En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

07.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 28 min 11 sec
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 2 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 2 heures 41 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 3 heures 12 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 49 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 5 heures 38 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 18 heures 23 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 1 heure 24 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 49 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 2 heures 21 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 51 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 3 heures 58 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 19 heures 17 min
Bonnes feuilles

Manuel de survie en milieu scolaire : échapper aux violences de la cour de récréation

Publié le 07 septembre 2013
Dans un milieu scolaire de plus en plus hostile, l’auteur Daniel Arnaud donne des conseils aux professeurs, parents et enfants pour étudier correctement : ne jamais fermer les yeux, résister à la surenchère répressive, respecter une échelle de sanctions, se rendre accessible… Extrait de "Manuel de survie en milieu scolaire" (1/2).
Daniel Arnaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Arnaud enseigne le français et l’histoire-géographie en collège. Il a publié Dernières nouvelles du front, choses vues dans un système éducatif à la dérive (L’Harmattan, 2008) et participe au blog Idées républicaines sur le site du nouvelobs.com.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un milieu scolaire de plus en plus hostile, l’auteur Daniel Arnaud donne des conseils aux professeurs, parents et enfants pour étudier correctement : ne jamais fermer les yeux, résister à la surenchère répressive, respecter une échelle de sanctions, se rendre accessible… Extrait de "Manuel de survie en milieu scolaire" (1/2).

Il n’est pas rare de voir de jeunes profs tout frais émoulus de la fac partir du principe que le « jeune » serait naturellement bon. Non, c’est Hobbes qui avait raison contre Rousseau : « L’homme est un loup pour l’homme. » Et parce qu’il est foncièrement mauvais, il n’est pas dit que vos élèves soient animés des meilleures intentions du monde à votre égard. Vous rencontrerez peut-être une classe dont le seul but sera de vous faire craquer. Sans que vous ayez eu à les « provoquer ».

Mais juste parce que c’est amusant de se défouler sur quelqu’un. De la même façon que dans certains quartiers on torture puis on tue sa victime au fond d’une cave. C’est ce qui est arrivé à Ilan Halimi, au milieu des années 2000, un jeune qui, lui, n’avait rien demandé à personne. La violence s’invite à l’école, sans que ce soit la faute de professeurs qui seraient « trop autoritaires ». Vous y échapperez peut-être. Vous pouvez aussi en être victime. Mieux vaut être prévenu, et appliquer un principe de précaution… Soyez ferme d’entrée de jeu ! Quitte à lâcher la bride par la suite…que ce soit par votre physique ou par votre comportement, vous pouvez également vous attendre à souffrir… Et cela sans bénéficier d’un statut d’enseignant qui vous garantit un reste de considération. La cour d’école, en effet, n’est pas un sanctuaire où on accepte facilement l’autre et la différence, mais une zone d’intolérance où prévalent la pression du groupe et « la loi du plus fort » : « Un enfant aime lire ? Hou, l’intello ! Il répond aux sollicitations des professeurs ? Le fayot ! Il est félicité ? Le chouchou ! C’est ainsi que ce qui est valorisé par les adultes (avoir de bons résultats, être attentif en cours) peut être une porte vers l’enfer », explique Isabelle Monnin dans un dossier consacré au harcèlement et aux violences scolaires.

Selon un rapport rédigé par Éric Debarbieux en 2011 pour le compte de l’UNICEF, 1 enfant sur 10 serait victime de harcèlement à l’école primaire. En mai 2013, le groupe Indochine faisait scandale avec un clip intitulé College Boy mettant en scène un jeune garçon harcelé dans son collège : ça commence par de petites brimades et humiliations (jets de boulettes de papier en classe, bousculades…) puis ça monte en puissance, jusqu’au final où la cible est crucifiée dans la cour et criblée de balles par ses agresseurs… Le clip méritait-il d’être censuré… ou bien n’était-il que le miroir tendu à une société qui refuse de voir ce dont elle est capable ? Bienvenue dans l’Éducation nationale, une institution dans laquelle un élève comme Matteo, 13 ans, peut finir par se pendre parce qu’il n’en peut plus d’être le souffre-douleur de ses camarades.

(...)

Conseils aux élèves (et à leurs parents)

Règle n° 1 : Ne pas se laisser aller à faire « une bêtise »

« J’ai fait mon coming out à l’âge de 15 ans auprès de ma famille et de mon entourage proche, relate Damien. Je venais d’entrer au lycée à Oullins, banlieue plutôt calme de Lyon. Mon homosexualité a rapidement fait le tour du bahut, les gens aiment parler. Dès lors, les choses ont mal tourné. […] J’ai d’abord découvert les regards, les rires étouffés. Puis les insultes, les menaces verbales, les gestes simulant ma gorge tranchée. Rapidement ils se sont mis à me jeter des pierres, des piles, des canettes, des bouteilles en verre, des tomates trop mûres car elles explosent mieux et promettent une meilleure humiliation. […] En plus des projectiles en tout genre reçus quotidiennement et en tous lieux (lycée, bus, ville…), ils m’ont volé mon portefeuille, ils ont essayé de me coincer et de me tabasser à plusieurs reprises, ils ont affirmé au directeur du lycée que je suçais des mecs dans les couloirs de l’établissement, ce qui m’a valu une convocation : heureusement il avait conscience de la calomnie et me demandait de me protéger d’eux – n’était-ce pas son rôle, à lui ? Ils me lynchaient en public en criant : “Hey, Damien, pourquoi t’aimes pas la chatte, sale pédé ?!” Ils ont essayé de me brûler le visage dans le bus. […] Quatre ans de souffrances psychologiques, physiques. Quatre ans à pleurer. »

Si vous êtes confronté à ce genre de situation, et que vous ne voyez pas d’issue, l’idée peut vous traverser l’esprit d’en finir… et c’est la chose la plus stupide que vous ayez à faire. Ne leur donnez pas cette satisfaction ! L’année scolaire peut certes paraître assez longue, surtout quand les choses ne se passent pas bien dans votre établissement.La situation, pourtant, peut évoluer. Tous les élèves ne vont peut-être pas adopter ce comportement odieux. Peut-être aurez-vous l’occasion, à un moment ou à un autre, de vous faire de vrais amis… et pourquoi pas des alliés contre ceux qui vous maltraitent. Peut-être rencontrerez-vous même une main secourable dans les équipes éducatives qui interviendra et qui mettra un terme au processus. Armez-vous de patience et, quoi qu’il arrive, attendez le jour où, comme Damien, vous pourrez redresser la tête et affirmer avec fierté : « J’ai 25 ans, et je suis toujours là. »

Règle n° 2 : Ne pas basculer dans la folie meurtrière

Certains élèves harcelés choisissent une option radicalement opposée : ils se pointent un beau matin au collège ou au lycée armés jusqu’aux dents et ils tirent dans le tas. C’est ce qui est déjà arrivé en Finlande, et qui a poussé à la mise en place du programme KiVa. Voilà un moyen certes efficace de faire payer la note à ceux qui vous maltraitent et à leurs complices par indifférence… En termes de communication, ce dernier geste se révèle en revanche catastrophique : on retiendra juste de vous que vous étiez un fou dangereux qui a « pété les plombs » et la compassion du grand public ira à vos tortionnaires… même si vous restez persuadé au fond de vous qu’ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient. Leur harcèlement à votre encontre aura réussi au bout du compte, puisqu’ils seront ainsi parvenus à casser votre réputation et à vous faire passer pour le « mauvais » de l’histoire. À proscrire, donc.

Règle n° 3 : Interpeller

Malheureusement, la France tout particulièrement conserve un retard important en matière de prévention et de lutte contre le harcèlement. Que ce soit en tant qu’élève ou en tant que parent, il est donc peu probable que vous bénéficiez d’une écoute attentive de la part des équipes pédagogiques ou de la direction de l’établissement. Ce qui ne doit pas vous empêcher de les interpeller sur la situation. Au moins, ainsi ils ne pourront pas dire qu’ils n’avaient pas été alertés.

Règle n° 4 : Accepter de battre en retraite

En attendant que l’Éducation nationale fasse sa révolution, vous serez peut-être confronté, que ce soit en tant qu’élève ou en tant que parent, à une institution qui se bornera à couvrir vos agresseurs pour « ne pas faire de vagues ». Les autorités académiques préfèrent entretenir le déni autour des faits de harcèlement ou de bizutage, y compris lorsque la loi sanctionne ces délits. C’est absurde, c’est injuste, c’est inique, et tout ce qu’on veut. Mais votre priorité doit être de vous protéger et de survivre.

Alors soyez pragmatique : acceptez de changer d’établissement si votre quotidien devient vraiment par trop insupportable. Oui, battez en retraite et tâchez de vous reconstruire ailleurs. Oubliez le passé, profitez du jour présent, faites de votre vie quelque chose de magnifique ! Votre réussite sera votre plus belle revanche sur ceux qui ne croyaient pas en vous.

Extrait de "Manuel de survie en milieu scolaire", Daniel Arnaud, (Max Milo Editions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fentreti
- 08/09/2013 - 22:42
Les profs entrent dans la cage aux fauves
Un bon conseil , quittez ce métier pourri , s'acharner à vouloir instruire des petites racailles vous ridiculise .
mich2pains
- 08/09/2013 - 09:20
Ras-le-bol des ...."MANUELS " !
Est-ce que l'Incapable qui est à ...l' INTERIEUR ne vous suffit pas ?
pale rider
- 07/09/2013 - 18:51
merci à Daniel Arnaud !
C'est important , comme vous le faites , de regarder en face cette violence., sans haine ni jugement . Les faits doivent être dits.