En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 10 heures 31 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 13 heures 49 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 15 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 15 heures 54 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 20 heures 46 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 13 heures 59 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 15 heures 35 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 21 heures 3 min
© Reuters
Mario Draghi a annoncé que les taux directeurs de la BCE resteraient à des niveaux bas pour "une période prolongée".
© Reuters
Mario Draghi a annoncé que les taux directeurs de la BCE resteraient à des niveaux bas pour "une période prolongée".
Coup de poker

Et si Mario Draghi était en train de profiter de l'été pour mener la politique dont l'Allemagne ne veut pas...

Publié le 13 juillet 2013
Les taux directeurs de la Banque centrale européenne resteraient à des niveaux bas pour "une période prolongée". Une rupture par rapport à la politique monétaire menée par l'institution jusqu'à présent. Et une politique à laquelle le calme traditionnel de l'été pourrait bien profiter.
Joseph Leddet est économiste et consultant financier indépendant. Il intervient par ailleurs régulièrement dans les médias (presse écrite, radios, télévisions…), et il publie le bimensuel la « Gazette des Changes » depuis une douzaine d’années.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Leddet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Leddet est économiste et consultant financier indépendant. Il intervient par ailleurs régulièrement dans les médias (presse écrite, radios, télévisions…), et il publie le bimensuel la « Gazette des Changes » depuis une douzaine d’années.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les taux directeurs de la Banque centrale européenne resteraient à des niveaux bas pour "une période prolongée". Une rupture par rapport à la politique monétaire menée par l'institution jusqu'à présent. Et une politique à laquelle le calme traditionnel de l'été pourrait bien profiter.

Atlantico : Mario Draghi a annoncé que les taux directeurs de la Banque centrale européenne resteraient à des niveaux bas pour "une période prolongée". Comment expliquer une telle décision ? Faut-il s'inquiéter de ce que cette décision révèle sur l'état de l'économie européenne ?

Joseph Leddet : A mon avis, cette décision s’explique par le souci de la BCE d’éviter – autant que faire se peut - une remontée des taux obligataires, de manière à permettre aux pays membres de la zone "euro" de continuer à se financer à des taux bas voire très bas, comme c'est actuellement le cas. En effet, même s’il n’y a pas de lien direct entre taux d’intérêt à court terme (régis par les banques centrales) et taux d’intérêt à long terme (cotés par le marché obligataire), a priori le fait pour la BCE de conserver un taux directeur proche de zéro peut avoir pour effet d'empêcher la remontée des taux à 2, 5 ou 10 ans.

Inversement, le fait de rehausser le taux directeur de la banque centrale, ou de laisser entendre qu’il pourra l’être prochainement, a généralement un effet négatif sur le marché obligataire ; c’est ainsi qu’entre mai et juillet dernier, le taux de l’OAT française à 10 ans s’est fortement tendu à cause de l'amorce d'un  possible durcissement monétaire de la FED, et qu’il vient juste de se mettre à refluer grâce à la dernière annonce de la BCE.

En pratique, cette décision apparaît raisonnable dans un contexte économique et bancaire européen qui demeure fragilisé.

Cette politique, si elle se veut avant tout une décision rationnelle, ne va-t-elle pas cependant à l'encontre de ce que Angela Merkel, et surtout la Bundesbank - la banque centrale allemande -, souhaiteraient ? En quoi cette décision marque une rupture avec les positions passées de la BCE ?

La Bundesbank, puis la BCE sous l’ère Trichet, avaient une communication souvent volontairement absconse, et en tout cas non directement claire et compréhensible quant à la pérennité de leur action sur longue période. A priori, Mario Draghi semble aujourd’hui vouloir davantage jouer franc jeu, en montrant qu’il va prolonger durablement la politique d’"open bar financier " gratuit en faveur du secteur bancaire.

Quant à l’effet d’une telle politique sur la parité euro/dollar, il n’est pas évident à anticiper; c’est ainsi que, quelques jours à peine après l’annonce de M. Draghi, l’euro vient de repasser à la hausse le seuil de 1.30 dollar : on n’augmente pas mécaniquement la parité d’une devise en relevant son taux directeur, c’est même bien souvent le contraire qui se produit…

Pouvons-nous nous attendre à une baisse du cours de l'euro pendant l'été ? Quelles en seraient les conséquences ?

Au cours de cet été, il serait logique que l’euro rebaisse face au billet vert, car d’une part l’économie américaine semble plus proche de son rebond que celle de chez nous, et d’autre part, en termes de parité de pouvoir d’achat, la monnaie unique reste assez surévaluée par rapport au dollar : sa vraie valeur (grâce à laquelle on pourrait acheter le même panier de biens et services de part et d’autre de l’Atlantique) se situerait plutôt vers 1.20...

En réalité, si une telle baisse se produisait cet été, ce serait sans doute un bien, car théoriquement favorable au commerce extérieur européen; mais dans le détail les choses sont en fait un peu plus compliquées, avec un phénomène d'effet-retard, et aussi certains biens importés qui se renchériraient …

En conclusion, il faut quand même remarquer que, depuis le début de la crise financière initialisée en 2007, l’euro a étonnement bien résisté en termes de parité face au billet vert, avec une cotation moyenne d’environ 1.35 sur toute cette période.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
boblecler
- 13/07/2013 - 22:08
On s'en branle des bulles si
On s'en branle des bulles si les français délaissaient l'immobilier pour l'industrie
Equilibre
- 13/07/2013 - 10:56
Euh
Laisser les taux bas, c'est pas bien. Combien de bulles formées?
"l’euro a étonnement bien résisté en termes de parité face au billet vert"
Ils sont forts les ricains, hein, pour manipuler leur monnaie.