En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Certes, il faut être séducteur pour être agent secret mais il vous faudra oublier la voiture de sport...
OSS 117

Comment devient-on agent secret ?

Publié le 16 août 2013
Les affaires PRISM ou WikiLeaks nous rappellent à quel point le renseignement reste une priorité pour les Etats et, à l'heure où les machines nous surveillent, nous avons toujours besoin d'espions capables d'infiltrer, d'exfiltrer et de renseigner.
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les affaires PRISM ou WikiLeaks nous rappellent à quel point le renseignement reste une priorité pour les Etats et, à l'heure où les machines nous surveillent, nous avons toujours besoin d'espions capables d'infiltrer, d'exfiltrer et de renseigner.

Atlantico : Récemment il a été révélé que le FBI a recruté un adolescent d’à peine 18 ans comme taupe chez WikiLeaks. Est-il courant chez les services de renseignements de faire appel à des personnes aussi jeunes ? Y a-t-il des règles concernant la personne recrutée ou seul l’intérêt du renseignement est-il pris en compte ?

Alain Chouet : Quand ils souhaitent pénétrer un objectif ou une structure intéressante, les services de renseignements recherchent à l'intérieur la personne la mieux placée ou la plus apte à leur fournir ce qu'ils recherchent. Donc il n'y a pas de règle précise dans ce domaine et aucune hypothèse de recrutement n'est exclue a priori. Et, dans nombre d'Etats des Etats-Unis, on est déjà assez vieux à l'âge de 18 ans pour être condamné à mort…

Comment devient-on agent secret ? Y a-t-il un profil particulier, des qualités spécifiques que recherchent les services de renseignements ?

En France, et dans beaucoup d'autres pays - dont les Etats-Unis - les officiers de renseignements sont des fonctionnaires recrutés par concours au niveau Bac+5 après enquête psychologique et de sécurité. A l'issue du concours, le candidat est en général astreint à une ou deux années de stage et de formations spécialisées à l'issue desquelles il est affecté à une tâche aussi conforme que possible à ses aptitudes : analyse, diffusion, opérations clandestines, poste de recherche extérieur, etc. Les services de renseignements attachent surtout de l'importance à la stabilité émotionnelle et affective du candidat, à sa discrétion et sa modestie, à son adaptabilité et sa disponibilité permanente, à son ouverture d'esprit et sa culture générale, à son aptitude aux contacts humains et aux déplacements.

L’imaginaire collectif associe la figure de l’espion au personnage de James Bond. Quel est la part de fiction et de réalité que l’on peut retrouver chez 007 ?

L'imaginaire collectif est abusé par les fictions. James Bond est certainement un parfait personnage de film distrayant mais est aux antipodes de la réalité et de ce que doit être un officier de renseignement. Recruter une source humaine - a priori peu disposée à trahir - et lui faire produire des choses intéressantes sur une longue période suppose beaucoup de temps, d'écoute, de disponibilité, de modestie et impose dans tous les cas beaucoup de discrétion afin de ne pas faire remarquer la manœuvre. Un espion qui fait tout sauter sur son passage muni de gadgets high-tech dans une voiture de sport voyante aurait une carrière très courte et pas vraiment rentable. C'est tout de même le contribuable qui paye…

Faut-il être séducteur et beau parleur comme le héros de Ian Fleming ou est-ce un cliché ?

Il faut certainement être séducteur et beau parleur, mais pas seulement et pas au sens où l'entend Ian Fleming. Obtenir de quelqu'un qu'il "trahisse sa patrie et renie ses amis" comme le dit si bien Edith Piaf dans "L'hymne à l'amour", suppose de l'approcher avec beaucoup de force de séduction et de conviction et d'entretenir ensuite un lien affectif puissant qui fera que la source offrira ce qu'elle a de meilleur à son officier de renseignement. Sur ce point j'invite vos lecteurs à s'orienter plutôt vers les romans de John Le Carré plutôt que vers les films de James Bond. C'est évidemment moins drôle mais beaucoup plus proche de la réalité…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Nouvel algorithme pour Google

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 18/08/2013 - 16:16
Vive la France! Vive la NSA!
Certes La France n'est plus un pays libre et indépendant mais je trouve que c'est la grosse classe d'être aux ordres de la NSA!
Vive la NSA, Vive Sarkozy et Hollande, Non à la France Libre!
mich2pains
- 14/08/2013 - 17:06
Je vous l'aurais bien révélé mais , ...
Ca doit rester ...SECRET !
Monkeyman
- 14/08/2013 - 14:47
Me. Najat Vallaud-Belkacem peut être agent secret !
Au départ, cette personne apparaît charmante. Et elle doit l’être !

Mais elle est tout aussi capable de mentir, de trahir, de dire n’importe quoi, tout en restant totalement naturelle !

Sur un plateau TV, un dimanche midi (Il me semble sur Canal+, en face de l’animatrice Anne-Sophie Lapix, elle a présenté deux assertions différentes, voire divergentes, en les associant comme si elles allaient de pair !

Au point que Me Lapix lui fit répéter la seconde … Et notre « agent secret » lui répéta le propos avec une intonation lui laissant comprendre qu’elle était débile ou bouchée !

La conclusion est claire ! Cette porte-parole est « en service », est capable de tout pour réaliser un objectif fixé par le Bureau dont elle dépend, de tout maquiller, de tout travestir et/ou retourner !

Le 1er thème était la dépénalisation de l’acte de racolage passif ….
Le PS, se proclamant « abolitionniste » veut s’aligner sur la Suède : pénaliser le « client » !

Ne faut-il pas être vraiment stupide pour ne pas apercevoir que dépénalisation du racolage et la pénalisation du client vont de pair ? !

Pauvre Madame Lapix !