En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 17 heures 10 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 18 heures 7 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 16 heures 27 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 16 heures 29 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 18 heures 27 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 1 jour 9 heures
info atlantico
© Reuters
Les Français jugent que le gouvernement ne fait pas assez d'efforts pour réduire le déficit de l'Etat.
© Reuters
Les Français jugent que le gouvernement ne fait pas assez d'efforts pour réduire le déficit de l'Etat.
Sondage exclusif Atlantico-Ifop

84% des Français estiment que le gouvernement ne fait actuellement pas suffisamment d'efforts pour réduire les dépenses de l'Etat

Publié le 07 novembre 2013
Majoritairement critiques envers le gouvernement, 56 % des Français se disent réticents à l'idée de contribuer personnellement à l'effort de redressement des comptes du pays.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Majoritairement critiques envers le gouvernement, 56 % des Français se disent réticents à l'idée de contribuer personnellement à l'effort de redressement des comptes du pays.

A la suite des polémiques sur le ras- le-bol fiscal et de la mobilisation contre l’écotaxe en Bretagne, l’idée était de savoir quelle était la proportion de Français prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays. Une minorité de Français, 44 %, sont prêts à redresser les comptes du pays : un chiffre moins mauvais que ce à quoi on aurait pu s’attendre dans le contexte actuel. Cela témoigne d’une prise de conscience de la gravité de la situation par l’opinion publique et de la nécessité de faire des efforts pour redresser les comptes.

Question :Vous savez que le gouvernement a présenté un plan de réduction des déficits et de redressements des comptes publics. Vous personnellement, êtes-vous prêt à faire des efforts pour redresser les comptes du pays ?

Néanmoins, sur la période qui nous sépare de l’élection de François Hollande, on constate un vrai glissement puisqu’en juillet 2012, 67 % de Français étaient favorables à des efforts supplémentaires. Ce chiffre est tombé à 54 % en novembre, après les premières annonces fiscales. Aujourd’hui, on a de nouveau perdu 10 points, mais le chiffre reste stable par rapport à août 2013. Alors que les polémiques continuent d’enfler sur le consentement des Français à l’impôt, il semble donc qu’on ait atteint un premier palier dans le mécontentement.

Question : Vous savez que le gouvernement a présenté un plan de réduction des déficits et de redressements des comptes publics. Vous personnellement, êtes-vous prêt à faire des efforts pour redresser les comptes du pays ?

Néanmoins, sous cette apparente stabilité, il y a des changements en profondeur dans la société française. On observe que les différentes catégories sociales n’ont pas réagi au même rythme à la hausse de la pression fiscale. Le premier décrochage, et le plus violent, est intervenu chez les CSP+ dès l'automne 2012, car ils ont été les premiers visés par l’alourdissement de la fiscalité. Entre juillet  2012 et novembre 2012, on passe de 82 % à 54 % chez les cadres supérieurs, soit 28 points de perdus, tandis que chez les ouvriers, on passe de 57 % à 41 % soit "seulement" 16 points de perdus. Les CSP+, qui étaient plus à l’aise financièrement, et donc plus enclin à faire des efforts, ont été douchés dès l’automne dernier par les premières hausses des impôts et le débat sur les allocations familiales. Mais depuis août 2013, on constate une remontée de la propension à faire des efforts chez cette catégorie. En revanche, depuis cette même  période la baisse est plus spectaculaire dans les milieux populaires, avec une chute de 30 points chez les ouvriers et les employés. Les CSP+ commencent à digérer les hausses d’impôts tandis que le consentement à faire des efforts s’effondre de manière constante dans les milieux populaires.

Question : Vous savez que le gouvernement a présenté un plan de réduction des déficits et de redressements des comptes publics. Vous personnellement, êtes-vous prêt à faire des efforts pour redresser les comptes du pays ?

Si les premières annonces ont clairement ciblé les hauts revenus, il y a aussi toute une série de dispositions qui ont eu une assiette beaucoup plus large et qui ont touché de très nombreux ménages dans les milieux populaires. Il y a notamment une proportion très importante de personnes assujetties à l’impôt sur le revenu qui y sont tombés cette année. La fin de la défiscalisation des heures supplémentaires a été annoncée dès 2012, mais ses effets ont été seulement ressentis sur les fiches de paie du début de l’année 2013. C’est aussi dans les milieux populaires que la hausse des dépenses contraintes (hausse du prix des carburants et de l’énergie) est la plus durement ressentie. Jamais dans les milieux populaires la propension à faire des efforts n’avait été aussi faible. Le ras-le-bol fiscal qui a d’abord touché les entrepreneurs avec le mouvement des pigeons puis les classes les plus aisées  est aujourd’hui diffusé à l’ensemble de la société, particulièrement dans les milieux les plus défavorisés. Ceci explique notamment le succès du mouvement des bonnets rouges qui fait hurler certains à gauche, Jean-Luc Mélenchon ayant notamment souligné que les salariés défilaient pour les droits de leurs patrons. Ce mouvement révèle effectivement que certains d’entre eux pensent qu’ils ont des intérêts communs.

Ce sondage révèle également  que 84% des Français ont le sentiment que l’État ne fait pas de son côté sa part du travail pour réduire les dépenses. Ce chiffre traduit le cœur du débat actuel. Les Français sont prêts à faire des efforts à plusieurs  conditions. La première est que ces efforts soient partagés par tout le monde, y compris les plus riches. La deuxième condition est que ces efforts ne soient pas vains et servent réellement à pérenniser l’avenir du système. La troisième condition est liée à la deuxième : la société civile est prête à faire des efforts si l’État et les pouvoirs en font eux aussi de leur côté, pour notamment répondre à la deuxième condition : faire refluer la dette et les déficits sous l’effet des efforts conjugués.

Question : Et d’après vous, est-ce que de son côté le gouvernement fait actuellement suffisamment d’efforts pour réduire les dépenses de l’État ?

Aujourd’hui, le rejet du consentement à l’impôt s’explique par le fait qu’une partie des Français pensent que le pacte est rompu et que l’État ne sait jouer que sur le levier de la fiscalité, sans être capable de jouer sur l’autre, qui est celui de la réduction des dépenses. C’est la clef de compréhension de la crise actuelle. Les Français attendent du président de la République et du gouvernement qu’ils leur disent où ils vont couper dans les dépenses et comment ils vont redresser la situation. Pour l’instant, il n’y a qu’un versant de l’ordonnance : l’augmentation des impôts. Le niveau est tel que l’acceptation de l’impôt ne peut plus se faire dans de bonnes conditions. Pour recréer un lien entre le citoyen et l’impôt, il faut que l’État montre l’exemple et entreprenne sa propre réforme de manière tout à fait visible et spectaculaire.

Méthodologie : Échantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing), du 31 octobre au 4 novembre 2013.

 

[1] Sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche réalisé par téléphone du 5 au 6 juillet 2012 auprès d’un échantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[2] Sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche réalisé par téléphone du 6 au 7 septembre 2012 auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[3] Sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 15 novembre 2012 auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[4] Sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 12 au 24 août 2013 auprès d’un échantillon de 993 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 08/11/2013 - 00:53
Diviser par trois le nombre de députés, le nombre
de ministres et secrétaires d'etat, les obliger à démissionner de toute fonction extérieure et interdire le cumul des mandats. regrouper les Communes et abroger les départements, interdire les subventions aux associations, syndicats et médias, imposer le pluralisme politique par la constitution, le vote proportionnel et le référendum d'initiative populaire, voilà les mesures nécessaires et suffisantes pour éviter la colère du peuple qui débouchera inévitablement sur une révolution!
Mais notre roi bricoleur n'est pas capable d'en imaginer une seule, lui qui a confisqué tous les pouvoirs et possède presse, syndicats et associations aux ordres...
Une vraie dictature socialiste!
Noémie06
- 08/11/2013 - 00:47
Ce gouvernement ne fera aucun effort de réduction de dépense
Pas de réduction des dépenses publiques. Mitterrand a été le 1er chef d'état à enclencher la dette et son fils spirituel actuel doit finir sont travail, faire tomber l'hexagone. Nous ne sommes plus État souverain, nous dépendons de l'Europe et de la mondialisation. Nos lois ne sont que du cinéma, mais l'argent que l'état et l'Europe nous volent , cela est bien réel... Mr V. Poutine s'est écarté de l'Europe parce qu'il a bien compris que celle ci voulait asservir et contrôler tous les pays ayant pactisés avec son gouvernement en ne faisant que peu de choses pour les peuples.
Noémie06
- 08/11/2013 - 00:46
Ce gouvernement ne fera aucun effort de réduction de dépense
Pas de réduction des dépenses publiques. Mitterrand a été le 1er chef d'état à enclencher la dette et son fils spirituel actuel doit finir sont travail, faire tomber l'hexagone. Nous ne sommes plus État souverain, nous dépendons de l'Europe et de la mondialisation. Nos lois ne sont que du cinéma, mais l'argent que l'état et l'Europe nous volent , cela est bien réel... Mr V. Poutine s'est écarté de l'Europe parce qu'il a bien compris que celle ci voulait asservir et contrôler tous les pays ayant pactisés avec son gouvernement en ne faisant que peu de choses pour les peuples.