En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

07.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 43 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 8 heures 8 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 22 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 59 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 57 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 13 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 37 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 12 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 46 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 33 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 33 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 58 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 30 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 12 min
© Flickr
La France mérite-t-elle vraiment un bonnet d'âne ?
© Flickr
La France mérite-t-elle vraiment un bonnet d'âne ?
Au coin !

La France, bonnet d'âne : que mesurent vraiment les enquêtes de l'OCDE sur l'éducation ?

Publié le 11 octobre 2013
Le ministre de l'Education Vincent Peillon s'est ému sur le plateau du Grand journal du "décrochage" des élèves français dans l'enquête PISA 2012 réalisée par l'OCDE. Si la méthodologie de ces enquêtes est effectivement rigoureuse, il ne faut pas pour autant prendre leurs résultats pour argent comptant.
Julien Grenet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Grenet est chercheur au CNRS et à l'Ecole d'Economie de Paris. Il est le co-auteur, avec Antoine Bozio, de "Economies des politiques publiques" aux éditions La Découverte. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Education Vincent Peillon s'est ému sur le plateau du Grand journal du "décrochage" des élèves français dans l'enquête PISA 2012 réalisée par l'OCDE. Si la méthodologie de ces enquêtes est effectivement rigoureuse, il ne faut pas pour autant prendre leurs résultats pour argent comptant.

Atlantico : Les classements OCDE sur les capacités éducatives (PISA, Skills) des pays développés sont parfois interprétés comme des évaluations solides des systèmes éducatifs par pays. Que mesurent vraiment ces classements ? 

Julien Grenet : Effectivement, d'un point de vue médiatique et politique, ce sont les palmarès construits par ce type d'enquêtes qui retiennent le plus d'attention, alors qu'il s'agit là d'une des dimensions les moins intéressantes. Leur validité statistique est en vérité assez fragile, et les informations que l'on en tirent sont faibles. Il est ainsi nécessaire de rappeler que les marges d'erreurs concernant les scores des différents pays sur les études PISA sont d'environ 5 points (pour une moyenne de 500), ce qui permet de relativiser le classement d'une bonne partie des pays européens. Ces marges s'expliquent de manière extrêmement simples, ces chiffres s'appuyant sur l'évaluation d'échantillons d'élèves représentatifs plutôt que sur l'ensemble de la population concernée (ici des élèves de 15 ans, NDLR). Ainsi en France les élèves évalués par l'OCDE sont 4300 alors qu'ils sont en tout 700 000. 

Les écarts de ces marges ne sont du reste pas négligeables pour la suite. Pour prendre un exemple concret, la France totalisait 496 points dans la partie "compréhension de l'écrit" lors de la dernière enquête PISA (2009) ce qui la plaçait 21e sur les 65 pays de l'OCDE. Ce score n'étant pas significativement différent de celui obtenu par nos voisins (Allemagne, Angleterre, Suisse....) on peut dire en réalité que la France oscille entre la 12e et la 27e place, écart qui n'est pas négligeable. PISA permet donc d'établir au mieux une plage de classement, mais pas une hiérarchie univoque des différents systèmes éducatifs.

Dans quelles mesures peut-on se fier aux résultats publiés ?

On peut ajouter que PISA ne mesure pas du tout la maîtrise des programmes scolaires par les différents élèves, mais la capacité de ces derniers à appliquer leurs savoirs dans une situation concrète, le but étant de tirer des conclusions sur les compétences des individus lorsqu'ils entreront sur le marché de l'emploi. 

Les véritables écarts en la matière se trouvent entre 3 grands groupes de pays. Premièrement nous avons les économies développées (Dragons asiatiques, Europe, Etats-Unis...), viennent ensuite les pays d'Europe de l'Est et du Sud (Russie, Pologne, Grèce...) et enfin un troisième groupe constitué des pays partenaires de l'OCDE (Afrique du Nord, Asie, Amérique Latine...). Il est cependant quasiment impossible de constater des écarts significatifs entre, par exemple, la France et l'Allemagne. Dans le même sens, la progression d'un pays dans le classement OCDE n'est pas révélatrice tant qu'elle n'est pas d'au moins 10 points (toujours sur 500).

Ce type d'enquêtes ne se heurte t-il pas aux problèmes des différences culturelles ? Par exemple, un bon niveau en maths signifie-t-il la même chose en France et en Angleterre ?

Les détracteurs de ces études mettent généralement en avant cette question du biais culturel. Les test sont effectivement conçus en anglais puis ensuite traduits, alors que l'outil du QCM et l'analyse d'articles de presses sont des méthodes plutôt anglo-saxonnes. Cependant, on peut modérer ce constat en regardant attentivement la méthodologie utilisée par une enquête comme PISA. Les contrôles de test sont extrêmement stricts et certains pays peuvent décider de refuser certains items qu'ils trouvent trop biaisés. Par ailleurs, on remarque que les élèves français ont des bons scores aux QCM, alors qu'un éventuel biais culturel devrait logiquement favoriser les anglo-saxons. 

Faut-il en déduire que certaines des conclusions de ces rapports, notamment le déclin de l'éducation dans la plupart des pays développés, sont biaisées pour autant ?

Il est très difficile de mesurer globalement un progrès ou un déclin à partir de ces enquêtes, puisque le score de PISA est toujours construit pour obtenir une moyenne de 500. Il est vrai que des pays comme l'Allemagne ont pu être très choqués par la publication de ces enquêtes, notamment celle réalisé en 2000, à un tel point que de nombreuses réformes éducatives y ont été engagées pour pallier aux failles constatées. La dernière enquête de 2009 semblait démontrer une légère hausse en la matière, ce qui permet de dire qu'on peut observer, tout en restant prudent, des évolutions à travers ces classements. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
OCDE, éducation, PISA, Skills
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 13/10/2013 - 01:41
Argumentaire typique de Trotskyste!
Lorsque les résultats sont mauvais, on critique la méthodologie!
Nul, le CNRS...
Comme nos élèves pourtant biberonnés au bon lait de la pensée unique Trotsko-Marxiste...
Peut-être faut-il changer de modèle gauchiste dans l'école française et y restaurer le système pluraliste qui existait avant la mise sous coupe réglée par la gauche?
A l'époque où les résultats PISA étaient moins pires...
prochain
- 11/10/2013 - 19:39
Virez les mauvais profs les résultats seront meilleurs
Désolé on ne peut pas, le "poste" est garanti à vie...on aimerait savoir par qui...comment...sans un radis en caisse...
yavekapa
- 11/10/2013 - 11:29
Bonnet d'âne ? m'étonnerait pas
Avec tous les ânes qui pullulent dans les ministères et à la tête du mammouth, sans compter les dos d'ânes qui pullulent sur les routes.
Sans compter les enquêtes faites par des ânes quelquefois.
âne, ne vois-tu rien venir ?