En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 12 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 55 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 24 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 8 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 24 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 15 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 38 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 13 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 37 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 6 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 39 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 36 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 43 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 4 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 35 min
© Reuters
L'animal ne cesse d'être mis à l'honneur par l'univers de la mode. Et cet été encore, vous n'y échapperez pas!
© Reuters
L'animal ne cesse d'être mis à l'honneur par l'univers de la mode. Et cet été encore, vous n'y échapperez pas!
Revêtez votre plus bel animal

Les animaux sont la tendance de l'été : pourquoi ça va marcher

Publié le 10 juillet 2013
T-shirts, leggings, boucles d'oreille, pendentifs...rien n'échappe à la tendance animale qui persistera tout l'été. L'animal est depuis longtemps une icône de la mode qui en révèle bien plus sur notre identité profonde, en recherche perpétuelle d'un retour et d'une communion parfaite avec la nature à laquelle nous appartenons.
Emilie Coutant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emilie Coutant est sociologue, consultante en mode, médias, tendances, risques et addictions.Docteur de l’Université Paris V, elle a soutenu une thèse intitulée “Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
T-shirts, leggings, boucles d'oreille, pendentifs...rien n'échappe à la tendance animale qui persistera tout l'été. L'animal est depuis longtemps une icône de la mode qui en révèle bien plus sur notre identité profonde, en recherche perpétuelle d'un retour et d'une communion parfaite avec la nature à laquelle nous appartenons.

Atlantico : Kenzo et Givenchy ont impulsé la saison dernière la tendance animale sur leurs t-shirts et sweat-shirts principalement, ayant depuis été largement suivies par de nombreuses marques. Quel attrait l’animal représente-t-il pour la mode ?

Emilie Coutant : Nous sommes actuellement, et d’une manière générale, pris dans un phénomène de changement de société, et comme à chaque fois, l’univers de la mode accompagne cette évolution. Ici, la grande tendance à laquelle nous faisons face est celle du retour à la nature. La tendance animalière réveille justement ce côté naturel, et donc animal, qui sommeille en nous. Ces imprimés animaliers, tout comme les graphismes représentant des animaux, sont récurrents dans l’univers de la mode depuis des années. Il s’agit donc là d’une tendance durable symbolisant le retour à la nature, qui peut aussi être interprétée comme un retour à de formes plus ludiques propres à l’univers de l’enfant.

Justement, cet accaparement de la figure animale n’est-il pas davantage caractéristique de la mode et de l’univers enfantin ? Ne pourrait-on pas y voir l’expression d’un certain malaise de notre monde d’adultes souhaitant renouer avec l’enfance ?

Plus qu’au monde enfantin finalement, l’animal est davantage lié à l’univers de la mode. Depuis de nombreuses années maintenant, les marques de luxe ont recours à des imprimés et matériaux de qualité renvoyant à cette animalité, tandis que certaines vont jusqu’à ériger l’animal en tant qu’emblème, à l’instar de Ralph Lauren. L’animal a véritablement une place de choix dans l’univers de la mode, comme l’a souligné le retour de la fourrure ou bien la profusion de plumes et de poils dans les dernières créations vestimentaires, tous ces éléments qui évoquent un certain univers "baroque-onirique". Concernant le rapport entre animal et enfance, celui-ci est bien entendu évident. A cet égard, il convient de rappeler la signification étymologique du mot "animal", qui provient du terme latin "anima" signifiant "la vie". Derrière ce mot, on trouve très vite l’idée d’une renaissance, d’un rétablissement du lien avec ce qui fait l’humanité dans son entièreté. L’animal a cette fonction de susciter en nous cette volonté de retour à la vie, après des décennies de société aux valeurs quelque peu mortifères. En tant qu’adultes, l’animalité est utilisée par l’univers de la mode comme l’archétype de l’exaltation des sens visant à nous aider à renouer avec cette énergie primordiale issue du ventre de la terre. Il n’y a pas de civilisation qui n’ait pu établir de relation étroite entre l’homme et l’animal. Ce dernier est en quelque sorte le miroir de notre être profond. Tout cela nous rappelle également que l’être humain est constitué de plusieurs parts, tantôt humaine, tantôt animale, féminine ou masculine, teintées d’une légère part d’ombre comme l’a évoqué Michel Maffesoli dans son ouvrage La part du diable, qui met en évidence l’existence d’un double souterrain qui sommeille en chacun de nous.

 

L’érection de l’animal comme nouvelle figure de mode n’est-il pas le prolongement, voir la consécration, du culte que notre société peut vouer aux animaux d’une manière générale ?

Emilie Coutant : Nous commençons seulement aujourd’hui à nous rendre compte que nous sommes nous aussi des animaux. Par ailleurs, dans le nouveau paradigme sociétal qui est en train de créer,  l’homme renoue et respecte davantage la nature, et donc l’espèce animale. Dans ce cadre-là, l’animal incarne véritablement cette figure qui évoque à la fois la nature à respecter, mais aussi l’imaginaire de l’enfance. En somme, un idiome majeur auquel nous devons désormais faire plus attention.

Propos recueillis par Thomas Sila

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires