En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 10 heures 37 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 11 heures 8 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 12 heures 59 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 17 heures
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 17 heures 21 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 47 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 49 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 50 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 11 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 50 min
Sex and the Chinese City

Des cours de sexualité pour Chinoises en pleine transition économique

Publié le 15 septembre 2013
L'économie de la Chine change, ses mœurs aussi. Le sexe reprend une place centrale, mais des années d'ignorance ont laissé les jeunes femmes désarmées face aux rapports sexuels.
Jean-Luc Domenach est spécialiste de l'Asie. Il a notamment écrit Comprendre la Chine aujourd'hui (207) ou encore Mao, sa cour et ses complots. Derrière les murs rouges (2012).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Domenach
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Domenach est spécialiste de l'Asie. Il a notamment écrit Comprendre la Chine aujourd'hui (207) ou encore Mao, sa cour et ses complots. Derrière les murs rouges (2012).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'économie de la Chine change, ses mœurs aussi. Le sexe reprend une place centrale, mais des années d'ignorance ont laissé les jeunes femmes désarmées face aux rapports sexuels.

Atlantico : Comment expliquer que les Chinoises en viennent à prendre des cours de sexualité ? Que viennent-elles y apprendre ?

Jean-Luc Domenach : Les Chinoises en sont là car la société chinoise est prude, c'est sans doute une des plus prudes du monde. Les choses ne sont pas dites et les femmes sont dominées. Et bien entendu, ce sont les Chinoises qui en sont les premières victimes. Les jeunes femmes sont les plus tenues par les parents et surtout les mères. Elles interdisent le plus possible les rencontres, la liberté des relations et forcément, cela bloque l'apprentissage et l'expérience. La société chinoise a connu une légère évolution il y a une quinzaine d'années mais elle a été limitée aux milieux libéraux (professeurs, avocats,...). En revanche, chez les cadres du parti ou chez les professions dites "d'autorité", les filles sont tenues durement. La société chinoise est de toute façon globalement très hypocrite quand cela parle de sexe. Elle bride mais autorise des cours de sexualité. La femme vient y apprendre ce qu'on lui a caché pendant des années et qu'elle découvre, souvent mal, une fois marié. Frustrée ou apeurée devant une intimité et des rapports dont elle ignorait l'existence. Le choc est parfois violent. Du coup, ce genre de "cabinets" (et ils fleurissent en ce moment) permet d'aborder les choses facilement et sans trop de tabous pour les préparer à la sexualité. C'est aussi un outil pour moderniser le statut de la femme souvent vu en Chine comme innocente et naïve.

Pour autant, le gouvernement est de plus en plus prêt à lâcher du lest dans ce domaine car finalement, c'est un domaine moins gênant que la politique. Le sexe, l'éducation sexuelle, on peut la cacher, on peut passer sous silence ce genre d'occupation ou justement dire qu'il s'agit d'éducation. Ce n'est pas quelque chose de nouveau, il y a même une littérature officielle à mi-chemin entre l'éducation et la santé en passant par un peu d'éducation sexuelle.

Dans ce "cabinet" qui reçoit des femmes pour les éduquer, on constate qu'il n'y a que des femmes car le problème majeur de la Chine, ce n'est pas la sexualité mais les femmes et la façon dont elles sont - ou pas- considérer.

La vraie révolution de la chine, ça sera quand la femme sera libérée car pour le moment elle a une condition effroyable. Elle est tenue par les mâles mais surtout par sa mère. Les Chinoises doivent sans cesse rendre des compte à leurs mères qui exigent des rapports précis sur ce qu'elles font. Cette situation a atteint un tel niveau que toute une série de femmes brillantes choisissent carrément de faire leur vie sans mariage pour être loin du joug matriarcal. Étant suffisamment riches, elles se payent ensuite des jeunes messieurs pour assouvir leurs envies.

Quel rapport la société chinoise a-t-elle à la sexualité ? Quels en sont les principaux tabous ?

Le problème du sexe remonte à la nuit des temps en Chine. Les gouvernements successifs que ce soit sous le confucianisme ou le communisme ont instauré une pruderie démentielle basée sur le silence, le secret et une discipline excessive. Du coup, le sexe semble inconnu mais dans certains milieux libres ou libérés, il y a une débauche invraisemblable. Les cadres communistes sont de grands débauchés, collectionneurs de maîtresses. Il y en a un récemment qui  a fait son mea culpa public et révélé qu'il avait 57 amantes. On ne se rend pas compte de la folie sexuelle qui règne en paradoxe complet avec la sévérité affichée.

Le tabou chinois, c'est la réjouissance qui existe dans le sexe. Il ne faut surtout pas dire que le sexe c'est bien. Malgré la politique communiste de l'enfant unique mise en place par le régime, le sexe doit être vu comme un instrument pour faire des enfants. Le sexe ne devrait servir qu'à ça, du moins dans le discours officiel. On a beaucoup de mal en Chine avec la notion de plaisir lié aux rapports. La société accepte cependant que les hommes jouissent, mais pour les femmes, c'est loin d'être le cas.

Comment ce rapport a-t-il évolué au cours du temps et sous quelles influences ?

Le sexe a toujours été enfermé et ignoré en Chine. Aujourd'hui, ça change progressivement notamment grâce aux films étrangers qui montrent des scènes d'amour et de sexe. Du coup, il y a une prise de conscience de la population chinoise de ce qui se passe ailleurs. Le tourisme, la présence des étrangers donnent un coup de fouet à la modernité physique. Et puis, il y a l'explosion d'une nouvelle mode, celle des couples mixtes. De plus en plus de femmes chinoises épousent des Occidentaux. Ce n'est pas que le sexe qui les pousse à faire ce genre de choix mais l'attitude générale des hommes chinois. Ils sont peu satisfaisants et leurs attitudes vis-à-vis des femmes ne poussent pas ces dernières à rester. Les étudiants chinois bénéficient pleinement de cette vague de modernité. Pas encore trop influencés, ils vivent normalement leur sexualité et se baladent dans la rue en couple, affichant à la face de la société leur désir.

La situation évolue donc peut-être que le pouvoir se dit qu'il faut essayer de canaliser cette sexualité et faire un effort pour que cela se fasse dans de bonnes conditions d'hygiène. Il y a un effort de récupération dans l'esprit de la santé publique. Pour autant, soyons lucides, on charge aussi ces "docteurs du sexe" de dire que l'amour c'est important et qu'il ne faut pas faire l'amour avec n'importe qui.

L'approche de la sexualité est-elle révélatrice de la modernité d'une société ?

S'assumer en tant qu'être humain pousse ensuite une société à grandir et à s'ouvrir. Les films, les livres, les attitudes, les comportements qui deviennent tolérés montrent bien que la société chinoise grandit. L'idée qui s'infiltre désormais c'est que la liberté sexuelle va de paire avec l'argent et de bonnes conditions d'habitat, modernes et assainies. Et difficile d'avoir ces conditions dans une société peu moderne.  En Chine, les femmes sont persuadées que dans les autres pays développées, la liberté sexuelle est signe de développement social et elles ont donc envie d'aller dans ce sens.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jeffhallen
- 17/09/2013 - 08:58
Ce Monsieur semble être resté
Ce Monsieur semble être resté bloqué à l'époque Mao... citant tout un tas d'exemples qui n'ont plus cours depuis assez longtemps maintenant.
Ravidelacreche
- 15/09/2013 - 12:09
Le sexe reprend une place centrale...
On voit tout de suite que c'est un expert de l'Asie! :o))
mich2pains
- 15/09/2013 - 11:10
DOUX EUPHEMISME !
" La Chine du temps du COMMUNISME (?) avait instauré , en matière de Sexualité , une .........DISCIPLINE....EXCESSIVE " (sic) !
Discipline excéssive , en bon français , se dit : DICTATURE !
Idem pour l'expression tartignole du genre : " A LA GAUCHE DE LA GAUCHE " qui , toujours en bon français , signifie l' EXTREME GAUCHE !
Précisons encore que dire que le COMMUNISME est une DICTATURE constitue un PLEONASME .
Demandez aux cadres actuels du PCF , eux le savent .....