En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

02.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

03.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : comment la technocratie nous a méthodiquement mené dans le mur

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Coronavirus

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 min 54 sec
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 1 heure 13 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 15 heures 49 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 20 heures 7 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 23 heures 42 sec
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 23 heures 49 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 1 jour 11 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 48 min 47 sec
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 1 heure 27 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 18 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 22 heures 54 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 23 heures 8 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 23 heures 33 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 1 jour 6 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 1 jour 25 min
Bonnes feuilles

Pourquoi les Français accordent tant d'importance au travail tout en souhaitant voir sa place diminuer dans leur vie

Publié le 03 novembre 2013
Avec Yves Clot
De l'orientation professionnelle jusqu'à la retraite, les différentes étapes de la vie au travail sont l'occasion pour les spécialistes en sciences humaines de faire partager leurs réflexions sur le monde du travail. Extrait de "Le bonheur au travail ?" (1/2).
Yves Clot est professeur titulaire de la chaire de psychologie du travail, Conservatoire national des arts et métiers.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Clot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Clot est professeur titulaire de la chaire de psychologie du travail, Conservatoire national des arts et métiers.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De l'orientation professionnelle jusqu'à la retraite, les différentes étapes de la vie au travail sont l'occasion pour les spécialistes en sciences humaines de faire partager leurs réflexions sur le monde du travail. Extrait de "Le bonheur au travail ?" (1/2).
Avec Yves Clot

La France tient sur la question du travail, en Europe, une place paradoxale. Les Français sont à la fois ceux qui accordent le plus d’importance au travail et ceux qui souhaitent le plus voir la place de celui-ci diminuer dans leur vie. C’est la marque d’une désillusion à la mesure d’une exigence forte et déçue. Malgré le chômage de masse, ils sont plus de 30 % à déclarer vouloir quitter leur entreprise si c’était possible.

Pourtant ils y restent. Mais celles et ceux qui travaillent sont « excédés » – au sens étymologique – par la répétition de situations où le travail n’est « ni fait ni à faire » et, de plus, sans pouvoir le dire avec une chance d’être entendus. Le travail est paradoxalement désorganisé sous l’impact d’organisations fragilisées par un « court-termisme » chronique. De plus en plus de salariés « y laissent leur santé ». Ils peinent à se reconnaître dans ce qu’ils font. Et ce qu’il faut faire malgré tout, parfois à leur corps défendant, n’est justement plus défendable à leurs propres yeux. C’est qu’au travail il ne suffit pas d’être reconnu par quelqu’un, encore faut-il se reconnaître dans quelque chose : une histoire commune, un produit soigné, une technique, un langage, une entreprise respectée, un métier vivant ou encore une carrière méritée. Sans ce « quelque chose », il est difficile d’être quelqu’un au travail. La reconnaissance est faussée quand elle ne reconnaît pas le travail lui-même.

Il est difficile d’y mettre du sien quand on fait régulièrement l’expérience que l’activité se déroule en dehors des règles de l’art ; quand le « bien faire » devient superflu ou méprisé, il n’y a plus de bien-être possible. Se battre pour travailler correctement, coûte que coûte, n’a qu’un temps. Vient le temps du renoncement et celui du ressentiment ou encore celui de la dérision qui n’arrange rien. Alors, « on en fait une maladie », pas toujours certes, mais de plus en plus souvent. On est diminué lorsqu’on ne peut plus, au moins de temps en temps, être fier de ce que l’on fait, faire autorité dans son travail, s’y « retrouver ». Le travail ravalé, la qualité empêchée sont la principale source de fatigue de nos « temps modernes » à nous. Car on est alors actif sans se sentir actif. Poussé à ne plus être ni dans ce qu’on fait ni à ce qu’on fait. Et là, le danger guette aussi bien le corps que l’esprit.

La dégradation de la qualité du travail dépasse maintenant le travail. Elle est devenue non seulement un problème de santé au travail mais une question de santé publique, un problème de qualité de la vie. Les scandales sanitaires, alimentaires, industriels se multiplient. Le travail « ni fait ni à faire » est dans nos assiettes, dans nos médicaments, dans la nature. Il « empoisonne » la vie en dehors du travail.

Le travail soigné n’est donc pas seulement favorable à la santé au travail. En développant le pouvoir d’agir de ceux qui le font sur leur propre travail, on peut « soigner » la santé publique. Il est donc temps de regarder notre travail – ce qu’il peut devenir – comme une solution pour la santé et pas seulement comme un problème..

Quelques chiffres

Conflits d’éthique dans le travail : 36,4 % des actifs occupés estiment qu’ils doivent « parfois, souvent ou toujours faire dans leur travail des choses qu’ils désapprouvent » : vente abusive, réaliser des licenciements, etc. Source : Dares, Drees, enquête « Santé et itinéraire professionnel », 2010.

Concernant la « qualité empêchée », 17,3 % des salariés disent n’avoir que « parfois » ou « jamais » « les moyens de faire un travail de qualité ». Source : Dares, Drees, enquête « Santé et itinéraire professionnel », 2010.

Extrait de "Le bonheur au travail ?", Sophie Prunier-Poulmaire  (Cherche midi éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

02.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

03.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : comment la technocratie nous a méthodiquement mené dans le mur

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ignace
- 04/11/2013 - 01:23
Merci M Clot pour cet article
@la saucisse.......
Parler et écrire à propos du travail sans avoir JAMAIS travaillé ?,
c'est comme écrire des bêtises quand on n'a jamais réfléchi...
(J'ai travaillé 42 ans et vous la saucisse...combien ?)

Le travail alors s'il est nécessaire pour subvenir a nos besoins, et a ceux de la société, ne doit pas se transformer en tourment permanent
la saucisse intello
- 03/11/2013 - 11:28
Comment peut-on..............
Parler et écrire à propos du travail sans avoir JAMAIS travaillé ?