En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
La « réversibilité » est un des sujets importants du Cloud : elle qualifie la capacité à récupérer ses données lorsqu’on souhaite changer de service, comme quitter la messagerie Hotmail pour Gmail.
Bonnes feuilles

Cloud computing : comment récupérer des données personnelles perdues ?

Publié le 20 août 2013
L'auteur Guillaume Plouin présente les avantages et les inconvénient du Cloud computing et dresse un panorama des solutions de Cloud personnel dans différents domaines. Extrait de "Tout sur le Cloud personnel" (2/2).
J’ai 20 ans d’expérience dans le conseil en architecture et l’innovation IT. Je suis intervenu dans tous les secteurs d’activité, et j’ai côtoyé beaucoup de technologies. Je travaille en particulier sur la prospective, les nouveaux usages rendus...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Plouin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
J’ai 20 ans d’expérience dans le conseil en architecture et l’innovation IT. Je suis intervenu dans tous les secteurs d’activité, et j’ai côtoyé beaucoup de technologies. Je travaille en particulier sur la prospective, les nouveaux usages rendus...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'auteur Guillaume Plouin présente les avantages et les inconvénient du Cloud computing et dresse un panorama des solutions de Cloud personnel dans différents domaines. Extrait de "Tout sur le Cloud personnel" (2/2).

Pourrais-je récupérer mes données ?

La « réversibilité » est un des sujets importants du Cloud : elle qualifie la capacité à récupérer ses données lorsqu’on souhaite changer de service, comme quitter la messagerie Hotmail pour Gmail. La question est cruciale lorsqu’on a placé une grande quantité de données (par exemple des photos) chez un acteur Cloud : il est indispensable de pouvoir les migrer ailleurs si cet acteur se révèle dépassé vis-à- vis de la concurrence, s’il change ses tarifs, s’il vient à disparaître, etc.

Les acteurs du Cloud permettent généralement la réversibilité sous l’une ou l’autre des formes suivantes.

Une interface web qui permet d’exporter toutes ses données d’un seul coup. C’est le cas de Google « Data Liberation », uneinterface disponible à cette adresse : https://www.google. com/settings/exportdata

➤➤ Le support d’un standard technique permettant facilement de migrer d’un service à l’autre. C’est le cas de Gmail qui permet de récupérer ses e-mails dans Outlook ou Thunderbird via le standard IMAP1.

➤➤Une interface de programmation ouverte (voir chapitre 1). Cette interface technique permet à des développeurs tiers de créer des logiciels de récupération de ses données. C’est le cas du logiciel libre Flickr Downloadr (http://janten.com/ downloadr), créé en 2009 par Jan-Gerd, un développeur allemand. Ce logiciel permet de récupérer toutes ses photos d’un coup depuis le Cloud Flickr.

Il faut noter que certains acteurs du Cloud ne proposent pas la réversibilité, afin d’enfermer leurs utilisateurs dans leur outil. Il est donc conseillé de vérifier l’option de réversibilité avant d’utiliser un nouveau service Cloud. Cette problématique de réversibilité a été mise en lumière par un groupe d’employés de Google qui a créé le « Data Liberation Front » ou Front de Libération de la donnée (dataliberation.org). Ces employés ont poussé Google à être exemplaire sur ce sujet.

Pourrais-je transmettre mes données ?

La question de la transmission des biens numériques stockés dans le Cloud est un casse-tête. On peut envisager cette transmission dans divers cas de figure :

➤➤je souhaite prêter un album musical ou un film acheté dans le Cloud, par exemple sur Apple iTunes,

➤➤je souhaite donner ce même album musical ou film à un ami,

➤➤je souhaite donner en héritage à mes enfants toutes mes données stockées dans le Cloud.

Dans chacun d’eux, il faut bien être conscient que la transmission de biens numériques stockés chez un acteur du Cloud ne ressemble en rien à la transmission d’objets tangibles dans le monde réel.

partager une donnée (par exemple une photo ou un document), mais pas de la donner. La possibilité de prêt des biens culturels est très limitée : il est impossible de prêter de la musique ou un film sur iTunes et possible de prêter un livre numérique chez Amazon sous certaines conditions. Enfin, les conditions générales d’utilisation interdisent généralement de transmettre son identifiant à un tiers, donc de faire hériter son enfant de son compte Facebook. Dans le cas particulier de Facebook, il est possible de conserver une sorte de page mortuaire pour une personne disparue, mais pas d’accéder aux échanges privés de cette personne après sa mort. Il semble que l’on perde la propriété du bien numérique à sa mort.

Une rumeur circule sur le web à ce sujet : l’acteur Bruce Willis aurait envisagé de poursuivre Apple en justice, car il aurait dépensé une fortune en musique sur iTunes et aurait voulu que ses filles en héritent à sa mort. Cette rumeur s’est révélée être fausse, mais elle est révélatrice d’un problème de fond. Sur le Cloud, on n’achète plus un produit, mais un droit d’usage, qui se termine soit avec notre abonnement, soit avec notre mort.

On pourrait conclure en disant que le Cloud est un pas vers la fin de l’héritage…

Et si le fournisseur Cloud disparaissait ?

On peut se poser la question des conséquences de la disparition d’un service Cloud. Nous avons vu qu’il existait souvent des solutions pour récupérer ses données. Mais que se passerait-il en cas d’arrêt de service brutal ? Serait-il possible de récupérer ses données ? Rien n’est moins sûr…

On peut imaginer deux causes à un arrêt brutal :

➤➤La destruction des centres de données : elle est possible dans le cas d’un petit acteur du Cloud qui aurait un seul centre de données. Elle est moins envisageable pour un acteur important qui repose sur trois centres répliqués entre eux. En effet, la probabilité de trois catastrophes simultanées en trois lieux différents est faible. Une bonne pratique pour un petit acteur est de faire reposer ses services sur ceux d’un plus gros acteur, afin de bénéficier de sa sécurité. Par exemple, DropBox repose sur les services techniques d’Amazon.

➤➤La faillite d’un fournisseur : elle est possible dans le cas où celui-ci aurait une petite base d’utilisateurs. En effet, une entreprise disposant de nombreux utilisateurs est considérée comme valorisable et sera probablement rachetée plutôt que liquidée. Il est donc conseillé d’utiliser des services Cloud déjà populaires plutôt que des services en cours de construction.

Extrait de "Tout sur le Cloud Personnel. Travaillez, stockez, jouez et échangez... dans le nuage", Guillaume Plouin, (Dunod éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

La guerre des changes aura lieu

07.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

01.

Adolescents : il leur manque une heure de sommeil par jour

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
dreft
- 07/07/2013 - 21:53
DIY
HD 2To = 90 EUR, PC Raspberry + ARM Slackware 35 EUR. une ligne SDSL 5Mb 29 EUR.



xystate
- 07/07/2013 - 14:27
Cloud spying
@sheldon
Tout à fait d'accord pour un cloud européen, quitte à être espionné, je préfère que ça soit par la DGSE que par la NSA :)
Cela dit, les américains ont encore beaucoup d'avance. On est loin de contre-pouvoirs vraiment efficaces.
quesako
- 07/07/2013 - 13:52
Il serait temps d'avoir des vrais "clouds" européens !
Il y en a certes (ex Orange) mais tellement "sous développés" par rapport à un Dropbox qu'ils sont inutilisables. En effet sur Dropbox on peut mettre des dossiers avec sous dossiers alors que le cloud d' Orange ne prend que des fichiers !
Comme pour la plupart des utilisateurs les clouds sont aux US (Dropbox, Skydrive, iCloud, etc etc) en période de tensions (les Mondebourg ou Le Pen faisant de la régression économique en fermant les frontières) on perd tout usage.
Comme pour le GPS l'Europe est le bon niveau car là encore en France on n'est pas à l'abri de politiques dictatoriales à la Chavez de la part du FN comme du Front de gauche et de leurs alliés socialistes de gauche !