En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 57 min 3 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 1 heure 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 4 heures 6 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 53 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 1 heure 13 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 2 heures 6 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 4 heures 23 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 5 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 7 heures 30 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 43 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 46 min
© Reuters
Des traitements déjà existants permettent de ralentir la perte de cheveux.
© Reuters
Des traitements déjà existants permettent de ralentir la perte de cheveux.
Boule à zéro

Pas de miracle pour les chauves : pourquoi la découverte sur le traitement de calvitie n'en est pas une

Publié le 24 octobre 2013
Des chercheurs ont annoncé lundi 21 octobre être parvenus à faire pousser des cheveux humains sur le crâne de souris, grâce à la culture en laboratoire de cellules spécifiques. Si ces travaux sont intéressants et font avancer la recherche, la découverte sur le traitement de la calvitie n'est pas nouvelle.
Pascal Boudjema
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Boudjema est chirurgien capillaire, spécialisé dans le traitement de la calvitie. Il a créé un site d'information sur le sujet : www.lesgreffesdecheveux.fr
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs ont annoncé lundi 21 octobre être parvenus à faire pousser des cheveux humains sur le crâne de souris, grâce à la culture en laboratoire de cellules spécifiques. Si ces travaux sont intéressants et font avancer la recherche, la découverte sur le traitement de la calvitie n'est pas nouvelle.

Atlantico : Pour la première fois, des chercheurs sont parvenus à faire repousser des cheveux en cultivant en laboratoire des cellules humaines du derme papillaire, créant l’espoir de traiter la calvitie. Comment fonctionne le remède contre la calvitie ?

Pascal Boudjema : La chercheuse de l’université Columbia a réussi à reproduire sur un modèle in vitro, c’est-à-dire un modèle en dehors du corps humain, des follicules pileux en trois dimensions. C’est un milieu de culture particulier qui, renseignements pris, suscite un certain engouement mais c’est un résultat de recherche expérimentale pour le moment. La papille est la partie basse du follicule, c’est là que va se construire le cheveu. In vitro il y a des résultats mais de là à les transposer in vivo il y a un grand fossé.

Les traitements déjà existants permettaient soit de ralentir la perte de cheveux soit de prélever des cheveux à l’arrière de la tête mais sans gain de cheveux. En quoi ce remède est-il une nouveauté par rapport aux traitements existants ?

On est tous à la recherche du graal, c’est-à-dire à la possibilité de reproduire des cheveux à l’infini. Les travaux dont j’ai relaté les résultats préliminaires un peu plus haut tendent à penser qu’il sera possible un jour de reproduire à l’infini en laboratoire des cellules qui, une fois réinjectées au niveau des zones chauves, pourront donner de nouveaux cheveux en ayant prélevé très peu de matière au niveau des cellules originelles. On multiplie les cheveux. Aujourd’hui, on arrive à déplacer et à faire repousser des cheveux sur l’homme, c’est la greffe de cheveux. Elle consiste à déplacer une racine du point A vers le point B. Ensuite cette racine va repousser de manière définitive. Cette méthode est très utilisée et donne satisfaction aujourd’hui.

Il existe des traitements médicamenteux. Deux médicaments permettent de ralentir la chute des cheveux et de les faire repousser au niveau des zones chauves. D’une part, il existe une lotion en application locale : le minoxidil que l’on applique sur le cuir chevelu dégarni. Celle-ci permet de ralentir la chute des cheveux voire de faire repousser de nouveaux cheveux. Le deuxième médicament est un comprimé à prendre : le propecia à base de finastéride. Celui-ci permet de faire repousser des cheveux chez des personnes très clairsemées. Il ne fonctionne que chez l’homme et donne de bons résultats. Le seul inconvénient est qu’il entraine une baisse de la libido. Ces troubles sont réversibles à l’arrêt du traitement. L’inconvénient est que ces traitements sont longs et se prennent à vie. En dehors de ces deux médicaments, il n’y a que la greffe qui n’a pas d’effets secondaires. Celle-ci marche dans 99,9% des cas.

Le clonage de cheveux sera très intéressant chez les personnes qui n’ont pas de réserve à l’arrière de la tête. Ces cas sont toutefois rares. Le graal consisterait à trouver une technique de clonage où on prélève une racine à l’extérieur de la tête, on démultiplie en laboratoire et on réinjecte les cellules sur la personne. C’est une réserve inépuisable de cheveux très séduisante pour les personnes exclues de la greffe de cheveux aujourd’hui.

Quelles sont les personnes pour lesquelles cette technique est rendue possible ?

La greffe marche sur les personnes qui ont des brûlures après un accident ou un traumatisme. Le clonage des cheveux permettrait d’extraire des racines au niveau de la couronne, les multiplier en laboratoire et réimplanter au niveau des zones à repeupler. Cela constituerait un progrès intéressant dans cette perspective-là.

Cette technique a été testée sur des souris et, dans cinq tests sur sept, la greffe a produit de nouveaux cheveux pendant au moins six semaines. Est-on certain de son efficacité sur les humains ? Que reste-t-il à déterminer avant de rendre cette technique possible ?

On n’est certain de rien sur l’humain, il ne faut pas brûler des étapes. Ces travaux sont intéressants mais il est bien trop tôt pour en conclure un degré de pourcentage chez l’homme. Il faut savoir relativiser.  

Propos recueillis par Karen Holcman

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Beaumanoir
- 26/10/2013 - 04:24
Encore une fois le titre ne correspond pas tout a fait
au message de l' article.
Cependant cet article est ecrit par quelqu'un qui vend sa methode de greffe de cheveux. Il se fait de la publicite gratuite. Ce n' est pas du journalisme scientifique.
Teo1492
- 24/10/2013 - 17:36
Les greffes de cheveux
- ne permettent jamais de retrouver la densité initiale (exemple le journaliste yves Calvi, il me semble)
- sont onéreuses : il faut bien trois opérations à 2000 euros chacune...