En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Depuis le 4 juillet, le moteur de recherche français Qwant est en ligne.
Petit Poucet

Qwant a-t-il une chance de faire de l’ombre à Google ?

Publié le 10 juillet 2013
Depuis le 4 juillet, le moteur de recherche français Qwant est en ligne (après une première version d'essai lancée en février.) Son objectif ? Se faire une place face aux géants, et notamment Google.
Olivier Andrieu est consultant SEO indépendant dans le domaine de l'Internet. Il est le créateur de la société Abondance et du site www.abondance.com 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Andrieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Andrieu est consultant SEO indépendant dans le domaine de l'Internet. Il est le créateur de la société Abondance et du site www.abondance.com 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le 4 juillet, le moteur de recherche français Qwant est en ligne (après une première version d'essai lancée en février.) Son objectif ? Se faire une place face aux géants, et notamment Google.

En ce qui concerne le moteur de recherche Qwant, il nous faut d'abord revenir à quelques faits "historiques". Celui-ci a donc été lancé en première version bêta en février dernier. Ce premier lancement s'était vite assimilé à un désastre, en grande partie  à cause d'une communication ratée, de nombreux points ayant été occultés et notamment la sources des informations utilisées (en particulier le moteur de recherche Bing). Les cofondateurs du site avaient ensuite fait amende honorable et étaient revenus à un discours plus humble et plus en adéquation avec ce type de projet.

Dans la foulée, au SEO Campus 2013 début mars, Éric Léandri, un des créateurs de l'outil, s'était expliqué sur de nombreux points et avait annoncé plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont un crawler (un robots "qwantesque" conçu pour visiter les sites web afin de démarquer ses résultats de ceux de Bing) et des outils pour webmasters dédiés, le tout pour le mois d'avril 2013.

Aujourd'hui, au mois de juillet, il semblerait cependant que le robot de Qwant n'ait pas encore démarré ou si peu (la plupart des webmasters interrogés à ce sujet nous ont répondu par la négative quant aux éventuelles visites de ce "spider") et, sauf erreur de notre part, les outils pour webmasters ne sont toujours pas en ligne. Mais peut-être n'est-ce que partie remise et que les annonces du SEO Campus ont été faites, une fois de plus, un peu trop rapidement....

Le site Qwant a été lancé officiellement il y a peu (mais toujours sous une appellation "bêta"), et semble très proche de la version du mois de février dernier, sous un aspect "mieux fini", plus "propre" quant à son interface utilisateur. Il ne s'agit pas ici, pour nous, de lister les avantages et les inconvénients de cet outil, ses qualités et ses défauts. Il y a dans ce site de nombreuses bonnes idées et d'autres qui me semblent moins appropriées. Mais cela reste un avis personnel et très subjectif. L'essentiel pour Qwant sera en tout cas, selon moi :

- De se démarquer des sources existantes pour proposer ses propres résultats et fournir des informations réellement originales.

- De trouver une interface réellement utile et innovante par rapport aux autres moteurs (tels que Google) pour que les internautes acquièrent de nouveaux réflexes de recherche.

Il ne s'agit certainement pas pour Qwant de marcher sur les plante-bandes de Google et de le concurrencer de manière frontale. Conquérir 5 à 10% de parts de marché du "search" en France serait un vrai succès pour se retrouver sur le podium des sociétés phares du domaine. Et pour moi, c'est potentiellement possible. Mais ce sont les internautes qui ont la clé, comme souvent sur Internet. S'ils estiment que Qwant est un outil qui leur correspond, ils l'utiliseront et forgeront son succès. C'est tout le mal qu'on lui souhaite, en tout cas...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Roxy
- 11/07/2013 - 02:59
zero chance
J'ai essaye'. C'est vraiment moche.
Il y a une idee avec les differentes cartouches qui apparaissent simultanément. Mais, L'ergonomie est a revoir. Beaucoup de résultats sans pertinence.
Le logo fait Atari années 70.
J'espere qu'ils se sont bien amusés
Cybians
- 10/07/2013 - 23:16
Triste à dire....
Mais, je suis allé, j'ai vu, et j'ai été vaincu!

C'est mal foutu, mal pensé, j'espère qu'ils vont modifier l'ergonomie, notamment:

- lorsqu'une colonne ne livre aucun résultat, pourquoi l'afficher?

- La pertinence étant les pages web, il conviendrait de les centrer dans la page, et d'augmenter la largeur pour une meilleure lecture

- remonter une colonne secondaire dans les onglets (social par exemple)

- actualité devrait être mis en bandeau défilant

- Faire comme dans google, un web design des résultats épuré afin de mettre en valeur les publicités (ce qui génère le cash au final)

- Minitel
- Logo
- Bebop
- Qwant
....

Bon, on va pas trop cracher sur une initiative pour développer une entreprise en France :-)
dcq75
- 10/07/2013 - 18:56
Peu probable
En toute franchise, je ne vois pas demain, 5 ou 10 % des gens utiliser Qwant.De plus, lorsquiil faudra revendre l'affaire, ou trouver de nouveaux investisseurs, nous aurons un Montebourg, qui bloquera les investissements américains, en estimant que cela doit rester notre fleuron national, et donc mourir faute de ressources.