En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 6 heures 19 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 7 heures 17 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 9 heures 59 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 11 heures 24 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 13 heures 18 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 14 heures 34 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 15 heures 32 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 17 heures 19 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 18 heures 27 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 6 heures 55 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 8 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 9 heures 37 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 10 heures 27 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 12 heures 35 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 13 heures 43 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 15 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 16 heures 14 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Société
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

il y a 18 heures 59 min
L'Opéra de Paris est l'institution de spectacles vivants qui reçoit la plus importante subvention publique en France.
L'Opéra de Paris est l'institution de spectacles vivants qui reçoit la plus importante subvention publique en France.
Par amour de l'art

L'Opéra de Paris coûte-t-il trop cher à l'Etat ?

Publié le 22 septembre 2013
Avec un taux de remplissage de 96%, l'Opéra de Paris est l'un des postes subventionnés les plus intéressants pour l'Etat.
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec un taux de remplissage de 96%, l'Opéra de Paris est l'un des postes subventionnés les plus intéressants pour l'Etat.

En cette rentrée culturelle, intéressons-nous à l’Opéra de Paris. On l’a appris récemment, Stéphane Lissner, actuellement à la Scala de Milan, succédera une année plus tôt que prévue à Nicolas Joël à la tête de cette maison, soit en septembre 2014, en même temps que Benjamin Millepied à la tête du ballet. Du renouveau en perspective. Mais en ces temps de disette budgétaire, intéressons-nous aussi aux chiffres, car l’Opéra de Paris est l’institution de spectacles vivants qui reçoit la plus importante subvention publique en France, seulement dépassé par le Musée du Louvre si on considère les institutions culturelles en général. 104,5 millions d’euros, voici ce qu’à reçu de l’Etat en 2012 la maison aux deux salles, Garnier et Bastille, et aux deux répertoires, l’opéra et le ballet.

C’est beaucoup, mais est-ce trop ? Est-ce correct ? Il est difficile de répondre à cette question. Aux Etats-Unis, une institution comparable comme le Metropolitan Opera de New York ne touche aucune subvention publique. Ce sont les mécènes (des particuliers et des entreprises) qui apportent les sommes nécessaires pour équilibrer le budget, car la vente des places, quel que soit le contexte économique, ne suffit pas à couvrir l’ensemble des dépenses. Mais ce modèle n’est absolument pas transposable en France, compte tenu de la fiscalité existante, chacun l’aura compris. Dans toute l'Europe, les grands opéras, tout comme les grandes institutions culturelles, fonctionnent avec plus ou moins de subventions publiques. C’est dans ce cadre qu’il faut raisonner.

Existe-t-il un indicateur objectif pour juger de la pertinence des subventions publiques à une institution culturelle ? Oui, c’est le taux de recettes propres. Ce n’est pas le seul à prendre en compte bien sûr, chaque institution à son identité, mais c’est à l’évidence le plus important parce qu’il traduit sa capacité à attirer le public et les mécènes. Et l’Opéra de Paris réussit plutôt bien sur ce plan. En 2009, les recettes propres (donc ventes de billets + mécénat) représentaient 42,4% des recettes totales, le solde étant la subvention de l’Etat. En 2012, elles se montent à 49,5% et la direction ambitionne d’atteindre les 55% d’ici quelques années. Un résultat enviable et une belle progression, surtout si on le compare aux opéras de province qui peinent à dépasser les 20%  (leur problème, c’est qu'ils font peu de représentations et ont un personnel payé à l’année). On peut aussi comparer ce chiffre à celui du Festival d’Aix-en-Provence qui génère, lui, deux tiers de recettes propres, mais avec une structure bien plus légère, évidemment.

Alors oui, compte tenu du niveau artistique qui se mesure aux meilleurs opéras du monde, compte tenu d’un taux de remplissage global de 96% (plus de 800.000 places vendues chaque saison), on peut dire que cette subvention n’est pas scandaleuse. C’est sans doute l’une des subventions publiques qui offre le meilleur «rendement», si tous les organismes subventionnés pouvaient générer 50% de recettes propres ! Améliorer encore ce résultat nécessiterait un droit du travail plus souple, mais cela n’est pas de la compétence du directeur de l’Opéra. 1700 personnes travaillent dans cette maison, 1500 en CDI, 200 en CDD (l’orchestre, le chœur, le ballet, les techniciens, les administratifs) mais la masse salariale est peu modulable, et les syndicats puissamment installés, ce qui réduit les marges de manœuvres à pas grand-chose.

Quoi qu’il en soit, retenons que pour les organismes culturels, et même au-delà pour toute structure qui reçoit de l’argent public et propose des prestations, il faut exiger qu’elle rende public son taux de recettes propres, cet indicateur étant déterminant pour juger de son attractivité. Très peu d’institutions culturelles donnent ce chiffre en réalité, on se demande pourquoi…

La saison reprend donc avec, en septembre, une nouvelle production (c'est-à-dire une nouvelle mise en scène), «Alceste» de Gluck, et deux reprises «Lucia di Lammermoor» de Donizetti et «L’Affaire Makropoulos» de Janacek. On se permettra de conseiller cette dernière, une œuvre rarement donnée du compositeur tchèque Leos Janacek (1854-1928). Tiré d’une pièce de théâtre de son compatriote Karel Capek, très porté sur la science-fiction (c’est lui qui inventa le terme «robot»), l’histoire est celle d’une femme qui vit dans une éternelle jeunesse depuis plus de 300 ans grâce à un filtre que lui a concocté son père, un alchimiste du XVIe siècle. Mais l’effet du philtre s’estompe. Elle apprend par hasard, en revenant dans sa ville natale, Prague, qu’un procès lui permettrait de remettre la main sur la formule magique… La mise en scène transpose astucieusement l’intrigue à Hollywood, aussi un univers où les stars ne meurent jamais… Il reste des places, entre autres des places le jour même à 5 euros, et pour lesquelles le rapport recettes propres sur recettes totales n’est vraiment pas élevé, mais ça ne doit pas vous empêcher d’y aller !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
golvan
- 23/09/2013 - 11:02
En encourageant la gabegie
En encourageant la gabegie dans l'art lyrique, on l'empêche de se renouveler.
C'est un constat qu'on peut faire de nombreuses activités humaines, et l'Opéra n'échappe pas à ce constat.
Il n'y a aucune raison d'entretenir des machinistes surpayés, des artistes aux revenus sans lien avec le succès artistique qui ne se mesure finalement qu'au prix que les spectateurs acceptent de payer pour un spectacle.
Si l'Opéra est un genre dépassé, qu'il disparaisse. Ou bien qu'il s'adapte pour proposer des spectacles rentables.
Il n'existe aucune raison de subventionner deux opéras à Paris pour que des spectateurs ne paient pas la place à leur juste prix, surtout alors que ceux qui y travaillent touchent des revenus indécents.
Noyer un secteur de subventions l'empêche de se réinventer et n'encourage que la démesure.
L'heure de gloire de l'opéra est le 19è siècle italien, lorsqu'il drainait des foules, c'était alors un spectacle populaire ( bourgeoisie et peuple), on l'a figé dans un spectacle pour spécialistes incapable de proposer des représentations rentables, est-ce souhaitable ?
jean fume
- 22/09/2013 - 17:17
coûte-t-il trop cher à l'Etat ?
Appellation incorrecte. L'état n'a rien, n'est rien. Les seules ressources dont il dispose sont celles des contribuables.
Donc la bonne interrogation serait : coûte-t-il trop cher aux contribuables ?
ciceron
- 22/09/2013 - 14:17
A la question
Ben oui, çà coûte trop cher
De toute façon çà coûtera toujours trop cher
Trop de subventions pour tout et n'importe quoi.....
Ne mettez pas l'opéra Garnier en avant pour cacher la forêt, que dis je l’Amazonie des profiteurs et incapables......