En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

02.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

03.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

04.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

05.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

06.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

07.

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 16 heures 33 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 18 heures 24 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 19 heures 53 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 21 heures 11 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 21 heures 50 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 16 heures 19 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 17 heures 7 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 17 heures 51 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 18 heures 13 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 19 heures 38 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 20 heures 55 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 21 heures 29 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 22 heures 14 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 22 heures 36 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 23 heures 26 min
© Reuters
Un document interne de La Poste, révélé par Le Parisien, indique que le prix du timbre devrait augmenter de manière importante dans les cinq prochaines années.
© Reuters
Un document interne de La Poste, révélé par Le Parisien, indique que le prix du timbre devrait augmenter de manière importante dans les cinq prochaines années.
Philatéliste

Que financent vraiment les augmentations du prix du timbre ?

Publié le 05 juillet 2013
D'après un document interne publié par le journal Le Parisien, la Poste prévoit d'augmenter fortement ses tarifs dans le secteur du courrier au cours des cinq prochaines années. Une stratégie qui peut paraitre surprenante voire paradoxale en pleine crise de l'envoi postal.
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après un document interne publié par le journal Le Parisien, la Poste prévoit d'augmenter fortement ses tarifs dans le secteur du courrier au cours des cinq prochaines années. Une stratégie qui peut paraitre surprenante voire paradoxale en pleine crise de l'envoi postal.

Atlantico : Un document interne de La Poste, révélé par Le Parisien, indique que le prix du timbre devrait augmenter de manière importante dans les cinq prochaines années. Que finance réellement la hausse du prix du timbre ?

Erwan Le Noan : Le plus étonnant dans les informations révélées par la presse, c’est que cette augmentation du prix du timbre n’est pas justifiée par un meilleur service, mais par des pertes liées à la baisse des flux de courriers, en raison notamment du développement des e-mails. En fait, La Poste va faire payer plus cher parce qu’elle perd des clients ! On se demande pourquoi elle ne cherche pas plutôt à réduire ses coûts…

L’autre argument avancé, semble-t-il, par La Poste, c’est qu’il lui faut financer le « service universel » qui correspond à l’obligation qui pèse sur elle de délivrer le courrier même dans un petit village reculé. C’est une garantie du service public. On est obligé de la croire… mais on ne voit pas bien pourquoi une autre entreprise ne pourrait pas accomplir cette mission (en étant elle aussi éventuellement compensée).

Cela veut-il dire que La Poste préfère augmenter les tarifs payés par les consommateurs plutôt que de s'adapter en interne pour faire face au recul de l'activité courrier ? Cela serait-il possible dans le cadre d'une entreprise privée soumise à la concurrence ?

Le problème dans cette histoire, c’est en effet qu’il n’y a aucune concurrence. Le client est captif : il n’a pas d’autre choix que de passer par La Poste pour envoyer son courrier… Dans une situation de concurrence, on peut très bien imaginer qu’une (ou plusieurs) entreprise(s), publique(s) ou privée(s) soi(en)t soumise(s) à l’obligation de service universel et reçoive(nt) pour cela des compensations, et que ces entreprises soient en compétition pour le reste du courrier. Au moins le consommateur aurait le choix et pourrait comparer.

En étant imaginatif et optimiste, on serait peut-être même surpris de voir des postes locales se mettre en place dans certaines régions, ou zones isolées, soit totalement privées, soit collaboratives animées par des citoyens. Il ne faut jamais désespérer de l’inventivité humaine mais pour cela, il faut lui permettre de s’exprimer.

La hausse des tarifs des timbres pour s'adapter à la baisse du trafic postal reflète t-elle le besoin de privatisation de certaines entreprises publiques ? Est-il cependant possible de privatiser La Poste en ce sens où une entreprise privée pourrait refuser de desservir certaines villes isolées ? A défaut d'une privatisation, peut-on aligner les méthodes de gouvernance des entreprises publiques sur celles du secteur privé ?

La question n’est pas vraiment celle de la privatisation. Une entreprise privée qui serait protégée par une rente pourrait très bien être sous performante et bien pire que La Poste. Qu’elle soit publique ou privée, une entreprise en monopole n’a pas (ou peu) d’incitation être à être stimulée, à être plus performante. Dans le cas de La Poste, il faut rappeler qu’elle a changé, profitant même de son statut pour proposer des services commerciaux qui n’ont rien à voir avec ses missions de services publics (et renforçant peut être même par là sa position hégémonique…). La vraie question, c’est celle de la mise en concurrence, qui seule permet la stimulation, la baisse des prix (soit parce qu’on choisit d’être plus efficace, soit parce que certaines entreprises s’engagent dans la voie du low cost) et la course à la qualité (parce que certaines entreprises choisiront la voie du luxe, du service "supérieur" pour vos colis).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jean fume
- 05/07/2013 - 21:41
C'est la meilleure de l'année !!
Les ventes chutent, le chiffre d'affaire s'en suit, donc pour compenser on augmente les prix !!! ça c'est du commence !!! Avec un savoir aussi vital pour une entreprise, ils devraient donner des cours à ceux qui ne savent pas y faire. Peugeot par exemple, on ne sait jamais. Sur un malentendu ça peut marcher !
Imragen
- 05/07/2013 - 18:10
@l'auteur
C'est vrai que la Poste devrait s'adapter plus vite, mais c'est un gros morceau.
Et personnellement je trouve que jusqu'à aujourd'hui et pour ce que j'en connais, je trouve que jusqu'à ce jour elle n'a pas trop mal réussi son évolution, même si elle aurait pu aller plus loin.
Et elle continue de s'améliorer.
J'aurais aimé que la Fonction Publique et en particulier l'Education Nationale fasse preuve du même dynamisme pour commencer à se réformer...
michael
- 05/07/2013 - 16:17
Le secteur courrier a déjà fait des efforts
La Poste a déjà fait subir de grosses réorganisations à son secteur courrier. Les réductions d'effectifs ont été massives et les regroupements en plateforme généralisée pour réduire encore les coûts. Les actuels postiers (Contractuels et Fonctionnaires) payent le prix fort "la poste de papa" où une carte chez les rouges ouvrait grandes les portes. Ceux qui ont bien profité de cette aubaine partent maintenant à la retraite, laissant peser sur les générations futures le poids de leur immobilisme et de leur corporatisme ... finalement rien de neuf sous le soleil.