En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 9 heures 42 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 10 heures 19 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 17 heures 59 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 19 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 10 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 12 heures 4 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 14 heures 58 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 17 heures 41 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 18 heures 11 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 19 heures 3 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 19 heures 7 min
Pâques

Le catho nouveau est arrivé

Publié le 23 avril 2011
Avec Koz
Après l'incroyable succès du film "Des Hommes et des Dieux", le livre du Pape, "Lumière du Monde", ou encore le carton musical du trio "Les Prêtres", les catholiques font, en cette semaine sainte, la Une de la presse. Deviendraient-ils tendance ?
Koz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'incroyable succès du film "Des Hommes et des Dieux", le livre du Pape, "Lumière du Monde", ou encore le carton musical du trio "Les Prêtres", les catholiques font, en cette semaine sainte, la Une de la presse. Deviendraient-ils tendance ?
Avec Koz

Cette fois, je peux le dire : j'ai vu la Vierge. L'usage, pour les cathos, est de s'en prendre plein la gueule pour pas un rond, spécialement durant la semaine sainte. Et celle-ci était bien mal emmanchée, avec l'épisode catholiques profanateurs à Avignon : bien la preuve que les religions c'est tout pareil et qu'on devrait se méfier des cathos, tout ça c'est des talibans.

D'ailleurs, va donc, hé, Torquemada ! Rien que du très classique, d'ailleurs un peu petit bras par rapport aux années passées. Et puis, dans un combo spirito-liturgique quasi-parfait, un hebdo national fait sa Une sur les cathos sans se payer leurs fioles en pages intérieures. Le même hebdo avait sorti un numéro sur "le grand retour des cathos". Mais c'était il y a trois ans. 2008, une paye. Depuis, il y a eu les carêmes tourmentés et douloureux de 2009 et surtout de 2010.

Très beau combo, donc, puisqu'il est dans la logique des choses que la semaine sainte commence dans l'affliction pour s'achever dans la lumière de la résurrection.

Déjà, à l'automne dernier, le calme a semblé revenir. Il y eut l'incroyable succès du film Des Hommes et des Dieux, il y eut encore le livre du Pape, Lumière du Monde. Alors, on peut lire ces sous-titres, dans le numéro de la semaine : "le catho n'est pas coincé, le catho est décroissant, le catho a du style, le catho est sincère". Et le catho est sur le cul, aussi. Parce qu'il n'a pas l'habitude.

Le catho deviendrait-il tendance ?

Le catho n'est-il plus coincé ? L'a-t-il vraiment été ou est-ce le regard qu'on porte sur lui qui change ? Parce que l'Église a aussi cette particularité d'accueillir tout le monde : les humbles, les pauvres, les timides, les bras cassés, les autres et même moi, avec mon iPhone et mon costard trop la classe. Alors non, évidemment, elle ne regorge pas en premier lieu de fashionistas. Mais ce n'est ni le but de l'Église ni la vocation du catholique. Ce que le catholique aime, c'est la cohérence, c'est la pierre, c'est l'intangible. Le catalogue automne-hiver, il n'a rien contre, mais c'est moins son trip profond.

Mais allez, personne ne se leurre : le mouvement le plus visible en France est encore un long mouvement de sécularisation. Le nombre de prêtres diminue, le nombre de vocations également, et nos églises sont parfois peuplées de têtes bien chenues. Pourtant, paradoxalement, un nouveau dynamisme est né de ce mouvement.

L'Église a, déjà, eu la grâce d'être servie par un grand pape pendant plus d'un quart de siècle, qui a pu impulser cet élan. Un pape, qui a donné "une vie pour une génération". Une vie qui a commencé par ces mots : "N'ayez pas peur !", pour s'achever sur ceux-ci : "si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde entier". Message reçu par la génération Jean-Paul II. Et, dans son style bien différent de professeur, de théologien, Benoît XVI semble prendre le relais : Jean-Paul II a mis le feu, il l'alimente, fidèle à sa devise pontificale, "affermis tes frères dans la foi". Il répond ainsi aux attentes de la nouvelle génération de catholiques, comme le souligne une nouvelle enquête. Voilà deux "générations aux petits oignons".

Des cathos moins nombreux mais volontaires

Alors, il y a moins de prêtres ? Oui, quoique... Mais c'est un appel pour les laïcs catholiques à se prendre en main. L'Église les y invite régulièrement et c'est de toutes façons incontournable. Il n'est plus possible d'attendre que "la hiérarchie" seule se bouge et intervienne, parce que nos pasteurs ne sont plus assez nombreux pour s'occuper seuls du troupeau.

Et puis, la démarche religieuse a été grandement débarrassée de sa dimension sociale. Être catholique aujourd'hui, et l'assumer dans le monde, ce n'est ni une obligation ni un statut social, c'est un vrai choix. "Partout, on assiste au basculement historique d’un catholicisme reçu vers un catholicisme choisi", écrit Jean-Pierre Denis. Et pour ceux qu'on appelle parfois les "héritiers" (de la foi de leurs parents), c'est un choix renouvelé, spécialement lorsqu'ils se font secouer comme ces dernières années. Bien sûr, il existe toujours des îlots dans lesquels le choix parait plus évident, lorsque tout l'entourage semble le faire. Mais les catholiques vivent bien dans le monde et, ni aveugles ni sourds, ils constatent aussi, dans leur vie sociale, professionnelle, qu'ils sont moins nombreux.

Et ce déclin numérique dont on ne cesse de bassiner le catho lui donne un sentiment d'urgence : l'Église a certes passé vingt siècles, surmonté des crises internes majeures, et survécu à des trahisons spirituelles mais aujourd'hui en France, elle pourrait être reléguée aux marges de la société. Alors, avant de le mettre "au monde entier", c'est en son sein que le catholique sent un feu nouveau.

Et puis surtout, après avoir donné sa chance à un XXème siècle laïcisé voire athée, il ne semble pas qu'en soit sortie la voie du bonheur, individuel comme collectif. Pire encore, le CEVIPOF met en lumière une société de défiance, le Médiateur de la République évoque même un "burn-out de la société française". Alors avec son goût de l'intangible, son exigence de sens, le catho peut bien penser que l'Espérance a encore son mot à dire. Peut-être l'avait-on trop vue ici pour bien en percevoir encore la force, peut-être un peu de distance en restaure-t-il une meilleure vision ?

Alors, allez donc, il y a peut-être de la marge avant de la devenir mais nous ne sommes pas vraiment pressés d'être "tendance" ! Puisque nous cessons d'être majoritaires, laissez-nous essayer d'être prophétiques, quitte à bouffer des sauterelles au désert (Mc. 1,6).

Et ne désaffectez pas nos églises trop vite. Elles n'ont pas fini de servir !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
slavkov
- 25/04/2011 - 09:55
déjà vu ...
... le renouveau arrive et il pourrait en surprendre plus d'un ...
Darth Manu
- 25/04/2011 - 00:07
Merci pour cet article très
Merci pour cet article très intéressant, qui permet de recentrer notre engagement de chrétiens dans la cité, par delà le découragement et les polémiques (trop ) faciles...

Joyeuses fêtes pascales!