En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

02.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

03.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Bilan post-Covid-19 : les Français totalement déboussolés à l’insu de leur plein gré

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

04.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 7 sec
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 56 min 29 sec
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 3 heures 4 min
décryptage > International
Fin des haricots occidentaux

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
L'eau des égouts a été déversée par erreur sur une plage d'Acapulco
il y a 16 heures 38 min
light > Media
Validation de l’offre de reprise
Soulagement pour Presstalis qui va devenir France Messagerie
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les parfums" de Grégory Magne : une comédie dramatique aux fragrances et aux émotions délicates…

il y a 20 heures 12 min
pépites > Economie
Licenciements
Airbus : les aides de l'Etat pourraient sauver 2.000 emplois en France, selon Jean-Baptiste Djebbari
il y a 20 heures 53 min
pépite vidéo > International
Inquiétudes pour les libertés
Loi sur la sécurité : la répression des autorités se poursuit à Hong Kong
il y a 22 heures 15 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 21 min 35 sec
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La sortie de crise dépend essentiellement des comportements individuels des populations

il y a 3 heures 20 min
pépites > France
Candidature
Défenseur des droits : l'Elysée envisage de remplacer Jacques Toubon par Claire Hédon
il y a 15 heures 57 min
Représailles
L’Inde décide d’interdire 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat, pour raisons de "sécurité"
il y a 17 heures 24 min
pépites > Politique
Fin de la langue de bois
Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel
il y a 18 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La rafle des notables" de Anne Sinclair : magnifique témoignage sur un camp de concentration méconnu, celui de Royallieu, réservé aux Juifs pendant la guerre de 1940

il y a 20 heures 29 min
pépites > Justice
PNF
Affaire des "écoutes" de Nicolas Sarkozy : Nicole Belloubet demande l'ouverture d'une inspection sur les investigations du parquet national financier
il y a 21 heures 32 min
décryptage > Europe
Politique européenne

Election présidentielle en Pologne : l’occasion pour la France d’un nouveau départ avec Varsovie

il y a 22 heures 48 min
Cultures urbaines

Qui a peur du grand méchant rap?

Publié le 08 mai 2011
Alors que le grand concert de soutien à Skyrock prévu le 28 mai 2011 a été annulé faute d'autorisation, le président du Club Averroes Amirouche Laïdi revient sur "l'affaire Skyrock" de ces dernières semaines qui cache un problème majeur : les revendications des acteurs des cultures urbaines et de la jeunesse ne sont pas entendues.
Amirouche Laïdi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amirouche Laïdi est le président du Club Averroes.Fondé en 1997, ce Club rassemble près de 400 professionnels autour de la promotion de la diversité dans les médias français. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le grand concert de soutien à Skyrock prévu le 28 mai 2011 a été annulé faute d'autorisation, le président du Club Averroes Amirouche Laïdi revient sur "l'affaire Skyrock" de ces dernières semaines qui cache un problème majeur : les revendications des acteurs des cultures urbaines et de la jeunesse ne sont pas entendues.

La France a été secouée ces dernières semaines par un début d'affaire Skyrock ! C'est ainsi que nous avons vu défiler à l'antenne de cette radio « jeune et rap » le banc et l'arrière banc des partis de droite et gauche venus défendre la liberté d'expression et la musique urbaine. Les observateurs, un peu au fait de ce sujet, ne pourront que s'étonner du climat presque hystérique qui a régné autour de cette question.

Le ratage des années 1980

Cela nous permet ici de poser un problème général relatif à la considération des cultures jeunes et particulièrement urbaines en France. En effet, la question du traitement médiatique des cultures urbaines a donné lieu à de nombreux ratés depuis le début des années 1980. Les émissions à fort audimat, telles que H.I.P H.O.P. de Sydney sur TF1 en 1984, ou C.U.L.T. sur France 5 sur la saison 2004-2005 ont été arrêtées sans explications et indépendamment de l'impact réel du programme ou de son succès d'audience. La première a marqué à tout jamais une génération qui a fait du mot Hip Hop son fer de lance, la seconde a été récompensée d'un Grammy awards en 2006 soit un an après son interruption. Sydney a disparu des écrans et Alexandre Michelin, l'ancien directeur des programmes de France 5 a depuis pris la tête de MSN Europe.

Une fois la question des « émissions vitrines »de qualité réglée, reste à analyser le traitement de l'information concernant les acteurs et disciplines.

On peut constater que ce traitement a accompagné la montée en puissance des disciplines des cultures urbaines que sont la danse et le street art. De nombreuses manifestations à succès (fondation Cartier, Gallizia au Grand Palais, Juste Debout, Hip Hop à Chaillot , Paris Hip Hop, Suresnes cité-danse) ont donné l'occasion aux rédactions de traiter ce sujet sous l'angle culturel. Depuis « Rue » au Grand Palais en 2006, le travail d'identification et de popularisation se fait en parallèle de l'arrivée de ces esthétiques au cœur de l'élite culturelle et médiatique.

Néanmoins, ce traitement ne s'inscrit pas dans un cadre culturel global et c'est rarement qu'on ne ramène pas cette esthétique à la question de la création en banlieue alors que c'est la question de l'émergence d'une nouvelle culture populaire globale qui est en jeu.

Les risques de boycott médiatique

Le vrai point de blocage voire de discrimination réside dans le traitement du genres musicaux : les musiques urbaines françaises et particulièrement le Rap restant le parent pauvre. En effet, le caractère soi-disant subversif de certains artistes peut engendrer un boycott ou à contrario le fait de n'être pas assez subversifs pour certains ne leur permet pas d'entrer dans l'information sous l'angle du fait divers !

Une des conséquences concrètes de cette situation est l' énorme écart de traitement des artistes selon leur esthétique.

Cette situation engendre une spirale négative dans la vision qu'ont les artistes des médias généralistes et des journalistes. Cette vision peut ensuite se retranscrire dans les textes dénonçant un boycott réel et ne facilite certainement pas l'apaisement des relations avec les jeunes notamment issus des quartiers populaires.

Encore plus grave, les maisons de disques ont tendance à refuser des signatures en prétextant qu'une fois le cœur de cible atteint il est impossible de dépasser le plafond de verre médiatique.

Malgré ces contraintes, les artistes urbains sont nombreux chaque année à atteindre des scores de vente très importants alors qu'ils ne sont pas sur la même ligne de départ ce qui reflète certainement l'importance de la promotion digitale et du buzz sur la cible jeune.

Les revendications des acteurs des cultures urbaines et de la jeunesse sur ce sujet  doivent être écoutées et prises en compte dans des politiques publiques imposant une présence réelle de toutes ces pratiques et éviter des phénomènes de récupération d'une angoisse légitime de la part d'artistes et de leur public.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NOVY12
- 09/05/2011 - 07:43
l'émergence d'une nouvelle culture populaire !!!!!
''Les revendications des acteurs des cultures urbaines et de la jeunesse ''
Quelle jeunesse !!!!
Vous appelez cela de la culture ?
Il aurait été intéressant pour le lecteur que soient rappelées ici quelques paroles de chansons de ces rappeurs ( qui ne chantent pas mais qui parlent ou plus précisément qui insultent l'état , la société, la France et les Français sur fond de musique ) !!!
le Gône
- 08/05/2011 - 17:23
Oups...version finale...
Culture Urbaine des types qui vômissent la France..qui appelent a la haine..qui ne sont que violence et vulgarité..mouai..et ben vous vous la gardez votre "culture des villes"..je préfère celle des chants et des champs..celle des véritables créateurs..des artistes en somme..Quand a Skyrock cette radio (enfi si on veut) est a l'image de sa musique..inaudible.
le Gône
- 08/05/2011 - 17:21
Culture Urbaine...c'est du Jack lang ca!!
Culture Urbaine des type qui vômisse la France..qui appelent a la haine..qui ne sont que vilence et vulgarité..mouai..et ben vous vous la gardez votre "culture des villes"..je prefere celle des chants et des champs..celle des veritables créateurs..des artistes en somme..Quand a Skyrock cette radion (enfi si on veut) est a l'image de sa musique..inaudible.