En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

03.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

06.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

07.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 55 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 59 min 49 sec
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 1 heure 38 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 2 heures 13 min
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

il y a 3 heures 22 min
pépites > Politique
Tension
Pierre Person délégué général adjoint de La République en marche démissionne et invite Guerini à l'imiter
il y a 3 heures 54 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 22 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 22 heures 53 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 28 min 14 sec
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le Sénat veut empêcher les sociétés d’autoroutes d’augmenter les tarifs pour compenser l’effondrement des recettes liées au Covid-19

il y a 3 heures 28 min
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 17 heures 50 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 21 heures 7 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 22 heures 36 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 23 heures 50 min
© DR
La France vient de perdre son dernier triple A.
© DR
La France vient de perdre son dernier triple A.
Effet neutre

Pourquoi la perte de notre dernier triple A ne changera rien à la situation financière de la France sur les marchés

Publié le 13 juillet 2013
Les incertitudes qui planent sur les perspectives de croissance de la France ont justifié la décision de l'agence de notation Fitch de retirer à la France son dernier triple A. Une décision qui pourrait bien n'avoir absolument aucun effet.
Manuel Maleki
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Manuel Maleki est Docteur en Sciences Economiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.Il est spécialiste des questions de réformes. Il a travaillé à Londres dans une grande institution financière avant de rejoindre les équipes de la recherche...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les incertitudes qui planent sur les perspectives de croissance de la France ont justifié la décision de l'agence de notation Fitch de retirer à la France son dernier triple A. Une décision qui pourrait bien n'avoir absolument aucun effet.

Atlantico : L'agence de notation Fitch Ratings, inquiétée par les perspectives de croissance de l'héxagone, a abaissé la note souveraine de la France de "AAA" à "AA+", note assortie d'une perspective stable. Cette annonce va t-elle affecter l'économie française ? 

Manuel Maleki : Cette décision ne changera pas grand chose pour l'économie française puisque les deux autres grandes agences internationales de notation, qui par ailleurs sont les leaders du marché, que sont Moody's et Standard and Poor's avaient déjà toutes deux dégradé la note souveraine de la France. Fitch Ratings ne fait donc que confirmer avec retard le mouvement estimant que la France n'a pas fait suffisamment de progrès pour rétablir l'état de ses finances publiques. Le résultat final n'est pas très bon pour le pays.

Cela peut-il modifier les taux auxquels s'endette le pays sur les marchés ?

La décision de l'agence ne devrait avoir aucune conséquence importante à court terme sur les marchés, ni changer les taux obligataires du pays (les taux auxquels l'Etat s'endette, NDLR) car les marchés sont alimentés par les liquidités versées par les banques centrales, notamment la Fed, la banque centrale américaine, et la Banque du Japon. Par conséquent, les investisseurs ont beaucoup d'argent à placer et, du fait d'un haut niveau d'incertitude et de contraintes réglementaires dû entre autres à Bâle 3 (l'accord sur la réglementation bancaire, ndlr), ne veulent pas investir dans des actifs trop risqués et continuent de se tourner vers des pays jugés sûrs dont la France fait partie : une économie diversifiée, résiliente, une main d’œuvre qualifiée avec un haut niveau de productivité, un système étatique et de gouvernance solide et une situation politique stable.

Si la Fed venait à limiter sa politique monétaire de planche à billet, comme l'a laissé supposer son président Ben Bernanke, cela pourrait avoir un impact sur les taux français. Mais dans ce contexte, le passage de la note française de AAA à AA+ n'est pas pour sa part un signal majeur pour être pris en compte par les investisseurs.

Les grandes agences de notation ont-elles perdu avec la crise leur rôle de juges suprêmes de l'économie ?

Les agences de notation avaient un fort pouvoir d'influence sur les marchés au plus haut de la crise en montrant les difficultés de la Grèce, des difficultés qui se sont confirmées par la suite. Mais les acteurs ne sont aujourd'hui pas surpris par une telle annonce puisque la dynamique était déjà enclenchée. Les marchés savent désormais où l'on en est économiquement, il y a moins de flou. L'impact des agences de notation est par conséquent plus faible qu'il y a quelques années.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
legaulois
- 14/07/2013 - 07:03
une possibilité
pour ne pas sombrer mobilisez l'épargne populaire 1800milliards qui dort sur des livrets et assurances vie vers la reprise en main de l'investissement industriel en donnant un taux entre 3et4 % garantie net de taxe le petit épargnant aura confiance et nous ne dépendront plus de la spéculation de france et de l'internationale mais la il faut à la tête du pays un homme ou une femme de la trempe de DE GAULLE
fms
- 13/07/2013 - 21:12
si la 5° puissance mondiale...
n'est pas sûr, que dire des 188 pays suivants ;0)
ledevois
- 13/07/2013 - 14:02
on verra bien
la France pays sur alors que toutes les entreprises se cassent je crois rêver !