En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
L'étude 2.0

Euromillions : 166 millions à gagner ? Mais au fait qui sont ces joueurs qui tentent leur chance via Internet

Publié le 21 juin 2013
Ce vendredi, la cagnotte de la loterie européenne est record en 2013. L'occasion d'étudier comment se comportent sur Internet les joueurs de ce jeu de hasard.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce vendredi, la cagnotte de la loterie européenne est record en 2013. L'occasion d'étudier comment se comportent sur Internet les joueurs de ce jeu de hasard.

Il y a de quoi rêver ! Gagner 166 millions d'euros en choisissant sept numéros au hasard. Un fantasme pour tout le monde. En tout cas cela vaut bien le coup de dépenser deux euros à l'Euromillions ce vendredi pour avoir une chance d'être l'heureux élu. En effet, aucun joueur n'a remporté le "Super Jackpot" d'Euromillions de très précisément 146.642.975 euros mis en jeu mardi soir, selon les résultats publiés par la Française des Jeux. Seule contrainte, mais de taille, chaque joueur n'a qu'une chance sur 116.531.000 de gagner ! Car l'Eurmillions est un jeu partagé par neuf pays : l'Espagne, le Royaume-Uni, la France, le Luxembourg, la Belgique, la Suisse, le Portugal, l'Irlande et l'Autriche. Des statistiques faibles mais qui n'ont pas empêché la validation de 48 millions de grilles ce mardi, selon  le site tirage-gagnant. Et selon ce même site, plus de 60 millions de grilles devraient être jouées pour le tirage extraordinaire de ce vendredi.

Mais qui dit tirage hors-norme, dit enquête sur le comportement des joueurs. Tirage-gagnant a en effet réalisé une étude très complète sur le profil des joueurs de l'Euromillions sur Internet. Ainsi, grâce aux statistiques de ses 1,6 millions de visiteurs, le site internet a pu ressortir quelques chiffres intéressants. Tout d'abord tirage-gagnant note que 63,5% des joueurs de l'Euromillions sur Internet le font depuis un ordinateur. Les 36,5% restant surfent via un smartphone ou une tablette tactile.

Infographie l'utilisation du mobile chez les joueurs Euromillions

En revanche, il existe une forte disparité des comportements selon que le joueur est francilien ou provincial. En effet, 57,2% des habitants de l'Ile-de-France utilisent une application mobile pour jouer à l'Euromillions. Ainsi, la région parisienne est la seule à utiliser "plus l’internet mobile que l’internet normal pour consulter le résultat des tirages Euromillions".

A l'opposé, ils ne sont que 23,3% des Bretons à le faire depuis un smartphone. Tirage-gagnant relève donc que "la Bretagne est la région la moins représentée en connexion mobile dans cette infographie". Même si, "on peut imaginer que d’autres départements français sont encore moins éduqués aux appareils nomades comme le Gers, la Lozère ou encore la Creuse". Autre statistique intéressante dévoilée par le site Globometer, "chaque semaine, plus de 60 millions de combinaisons sont enregistrées en moyenne. Ce qui laisse à penser que 100 Européens remplissent une grille d'Euromillions chaque seconde".

Le "Super Jackpot" de mardi n'était que le second de ce genre à être proposé aux joueurs. La première super cagnotte de 100 millions d'euros, mise en jeu le vendredi 22 mars, n'avait pas été gagnée. Elle avait été abondée par un autre tirage sans gagnant puis finalement décrochée le 29 mars par un joueur français en Seine-et-Marne qui a empoché 132.486.744 euros en gardant l'anonymat. Le record des gains de la loterie européenne (190.000.000 euros) est détenu depuis le 10 août 2012 par Adrian et Gillian Bayford, un couple du Suffolk, un comté de l'est de l'Angleterre.

La cagnotte de 166 millions d'euros de ce vendredi soir est la sixième plus importante de l'histoire de l'Euromillions selon le site Loterie Plus. Et ce site qui met en ligne un certains nombres de statistiques sur ce jeu de hasard, " si le jackpot était remporté par un seul joueur, il pourrait même permettre de battre le record national dans 7 des pays participants : Autriche, Belgique, Espagne, Irlande, Luxembourg, Portugal ou Suisse". Loterie Plus indique aussi que depuis sa création, et à la date du 29 mai 2013, l’Euro Millions compte 314 gagnants de premier rang ( c'est-à-dire qui ont remporté le jackpot à eux tout seul ou qui se sont partagés le jackpot à part égale) recensés à travers toute l’Europe.

 

Ci-dessous voir une vidéo qui explique une méthode pour augmenter ses chances de gagner à l'Euromillions

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Glabre et Ingambe
- 22/06/2013 - 13:10
Crétinerie d'usage
Je crois que "l'éducation à l'usage des appareils nomades" (quelle expression pompeuse!) n'a rien à voir avec l'usage ou pas des mobiles. Pour qu'il y ait éducation, il faut qu'il y ait "occasion d'éducation." Allons donc éduquer un Savoyard à la voile, ou un Breton à l'escalade, et revenons faire des comparaisons oiseuses sur les taux d'usage des voiliers et du matériel de grimpe.

L'usage massif du mobile en Ile de France est évidemment du non pas à "l'éducation" mais aux circonstances : train, métro, files d'attentes, journées fractionnées. Il faut être un crétin pour ne pas le comprendre.