En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Reuters
La pilule Diane 35, qui avait été retirée de la vente en janvier 2013, va faire son retour dans les pharmacies à la suite d'une décision de la Commission européenne.
Alea jacta est
Diane 35 est de retour : qui décide vraiment de la dangerosité des médicaments ?
Publié le 02 août 2013
Le marché du médicament est un des marchés les plus réglementés. Dans ce contexte, il n'est pas évident de retirer de la vente un médicament même lorsque celui-ci est dangereux.
Alain Braillon est un médecin de santé publique. Il a travaillé au CHU d'Amiens. Il a notamment travaillé sur les effets néfastes du tabac sur les femmes enceintes et leur foetus, attribué sa disgrâce aux très nombreux articles qu'il a publiés...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Braillon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Braillon est un médecin de santé publique. Il a travaillé au CHU d'Amiens. Il a notamment travaillé sur les effets néfastes du tabac sur les femmes enceintes et leur foetus, attribué sa disgrâce aux très nombreux articles qu'il a publiés...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le marché du médicament est un des marchés les plus réglementés. Dans ce contexte, il n'est pas évident de retirer de la vente un médicament même lorsque celui-ci est dangereux.

Atlantico : La pilule Diane 35, qui avait été retirée de la vente en janvier 2013, va faire son retour dans les pharmacies à la suite d'une décision de la Commission européenne qui en restreint néanmoins la prescription à certains cas. Comment expliquer ce revirement ? La décision initiale a-t-elle été prise de façon prématurée ?

Alain Braillon : La Commission européenne est dans son rôle et sa décision est logique. L’agence du médicament a pris la bonne décision, le médicament n’est pas utilisé comme il doit l’être, c’est un problème de santé publique. Il reste à étudier le rapport bénéfices-risques de Diane 35. Il n’y a pas à remettre en cause la décision de l’agence. Le secteur du médicament est un secteur réglementé et cette décision est la bonne mais la décision aurait du être prise bien plus tôt. Le problème posé par les pilules de troisième génération traine depuis une dizaine d’années.

Quels sont les critères qui entrent en jeu dans une décision d'interdiction d'un médicament ? Selon quels processus cette décision est-elle prise ? Quels acteurs interviennent ?

Ce qui modifie l’avis d’un médicament c’est la pharmacovigilance c’est-à-dire les complications observées par le médicament. Mais il n’existe pas d’algorithme pour mesurer le rapport bénéfices-risques. Les acteurs qui interviennent sont les médecins qui font des études, les épidémiologistes mais en aucun cas l’agence du médicament, elle n’est pas habilitée pour le faire.

Quel sens cela a-t-il de parler de dangerosité d'un médicament dans la mesure où ils contiennent tous des principes actifs et le sont donc tous a priori dans des circonstances bien particulières ?

On parle de dangerosité pour alerter les prescripteurs et les malades, pour signaler qu’il existe des complications et qu’il ne s’agit pas d’un produit anodin mais tous les médicaments sont dangereux, il y a toujours un revers à la médaille.

Comment faire la part des choses entre la dangerosité intrinsèque d'un médicament et celle liée à une prescription inappropriée ? Comment faire évoluer les choses sur ce point ?

Le médicament est un produit comme les autres. Sa réglementation est très importante, c’est pour cela que lorsqu’un problème se pose, il ressort avec plus d’acuité. Les laboratoires ont intérêt à ce que les médicaments qu’ils produisent soient vendus. On n’a jamais la certitude que le médicament sera parfait. La revue Prescrire essaye d’avoir des analyses rigoureuses mais c’est un changement culturel qui ne se fera pas tout de suite.

Existe-t-il aujourd'hui à la vente des médicaments sur lesquels planent de réels doutes ?

Il y en a énormément. Il y a encore des médicaments prescrits dont on n’est pas sûr des indications, par exemple dans le cancer du sein mais on s’en aperçoit des années plus tard. Il faut malheureusement beaucoup de recul pour mesurer les effets.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Thot7
- 02/08/2013 - 12:41
Un mec !
Seul un mec faisant partie d'un lobby peut dire que cette cochonnerie est sans danger.
mich2pains
- 02/08/2013 - 12:21
Promis , juré !
Ca n'est pas moi .....