En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 3 heures 51 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 4 heures 34 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 7 heures 2 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 7 heures 46 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 9 heures 54 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 10 heures 17 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 10 heures 52 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 11 heures 9 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 4 heures 15 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 5 heures 45 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 7 heures 18 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 8 heures 15 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 10 heures 22 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 10 heures 43 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 11 heures 2 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 11 heures 13 min
© BBC
Un femme ayant pratiqué le binge drinking souffre d'une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte.
© BBC
Un femme ayant pratiqué le binge drinking souffre d'une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte.
Ravages

Trentenaires avec des corps de vieillards : la vraie facture du binge drinking

Publié le 12 novembre 2013
Neurones brulés pour toujours, difficultés à se déplacer, visites toutes les trois semaines à l'hôpital : non, ceci n'est pas le quotidien de vieillards grisonnants, mais de trentenaires qui ont cédé aux sirènes du binge drinking.
Mickaël Naassila
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Naassila est professeur de physiologie et de biologie cellulaire dans le Groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Neurones brulés pour toujours, difficultés à se déplacer, visites toutes les trois semaines à l'hôpital : non, ceci n'est pas le quotidien de vieillards grisonnants, mais de trentenaires qui ont cédé aux sirènes du binge drinking.

Atlantico : La chaîne de télévision britannique BBC a suivi le quotidien d’une femme de 35 ans qui, après avoir pratiqué le binge drinking à haute fréquence pendant plusieurs années, se retrouve avec une insuffisance hépatique, dont le symptôme est un ventre similaire à celui d’une femme enceinte, contenant 23 litres de fluide qu’elle doit faire drainer à l’hôpital toutes les trois semaines. Cela est-il plus courant qu’on ne le pense, et quelles sont les autres conséquences physiques ?

Mickaël Naassila : Ce cas est plus répandu qu’on ne le pense. Des malades alcooliques présentent assez couramment ce type de symptôme clinque ; e cas de cette femme n’est pas très étonnant.

Le binge drinking est un facteur aggravant en matière d’insuffisance hépatique et de maladie alcoolique du foie, car il augmente la toxicité. C’est également le cas au niveau cérébral : à quantité égale d’alcool ingurgité, le binge drinking est plus toxique qu’une autre modalité de consommation. Les dommages seront indéniablement plus importants au niveau cognitif (apprentissage et mémorisation) pour ce type de buveur que pour un autre qui boirait autant mais de manière plus étalée dans le temps.

Pourquoi le binge drinking est-il plus dommageable qu'une consommation égale mais plus étalée dans le temps ?

Parce que la consommation massive en très peu de temps  entraîne des phénomènes de type inflammatoire, tant au niveau périphérique que cérébral. Sur ce dernier plan, notamment, le fait de monter très haut dans les niveaux d’alcoolémie, pour ensuite redescendre très vite à zéro, est particulièrement toxique. Cela s’apparente au phénomène des sevrages chez l’alcoolique : cette période entraîne une toxicité. L’incidence neurotoxique est alors très forte.

Le documentaire évoque également le cas d’une femme d’une trentaine d’années qui,  après s’être longtemps adonnée au binge drinking, connaît des problèmes moteurs...

Ce symptôme vient compléter le tableau des effets de l’alcoolisme chronique : tout le système périphérique est touché, et donc  les fibres nerveuses. Il s’agit d’une complication d’un cas de cirrhose  tout ce qu’il y a de plus classique, qui certes touche les binge drinkers, mais aussi les alcooliques en général.  Ne nous trompons pas : le binge drinking est un phénomène visible, mais les effets dont nous parlons concernent toutes les formes d’alcoolismes.

Hommes et femmes sont-ils égaux en termes de conséquences corporelles ?

Comparativement à l’homme, à consommation égale, la toxicité et les dommages sont plus importants chez la femme, tant au niveau cérébral que physique. Des études récentes d’imagerie cérébrale chez les jeunes entre 20 et 30 ans démontrent ce fait.

Quels sont les effets du binge drinking sur la fécondité ? Aggravent-ils également la chose ?

La consommation d’alcool porte atteinte à différents niveaux sur la fonction de reproduction (fertilité, libido), que ce soit chez l’homme ou la femme. Quant à la relation entre ces effet et le binge drinking plus précisément, les études manquent.  Et si elles manquent, c’est parce que la prise en compte de la problématique de l’alcool n’est pas du tout à la hauteur du problème de santé publique que nous connaissons aujourd’hui. Rapporté au nombre d’habitants, la France occupe le bas du tableau des pays riches dans le traitement de la question de l’alcoolisme. La médiatisation est forte, mais peu de choses sont faites pour réagir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pguillermo
- 10/11/2013 - 21:19
Que l'auteur parle Chinois
Binge drinking.

Y en marre de l'anglais. Que les Ricains s'écroulent et qu'on emploie enfin les expressions chinoises !
L'auteur pourrait se mettre enfin au gout du jour. Quel ringard
jurgio
- 10/11/2013 - 14:27
Une occasion unique pour les archéo-socialistes
d'augmenter la taxe sur les alcools !
Inconnu
- 10/11/2013 - 12:22
Les méfaits idéologiques de nos dirigeants.
Ne sont pas pour rien dans le développement de comportements confinant au suicide. La désespérance induite par l'exclusion de fait de la société, de certains, en est un symptôme.
Leur échelle des valeurs s'étend de la compétition financière au profit de quelques uns à l'omerta orwellienne sur la liberté d'expression.
C'est la liberté de ne rien pouvoir dire ou faire, à l'encontre des profiteurs et de leurs victimes collatérales.