoi, alors que les arts de la table désertent la rue de Paradis, il faudrait s'offusquer d'une concentration d'un type de commerce dans une rue (laquelle, d'ailleurs, a été assez bien rénovée, et se boboïse grave depuis deux ans).
Droite et gauche (et centre) ont favorisé les grandes surfaces, elles favorisent aussi l'expansion des surfaces intermédiaires (ainsi, du Lidl du bd Sébastopol, qui s'agrandit pour la seconde fois).
Le problème, le vrai, ce n'est pas la hausse des loyers, des charges, c'est la baisse des revenus des riverains (voire leur départ en banlieues). Et là, je ne vois pas trop l'UMP faire mieux que le PS ou tout autre, en tout cas rapidement.
naon
- 13/12/2013 - 11:46
Trop chère
Dans les villes (en dehors de paris), surtout de tailles moyennes, ce sont les taxes, impôts et loyers trop élevés qui ont tués les commerces de proximités. De plus, la multiplication des grandes surfaces en périphérie, où les impôts sont faibles voir inexistants (combien se retrouvent en zone franche) tuent le "petit" commerce".
Baisser les impôts locaux et les loyers dans les centres villes + taxer les grandes surfaces (contrôler leur nombre, le plus importants au monde par habitants) en zone périphrastique.