En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 3 heures 46 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 4 heures 26 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 5 heures 10 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 6 heures 15 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 6 heures 55 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 7 heures 24 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 8 heures 23 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 1 heure 47 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 4 heures 8 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 4 heures 37 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 7 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 7 heures 39 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 7 heures 57 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 8 heures 39 min
© Reuters
Les caries sont apparues il y a à peine 6 000 ans.
© Reuters
Les caries sont apparues il y a à peine 6 000 ans.
Evolution perpétuelle

Caries, problèmes de dos... : non, l'évolution n'a pas que du bon

Publié le 16 août 2013
L'homme moderne n'a rien à voir avec l'homme de Neandertal. Dans sa morphologie, au niveau de son intellect et de son comportement, les évolutions sont multiples. Cinquième et dernier volet de notre série "Evolution perpétuelle".
Marie-Antoinette de Lumley
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Antoinette de Lumley est paléoanthropologue, membre de l’Institut de Paléontologie Humaine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'homme moderne n'a rien à voir avec l'homme de Neandertal. Dans sa morphologie, au niveau de son intellect et de son comportement, les évolutions sont multiples. Cinquième et dernier volet de notre série "Evolution perpétuelle".

Atlantico : L’évolution humaine va-t-elle nécessairement vers un mieux ? Comporte-t-elle des effets pervers, dont l’espèce humaine se serait bien passée ?

Marie-Antoinette de Lumley : L’aspect morphologique de l’homme est très évolutif. Son corps a beaucoup changé au fil du temps, il s'est développé. Cela se constate tout d’abord par une réduction de nos dents. Celles-ci deviennent de moins en moins robustes notamment parce qu’on mastique moins qu’à l'époque préhistorique où les hommes mâchaient même de la viande crue. A mon sens, ce phénomène peut être rangé du côté des aspects négatifs. Les dents deviennent plus petites, la mâchoire devient plus courte, les dents se chevauchent les unes sur les autres… Ces problèmes, les hommes préhistoriques ne les connaissaient pas. Ils avaient des dents de très bonne qualité. Par exemple, les caries sont un phénomène très moderne. Elles sont apparues il y a très peu de temps. A peine 6 000 ans. Au cours des différentes études que j’ai pu mener, je n’ai jamais vu une carie sur un homme préhistorique. C’est au moment où l’homme est devenu sédentaire qu’elles sont apparues. Elles sont la conséquence de l’alimentation humaine. L’homme a commencé à manger des céréales, à avoir une alimentation beaucoup plus sucrée. Dès lors, les caries ont fait leur apparition. Mais l’évolution humaine est telle que désormais les enfants recommencent à avoir de moins en moins de caries.

Une autre partie du corps humain a beaucoup changé à travers les siècles : la colonne vertébrale. On observe actuellement beaucoup de colonnes vertébrales en excroissance ou avec un certain  nombre de traumatismes. Cela peut être la conséquence de l’activité pratiquée. Par exemple, un homme qui travaille sur un chantier et qui se sert régulièrement d’un marteau-piqueur ou d’un engin de ce type aura plus de problème de dos. En effet, les nombreuses secousses et autres vibrations ressenties entraîneront des altérations et une surcroissance osseuse. Alors que l’homme préhistorique marchait sur ses membres inférieurs et n’avait donc pas ce problème-là.

En revanche, côté positif, la mortalité infantile était très importante à l’ère préhistorique. De ce point de vue, l’évolution est incontestable. Chez les hommes préhistoriques, on constate, sans pouvoir encore totalement l’expliquer à l’heure actuelle, que les enfants mouraient beaucoup vers 9-10 ans. En cause, les maladies infantiles comme la rougeole. Un autre taux de mortalité élevé se trouve au niveau de la tranche d’âge de 30-35 ans. Et chez les femmes, on constate une mortalité élevée entre 20 et 30 ans. Ce qui est certainement dû à des problèmes d’accouchement. Chez les Néandertaliens, on vivait en moyenne jusqu’à 40 ans. Désormais on ne compte plus le nombre de centenaires. De ce côté-là aussi le changement est impressionnant.

D’après le généticien Gerald Crabtree, de l’université de Stanford, l’homme aurait atteint son pic d’intelligence il y a plusieurs milliers d’années. Depuis, elle n’aurait fait que décliner. Cette hypothèse se vérifie-t-elle ? Pourquoi ?

L’hypothèse de ce généticien est difficile à démontrer. Tout dépend ce que l’on appelle intelligence. Mais comment peut-il comparer l’intelligence d’un homme de Neandertal avec celle d’un homme moderne ? Les situations sont incomparables, ce n’est pas le même domaine. Les hommes préhistoriques vivaient dans la nature et en harmonie avec celle-ci. Ils étaient obligés de s’organiser, de s’adapter aux conditions extérieures. A n’en pas douter, c’est faire preuve d’une forme d’intelligence. Il fallait qu’ils trouvent des solutions à différents problèmes, qu’ils s’organisent pour survivre. Mais on ne peut pas la comparer avec l'intelligence d'un mathématicien qui va trouver une formule pour résoudre un problème. Ce n'est pas du tout la même chose.

Le fait que les hommes aient segmenté leurs compétences en métiers les a-t-il rendus plus fragiles ? Aujourd'hui, un homme livré à lui-même est-il plus exposé que ne l'étaient ses ancêtres ?

Peut-être. Il y a des hommes qui ont fait l’expérience de vivre comme des hommes préhistoriques et qui s’en sont sortis. Mais en règle générale, je pense que le citadin n’est pas adapté pour vivre dans la nature. Cela demande une certaine forme d’entraînement. Naturellement, nous sommes plus fragiles. Nous sommes moins résistants aux températures extrêmes. A moins de vivre dans des pays où le climat est régulièrement froid ou chaud, l’homme a alors du mal à s’adapter. L’homme moderne à plus de mal à s’adapter à son environnement que l’homme préhistorique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Monkeyman
- 16/08/2013 - 11:09
Le passage de l'adulescence à la mentalité adulte est prochaine
Un bilan, qui aurait dû être plus que célèbre, conséquent au sens le plus large, a été enterré à l’unanimité par les différent(e)s croyant(e)s, qu’ile/elles soient religieux/euses (dans le sens traditionnel) ou rationalistes binaires (C’est : « l’homme a été créé à l’image de Dieu » ou son symétrique « L’homme est un dieu en devenir », le D perdant de la hauteur ; le dualisme se transformant en système binaire)

Dans tous les cas, ce déni ou rejet ou refoulement a prouvé que nous étions « fractals », c. à d. répétitifs en l’absence d’évolution mentale, donc caducs.

*** Le fait que notre génome soit différent d’environ 1 % de celui du chimpanzé aurait pu nous inviter à mieux assimiler la nécessité et la légitimité d’utiliser notre corps, tout au moins de l’entretenir, de bouger, de l’activer ! Le yoga ou le principe des positions dans le calme et la relaxation aurait pu prendre toute on importance.

Tant pis !

Si jamais nous avions atterri, mis les horloges à l’heure, abandonné l’histoire du Père Noël, nous aurions pu évoluer, nous dépasser ! Mais ne faut-il pas laisser le temps au temps ? !

Voir Freud, le passage à la mentalité adulte !
SteakKnife
- 16/08/2013 - 10:59
Article intéressant mais...
...il faut préciser que Néandertal n'est pas notre ancêtre, mais plutôt notre cousin: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3a/Humanevolutionchart.png
White Rabbit
- 16/08/2013 - 10:57
Secret de famille antropo pas si logique que ça...
Bonjour Mme de Lumley, y a des trucs qui me sidèrent sur le tonton néandertal, limite qui font passer le sapiens pour le demeuré du village, je m'explique:
-la taille des pierres ; là où le sapiens se contente d'un éclat à la vas-vite, le néandertal lui en façonne une avec de multiples techniques (extraction du nucléus, profilage, façonnage) pour obtenir un outil parfaitement adéquat à l'usage.
-leur musculature était avant tout développé sur l'intérieur des membres (comme les artisans...) alors que pour ce sportif de sapiens c'est sur l'extérieur...
-les lobes frontaux... Récemment les chercheurs ont déterminé que le siège de la conscience "symbolique" y prenait source et que cela avait permis d'élaborer la préhension de divers systèmes de croyances parfaitement fonctionnels sur une base analogique, bé pour nous autres "Sapiens V2.0" ça consiste à dire que nous sommes des cousins légèrement déficient vis à vis de la compréhension de notre milieu comparé à ce brave Tonton ; il était plus organisé de son côté de la branche que nous de la notre...
Les guerres entre universitaires sur qui détient la vérité est bête à pleurer, à quand les évidences ???