En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 4 min 20 sec
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 3 heures 6 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 6 heures 34 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 7 heures 7 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 8 heures 33 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 9 heures 9 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 10 heures 6 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 11 heures 2 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 2 heures 41 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 3 heures 32 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 6 heures 49 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 9 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 10 heures 10 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 10 heures 43 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 11 heures 25 min
© BBC
Un femme ayant pratiqué le binge drinking souffre d'une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte.
© BBC
Un femme ayant pratiqué le binge drinking souffre d'une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte.
Ravages

Trentenaires avec des corps de vieillards : la vraie facture du binge drinking

Publié le 12 novembre 2013
Neurones brulés pour toujours, difficultés à se déplacer, visites toutes les trois semaines à l'hôpital : non, ceci n'est pas le quotidien de vieillards grisonnants, mais de trentenaires qui ont cédé aux sirènes du binge drinking.
Mickaël Naassila
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Naassila est professeur de physiologie et de biologie cellulaire dans le Groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Neurones brulés pour toujours, difficultés à se déplacer, visites toutes les trois semaines à l'hôpital : non, ceci n'est pas le quotidien de vieillards grisonnants, mais de trentenaires qui ont cédé aux sirènes du binge drinking.

Atlantico : La chaîne de télévision britannique BBC a suivi le quotidien d’une femme de 35 ans qui, après avoir pratiqué le binge drinking à haute fréquence pendant plusieurs années, se retrouve avec une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte, contenant 23 litres de fluide qu’elle doit faire drainer à l’hôpital toutes les trois semaines. Cela est-il plus courant qu’on ne le pense, et quelles sont les autres conséquences physiques ?

Mickaël Naassila : Ce cas est plus répandu qu’on ne le pense. Des malades alcooliques présentent assez couramment ce type de symptôme clinque ; e cas de cette femme n’est pas très étonnant.

Le binge drinking est un facteur aggravant en matière d’insuffisance hépatique et de maladie alcoolique du foie, car il augmente la toxicité. C’est également le cas au niveau cérébral : à quantité égale d’alcool ingurgité, le binge drinking est plus toxique qu’une autre modalité de consommation. Les dommages seront indéniablement plus importants au niveau cognitif (apprentissage et mémorisation) pour ce type de buveur que pour un autre qui boirait autant mais de manière plus étalée dans le temps.

Pourquoi le binge drinking est-il plus dommageable qu'une consommation égale mais plus étalée dans le temps ?

Parce que la consommation massive en très peu de temps  entraîne des phénomènes de type inflammatoire, tant au niveau périphérique que cérébral. Sur ce dernier plan, notamment, le fait de monter très haut dans les niveaux d’alcoolémie, pour ensuite redescendre très vite à zéro, est particulièrement toxique. Cela s’apparente au phénomène des sevrages chez l’alcoolique : cette période entraîne une toxicité. L’incidence neurotoxique est alors très forte.

Le documentaire évoque également le cas d’une femme d’une trentaine d’années qui,  après s’être longtemps adonnée au binge drinking, connaît des problèmes moteurs...

Ce symptôme vient compléter le tableau des effets de l’alcoolisme chronique : tout le système périphérique est touché, et donc  les fibres nerveuses. Il s’agit d’une complication d’un cas de cirrhose  tout ce qu’il y a de plus classique, qui certes touche les binge drinkers, mais aussi les alcooliques en général.  Ne nous trompons pas : le binge drinking est un phénomène visible, mais les effets dont nous parlons concernent toutes les formes d’alcoolismes.

Hommes et femmes sont-ils égaux en termes de conséquences corporelles ?

Comparativement à l’homme, à consommation égale, la toxicité et les dommages sont plus importants chez la femme, tant au niveau cérébral que physique. Des études récentes d’imagerie cérébrale chez les jeunes entre 20 et 30 ans démontrent ce fait.

Quels sont les effets du binge drinking sur la fécondité ? Aggravent-ils également la chose ?

La consommation d’alcool porte atteinte à différents niveaux sur la fonction de reproduction (fertilité, libido), que ce soit chez l’homme ou la femme. Quant à la relation entre ces effet et le binge drinking plus précisément, les études manquent.  Et si elles manquent, c’est parce que la prise en compte de la problématique de l’alcool n’est pas du tout à la hauteur du problème de santé publique que nous connaissons aujourd’hui. Rapporté au nombre d’habitants, la France occupe le bas du tableau des pays riches dans le traitement de la question de l’alcoolisme. La médiatisation est forte, mais peu de choses sont faites pour réagir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pguillermo
- 10/11/2013 - 21:19
Que l'auteur parle Chinois
Binge drinking.

Y en marre de l'anglais. Que les Ricains s'écroulent et qu'on emploie enfin les expressions chinoises !
L'auteur pourrait se mettre enfin au gout du jour. Quel ringard
jurgio
- 10/11/2013 - 14:27
Une occasion unique pour les archéo-socialistes
d'augmenter la taxe sur les alcools !
Inconnu
- 10/11/2013 - 12:22
Les méfaits idéologiques de nos dirigeants.
Ne sont pas pour rien dans le développement de comportements confinant au suicide. La désespérance induite par l'exclusion de fait de la société, de certains, en est un symptôme.
Leur échelle des valeurs s'étend de la compétition financière au profit de quelques uns à l'omerta orwellienne sur la liberté d'expression.
C'est la liberté de ne rien pouvoir dire ou faire, à l'encontre des profiteurs et de leurs victimes collatérales.