En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 1 heure 55 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 5 heures 55 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 6 heures 57 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 8 heures 7 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 9 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 11 heures 55 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 5 heures 36 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 6 heures 10 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 11 heures 8 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 12 heures 47 min
Révolutions arabes

Libye : le mythe de la guerre rapide

Publié le 22 avril 2011
Après avoir reçu ce mercredi à l'Élysée le président du Conseil national de transition, Nicolas Sarkozy étudierait la possibilité d'un déplacement en Libye. Sur le terrain, les insurgés marquent le pas tandis que la coalition poursuit ses frappes aériennes. Premier bilan, plus d'un mois après le début de l'intervention militaire, par le Général Pinatel, l'ancien patron du SIRPA (Service d'Information et de Relations de Presse des Armées).
Général (2S) et dirigeant d'entreprise, Jean-Bernard Pinatel est un expert reconnu des questions géopolitiques et d'intelligence économique.Il est l'auteur de Carnet de Guerres et de crises, paru aux éditions Lavauzelle en 2014. En mai 2017,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Bernard Pinatel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Général (2S) et dirigeant d'entreprise, Jean-Bernard Pinatel est un expert reconnu des questions géopolitiques et d'intelligence économique.Il est l'auteur de Carnet de Guerres et de crises, paru aux éditions Lavauzelle en 2014. En mai 2017,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir reçu ce mercredi à l'Élysée le président du Conseil national de transition, Nicolas Sarkozy étudierait la possibilité d'un déplacement en Libye. Sur le terrain, les insurgés marquent le pas tandis que la coalition poursuit ses frappes aériennes. Premier bilan, plus d'un mois après le début de l'intervention militaire, par le Général Pinatel, l'ancien patron du SIRPA (Service d'Information et de Relations de Presse des Armées).

Sur le plan de la politique intérieure, il faut reconnaître que sans le volontarisme et la prise de risque de Nicolas Sarkozy, le savoir-faire d’Alain Juppé et de la diplomatie française, Benghazi serait tombé et des milliers de civils auraient été massacrés sous nos yeux. On aurait assisté à l’arrivée de centaines de milliers de réfugiés sur les côtes européennes au lieu des quelques dizaines de milliers actuelles. A un an d’une élection présidentielle, l’attitude responsable de la plupart des leaders de l’opposition de gauche doit aussi être soulignée.

Le temps politique et médiatique n'est pas le temps militaire

Sur un plan strictement militaire, ce que l’on savait déjà est confirmé. Un combat se gagne au sol, notamment parce que les objectifs des guerres modernes ne sont plus le plateau de Pratzen, le pont d’Arcole ou la Moscova mais les villes où sont regroupées la majorité de la population et de l’activité économique. L’arme aérienne, si l’on veut limiter autant que faire se peut les dégâts collatéraux sur la population civile, ne peut jouer un rôle décisif dans le combat urbain même si ses interventions sont guidées depuis le sol par des spécialistes.

Comme on l’a vu à Abidjan, en ville, ce sont les hélicoptères armés qui sont les plus efficaces mais ils ne peuvent intervenir qu’à partir de lignes amies bien définies. Enfin, on constate une fois de plus que le temps politique et médiatique n’est pas le temps militaire : on parle déjà d’enlisement moins d’un mois après la première frappe, alors qu’il faut deux mois d’instruction pour doter un soldat d’une formation élémentaire et six mois pour un spécialiste ou un chef de section. C’est le rôle que devraient jouer les conseillers militaires anglais, italiens et français dont l’envoi vient d’être décidé à la demande du CNT.

Une Europe sans voix dans la crise libyenne

Mais c’est sur le plan international et géopolitique que les enseignements sont les plus riches. Comme le constate Alain Lamassoure [1] : « Depuis la fin de la guerre froide, l’Europe s’est mise comme en-dehors de l’Histoire, toute préoccupée par son unification pacifique et par sa propre organisation interne. C’était sans doute une étape inévitable. Mais le reste du monde ne nous a pas attendus, ni économiquement, ni stratégiquement, ni politiquement. Nous nous réveillons encore divisés, marginalisés, comme étrangers dans un siècle dont, pour la première fois depuis longtemps, nous ne fixons plus les règles, ni les principes ».

L’Europe qui dispose désormais d’un Haut représentant pour la politique étrangère, et d’un véritable service diplomatique, présent dans plus de cent cinquante pays est restée malheureusement sans voix dans la crise libyenne, ou pire, sa voix est restée inaudible.

Pour une défense européenne autonome

Bien plus, on a pu constater les freins à l’action que constitue le « Machin OTAN » comme l’écrit Bernard-Henri Lévy [2] et le fait que la Turquie qui n’est pas européenne en fasse partie. Je ne suis pas loin de penser comme le « groupe Libyan Revolution Feb 17 » qui écrit  sur sa page Facebook : “La Turquie bloque l’OTAN et l’OTAN bloque les forces révolutionnaires, en les empêchant d’utiliser leurs avions et leur artillerie. En conséquence, aucune contrainte n’est exercée sur Kadhafi. La Turquie est tranquillement en train d’empêcher la mise en application de la résolution 1973 en recourant à des manœuvres de piétinement pour gagner du temps au profit de Kadhafi et imposer un cessez-le-feu de facto, dans l’espoir de créer des conditions si désespérées qu’un accord de conciliation doive être trouvé sous ses auspices ».

Il est plus que temps que les leaders européens assument leur histoire et les impératifs géopolitiques du XXIe siècle qui rendent essentiel le développement de forces militaires européennes autonomes. Ce qui suppose la dissolution ou l’européanisation de l’OTAN par le départ des militaires américains et turcs qui doivent rester nos alliés. C’est la condition essentielle pour avoir les moyens de défendre nos intérêts dans les affaires du monde et de maîtriser notre sécurité et notre développement économique qui sont intimement liés comme le montrent les crises et les conflits qui se développent à nos frontières.


[1] Préface de mon dernier livre Russie Alliance vitale (Choiseul, 2011)

[2] Le Point, 14 avril, page 142

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
slavkov
- 22/04/2011 - 21:26
déjà vu
... apparemment cette fameuse "communauté international" aimerait jugé le colonel - rien de plus normal, mais il faut aussi la réciprocité contre l'otan par rapport aux bombardements incessants avec ses dommages collatéraux sur les civils libyens...