En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

03.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

06.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 22 min 1 sec
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 5 heures 27 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 6 heures 46 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 17 heures 8 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 18 heures 40 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 20 heures 14 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 41 min 10 sec
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 2 heures 15 sec
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 4 heures 18 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 7 heures 4 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 18 heures 11 sec
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 19 heures 18 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 21 heures 32 min
Electricité

L'Afrique est un géant énergétique

Publié le 21 avril 2011
La France et le Kenya organisent à Paris ce jeudi 21 avril, une conférence sur « l’Initiative climat Paris-Nairobi » ayant pour thème l’accès aux énergies propres en Afrique. L'occasion pour Christine Heuraux, directrice du Pôle Accès à l'Énergie chez EDF, d'esquisser les perspectives d'avenir de l'électricité sur le continent.
Christine Heuraux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Heuraux est directrice du Pôle accès à l'Energie chez EDF.Elle est l'auteur du livre L'électricité au coeur des défis africains (éditions Karthala, 2010) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France et le Kenya organisent à Paris ce jeudi 21 avril, une conférence sur « l’Initiative climat Paris-Nairobi » ayant pour thème l’accès aux énergies propres en Afrique. L'occasion pour Christine Heuraux, directrice du Pôle Accès à l'Énergie chez EDF, d'esquisser les perspectives d'avenir de l'électricité sur le continent.

Atlantico : Pourquoi l’électrification de l’Afrique est-elle un sujet majeur pour le développement du continent ?

Christine Heuraux : Quand on regarde les statistiques, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un peu moins de 40 % des Africains en moyenne ont accès à l’électricité aujourd’hui sur l’ensemble du continent. En milieu rural c’est à peine 12 %. L’explication est assez simple : pour donner un ordre de grandeur, la capacité de production de l’électricité de l’ensemble de l’Afrique subsaharienne est équivalente à celle de l’Espagne. Il y a donc un très gros déficit à combler qui se traduit par un manque d’électricité à la fois dans la vie quotidienne des Africains et pour faire tourner l’industrie et l’activité économique. 
.

L'électrification de l'Afrique est un sujet majeur pour le confort de vie et le progrès social de l’ensemble de la population. Concernant l'agriculture en milieu rural, vous pouvez, grâce à l'électricité, mettre en place des pompes a eau permettant une adduction d’eau qui évite les longs trajets et le travail manuel. L'électricité permet également de maintenir la chaîne du froid, donc de conserver et valoriser les produits agricoles et de les acheminer vers les centres urbains.

Dans les villages, les centres de santé sans électricité ne peuvent pas conserver les vaccins ou effectuer des opérations de nuit lorsqu’il y a des urgences comme des accouchements. 

Concernant l’éducation, les écoles sans électricité ne peuvent pas fonctionner le soir et les enfants ne peuvent pas faire leurs devoirs à la maison. Mais c’est aussi l’absence d’ordinateurs et de moyens de communication et d’enseignement modernes pour se connecter au monde.
.
Enfin, cela permet de retenir les jeunes dans les milieux ruraux, car actuellement par défaut d'électricité, de confort de vie et d’outils de communication avec l’extérieur, les jeunes ne peuvent pas développer leurs petites entreprises (artisanat, etc.) et choisissent de rejoindre la ville pour y trouver un emploi. Il y a donc urgence.

On évalue à environ 2,5 points de croissance les pertes chaque année que subit l’Afrique du fait de ces déficiences en électricité. En moyenne, il y a 56 jours de coupure d'électricité par an, on ne peut donc pas faire tourner de façon fiable et régulière une industrie quelle qu’elle soit.

Cela dissuade énormément d’investisseurs de venir exercer une activité en Afrique sauf à s’équiper eux même de petits centres de production d'électricité mais cela reste coûteux. C'est donc très pénalisant.
.

Comment électrifie-t-on en pratique l’Afrique ?

L’Afrique a un énorme avantage car elle est un réservoir de tous les types de matières premières utiles pour fabriquer de l’électricité. C’est un des premiers continent au monde en réserves pour l’hydroélectricté. Les possibilités de barrages hydrauliques y sont formidables. L’Afrique est également un grand réservoir de gaz, de pétrole et de charbon notamment en Afrique australe et au Nigéria.

Je pense également au soleil surtout en milieu rural. Tout dépend des usages. Il faudra recourir à de puissants moyens et de grosses capacités de production pour alimenter les grands centres urbains, l’industrie, et le secteur tertiaire. Pour l'habitat, le solaire ne sera qu'un appoint. En revanche, en milieu rural, il suffit de moyens plus souples et individualisés comme de petites centrales, de l'éolien ou de la biomasse (déchets de l’agriculture).

Dans nos pays du nord, nous avons un grand travers en pensant qu’il suffit d’installer des panneaux solaires partout en Afrique pour résoudre le manque d’électricité. Le problème est bien plus complexe que cela car ces panneaux restent une énergie coûteuse et importée. Par ailleurs, cette technologie fournit une puissance relativement faible et avec laquelle on ne peut pas développer une activité économique.

Il faut donc développer toutes les formes d’énergie au cas par cas et lorsqu’un pays ne dispose pas de beaucoup de ressources, jouer à l’échelle régionale.

L’Afrique du Sud est le poumon électrique de l’Afrique Australe : elle est un gros exportateur vers ses voisins même si elle a encore des difficultés car elle doit aussi répondre à ses propres besoins.

Le continent africain est un géant grâce à ses ressources énergétiques mais reste un nain au regard de ce qu’elle produit actuellement et cela doit absolument changer car dans certains pays, les déficiences en électricité agacent les populations, créent de l’insécurité du mécontentement social et des inégalités. Les gouvernements en ont tout a fait conscience.


Qui finance ou financera ces investissements ?

Les Etats locaux surtout à travers leurs compagnies d’électricité le plus souvent nationalisées. La seconde solution réside dans les investisseurs étrangers mais qui ne viendront investir des milliards d’euros que si le climat politique, économique et sécuritaire est solide à long terme.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires