En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 17 min 25 sec
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 23 heures 46 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 jour 17 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 3 heures 23 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 3 heures 41 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 4 heures 6 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 22 heures 58 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 23 heures 58 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 jour 34 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 1 jour 3 heures
Manipulation

Des origines de la désinformation

Publié le 09 mai 2011
Saddam Hussein à la tête de la 3 armée du monde, c'est une des nombreuses manipulations dont nous sommes victimes par l'intermédiaire de la désinformation. François Géré, historien et auteur du "Dictionnaire de la désinformation", nous livre son analyse.
François Géré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Saddam Hussein à la tête de la 3 armée du monde, c'est une des nombreuses manipulations dont nous sommes victimes par l'intermédiaire de la désinformation. François Géré, historien et auteur du "Dictionnaire de la désinformation", nous livre son analyse.

La désinformation est aussi ancienne que l’information. La ruse, l’hypocrisie et la tromperie affectent les relations sociales et internationales. Tous les chefs d’Etat ont assuré leur pouvoir sur leur capacité à capter et réserver à leur profit, souvent par le secret, la bonne information et à injecter chez l’ennemi, les rivaux, voire même les alliés la désinformation, sous toutes ses formes.

Louis XIV crée un « cabinet noir » chargé de la cryptologie, c’est-à-dire de décoder les messages diplomatiques secrètement interceptés mais aussi de fabriquer des faux. En cela il ne fait que systématiser une pratique dans laquelle son ancêtre Louis XI était passé maître. Espions, transfuges, traîtres et agents doubles circulent à travers toute l’histoire et dans toutes les civilisations. La différence ne se mesure qu’à l’importance que les gouvernements accordent à leur utilisation. De cela même, la désinformation tire parti lorsqu’elle tend à accréditer que certaines nations ont une propension perverse à la tromperie : « Timeo Danaos et dona ferentes » renvoie à la fourberie d’Ulysse, la « fides punica » permet à Rome de se draper dans la vertu de la parole donnée…., la « perfide Albion », la ruse, la tromperie des « orientaux… chinois, japonais, arabes…». Au fil du temps, le racisme et la xénophobie se nourrissent de ces mythes qu’ils contribuent à propager.

Ainsi va la désinformation, art du masque. En cela elle se distingue de la propagande et de la déception. La propagande -sauf lorsqu’elle est « noire »- affirme un point de vue, développe au grand jour une croyance idéologique politique ou religieuse. Elle vise à l’adhésion en gagnant les esprits à sa Cause. En remplaçant l’information par une propagande d’Etat les régimes totalitaires ont contribué à donner à ce terme un sens nettement péjoratif. Pour Joseph Goebbels toute information devait passer au travers de l’idéologie nazie. L’Union soviétique a fini par prétendre substituer le discours aux faits eux-mêmes, créant ainsi une perte quasi clinique de la réalité qui finit par précipiter sa perte. En ce sens les régimes totalitaires ont franchi un pas décisif : ils ont substitué la désinformation à l’information.

La désinformation, une arme de guerre

En temps de guerre, la désinformation prend le nom, d’origine britannique, de « déception ». Elle vise à tromper l’ennemi en lui faisant prendre « des vessies pour des lanternes ». Elle opère à tous les niveaux : du chef suprême des armées au simple soldat abusé par de faux signaux, de faux uniformes, des écrans de fumée. Au printemps 1944, les Britanniques réalisèrent une gigantesque campagne de désinformation (Bodyguard) visant à tromper Hitler et son entourage sur le lieu du débarquement. En 1990, durant la guerre contre l’Irak, les Etats-Unis multiplièrent les actions de ce type contre Saddam Hussein qu’ils présentèrent comme le chef de la « troisième armée du monde ». Enormité que gobèrent le public américain et l’opinion internationale.

L’information erronée est-elle la désinformation ? Non. Une erreur est par définition involontaire, en dépit des troubles qu’elle crée. La désinformation est d’une toute autre nature.

Elle repose sur une entreprise délibérée, organisée, planifiée visant à introduire la confusion dans les esprits, à égarer le jugement tout comme les passions et l’imagination. Elle n’a qu’un objectif : insinuer le soupçon, créer le trouble, déstabiliser psychologiquement. Elle agit à tous les niveaux, en les reliant, du décideur suprême au simple citoyen, en prenant aussi pour cible les média qui vont relayer le faux message vers l’« opinion publique ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NOVY12
- 09/05/2011 - 07:52
L'information/désinformation des médias !!
En lisant ce paragraphe je pense aux infos des médias qu'au besoin ils créent..ils suscitent
'Elle repose sur une entreprise délibérée, organisée, planifiée visant à introduire la confusion dans les esprits, à égarer le jugement tout comme les passions et l’imagination. Elle n’a qu’un objectif : insinuer le soupçon, créer le trouble, déstabiliser psychologiquement. Elle agit à tous les niveaux ''
yc
- 08/05/2011 - 10:11
manipulée ?
actuellement la France est manipulée par les médias qui sont tous de gauche et qui ne disent jamais qu'il n'y a actuellement personne à gauche pour diriger la France sans l'amener dans le mur. En France être "de gauche" veut dire faire parti de la pseudo élite des intellos bobo. Il n'y a pas d'idées mais du vomi permanent. Cela n'est pas constructif .
slavkov
- 08/05/2011 - 09:56
déjà vu ...
... en effet, si tous les courants de "presse", de "médias" et politicards ont une opinion commune sur un sujet d'actualité, alors méfiez-vous ...