En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 32 min 53 sec
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 1 heure 20 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 4 heures 12 min
décryptage > International
La France en première ligne

Liban : l'Europe portée disparue

il y a 4 heures 13 min
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 21 heures 33 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 50 min 38 sec
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 1 heure 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 3 heures 57 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le Français ?

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 4 heures 12 min
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 21 heures 15 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 22 heures 11 min
© Reuters
Les personnes fragilisées avec des problèmes cardiaques ou digestifs peuvent développer des gastroentérites en buvant de l’eau de la Seine.
© Reuters
Les personnes fragilisées avec des problèmes cardiaques ou digestifs peuvent développer des gastroentérites en buvant de l’eau de la Seine.
Beurk

Que se passerait-il si vous buviez un verre d'eau de la Seine ?

Publié le 29 octobre 2013
L'eau de la Seine en Ile-de-France contiendrait des produits chimiques potentiellement dangereux mais serait pauvre microbiologiquement grâce aux stations d'épuration. Ainsi, d'un point de vue microbiologique, vous ne risquez pas grand-chose à en boire en petite quantité.
Christopher Payan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christopher Payan est virologue au CHU de Brest et professeur à la faculté de médecine de l'université de Bretagne Occidentale (Brest).Il est l'un des auteurs de Mini manuel de microbiologie (Editions Dunod)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'eau de la Seine en Ile-de-France contiendrait des produits chimiques potentiellement dangereux mais serait pauvre microbiologiquement grâce aux stations d'épuration. Ainsi, d'un point de vue microbiologique, vous ne risquez pas grand-chose à en boire en petite quantité.

Atlantico : Les analyses s’accordent sur la qualité de l’eau de la Seine en Ile-de-France, qui contient des produits chimiques potentiellement dangereux et des déchets en tout genre. Que se passerait-il si l’on buvait un verre d’eau de la Seine ? Quelles maladies infectieuses pourrait-on contracter ?

Christopher Payan : Je pense que le risque est surtout dû aux produits toxiques que contient l’eau de la Seine. Le risque microbiologique est lié aux infections par les matières fécales. Il faut qu’il y ait une pollution de l’eau par les eaux d’élimination des toilettes ou à partir des champs avec les selles d’animaux. C’est ce qui va alimenter en micro-organisme la rivière. En général, les eaux usées sont décontaminées avant d’être reversées dans les rivières. Dans la Seine, on trouvera plutôt des produits toxiques provenant des industries, il s’agit davantage d’un problème toxicologique que microbiologique. Ainsi, d'un point de vue microbiologique, vous ne risquez pas grand-chose à boire de l’eau de la Seine s'il s'agit d'une faible quantité.

Cependant, les personnes fragilisées avec des problèmes cardiaques ou digestifs peuvent développer des gastroentérites en buvant de l’eau de la Seine.

Quels virus, bactéries, parasites l’eau du canal véhicule-t-elle ? Y a-t-il un élément contaminant en particulier ou est-ce un ensemble de contaminants ? Lesquels ?

Si l’eau est bien épurée, on doit trouver peu de bactéries. Les virus passent plus facilement les filtres. Les stations d’épuration ont des systèmes de boue censés précipiter toutes les matières organiques présentes dans l’eau. Celles-ci piègent les virus qui tombent dans les boues. L’eau épurée est rejetée vers la rivière, elle est donc presque indemne de micro-organismes. Les produits toxiques en solution dans l’eau, eux, ne sont pas éliminés par les boues et peuvent rester dans l’eau.

Dans un canal ou dans la Seine on peut trouver toutes sortes de bactéries de l’environnement qui n’ont pas de conséquences pour l’homme. J’aurais tendance à dire que c’est un ensemble de contaminants, il n’y a pas de raison qu’on se retrouve dans une situation épidémique où, à cause d’un contaminant, une maladie se propagerait.

Le colibacille (Echerichia coli) est la bactérie la plus courante. C’est un marqueur fécal, il vient des selles des animaux et des humains et se retrouve dans l’eau. Les analyses que l’on fait en bord de mer permettent de voir si une plage est polluée ou non par des matières fécales provenant de l’environnement.  

La situation est-elle comparable pour un verre d’eau de mer à Marseille ? Pourquoi ?

L’effet du sel dans la mer empêche les micro-organismes de survivre. Cependant, l’eau à Marseille dans les évacuations près des Calanques ne doit pas être très bonne. Mais loin de ces zones d’évacuation, il n’y a pas de pollution.

Ces eaux sont-elles vraiment usées ?  

Microbiologiquement parlant, je ne pense pas qu’elles soient si usées. En réalisant plusieurs prélèvements en bordure d’étang, même quand l’eau parait visuellement sale, on s’est aperçu que l’eau était pauvre microbiologiquement, donc plutôt saine.  Quand l’eau est verte ou marron, c’est qu’il y a des algues et que des micro-organismes marins sans incidence sur la santé humaine cohabitent.

Quels tests peut-on réaliser pour connaître la composition de l’eau ?

Le test de nitrate donne un avis sur les produits organiques qui circulent et les polluants qui se retrouvent dans l’eau donnent un niveau de pollution. Il y a aussi tous les autres contaminants.

D’un point de vue microbiologique, on isole les bactéries sur une boîte de Petri. Chaque point correspond à une bactérie multipliée en plusieurs exemplaires. Avec un coton-tige plongé dans l’eau, on peut voir s’il y a ou non des bactéries.

Les traitements d’assainissement peuvent-ils éliminer les germes bactériologiques ?

Oui. Les stations d’épuration précipitent les matières organiques présentes dans l’eau. De petites particules sédimentent et tombent toutes seules. Cela fait une sorte de boue qui peut servir d’engrais. L’eau à la surface est rejetée, il peut y avoir encore quelques bactéries dedans mais de façon très minime sans conséquences particulières. On trouve ces stations d’épuration partout en bord de mer ou le long des rivières. Ce système est bien maîtrisé et permet d’expliquer qu’il n’y ait pas d’épidémies en France comme dans certains pays en développement.

Propos recueillis par Karen Holcman

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
eb
- 29/10/2013 - 16:13
Quelle excellente question
J'en ai d'autres: que se passerait-il si vous buviez un verre d'eau d'une des piscines de Fukushima ? Qu'arrive-t-il si on met la tête dans le mixeur ?...
walküre
- 29/10/2013 - 13:11
Chirac avait promis
de se baigner dans la Seine. On attend toujours...
mich2pains
- 29/10/2013 - 10:56
EN VOILA UNE BONNE QUESTION !
Personnellement , je pense qu'un verre d'eau en moins dans la Seine , ça ne se verrait même pas !
En attendant le point de vue des "experts" autorisés , je remercie celui qui a eu la bonne idée de nous poser cette très bonne question .....