En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 19 min 3 sec
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 52 min 28 sec
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 1 heure 12 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 2 heures 5 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 17 heures 58 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 19 heures 46 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 21 heures 33 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 22 heures 8 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 37 min 19 sec
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 1 heure 1 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 2 heures 53 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 17 heures 11 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 19 heures 14 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 20 heures 12 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 21 heures 55 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 23 heures 12 min
© Reuters
La question du redoublement en France n'est pas une question d'ordre pédagogique mais d'ordre budgétaire.
© Reuters
La question du redoublement en France n'est pas une question d'ordre pédagogique mais d'ordre budgétaire.
Bonnet d'âne

Pour l’OCDE, il nous coûte 2 milliards d’euros mais y a-t-il des alternatives efficaces au redoublement scolaire ?

Publié le 05 juin 2013
Le mois de juin est généralement celui des conseils de classe, qui décident du passage d'un élève en classe supérieure ou de son redoublement. La France, championne du redoublement dans les pays de l'OCDE, dépenserait chaque année 2 milliards d'euros à cet effet.
Jean-Rémi Girard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Rémi Girard est vice-président du SNALC-FGAF (Syndicat National des Lycées et Collèges). Il tient le blog sur l'Education nationale "Je Suis en retard" : http://celeblog.over-blog.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mois de juin est généralement celui des conseils de classe, qui décident du passage d'un élève en classe supérieure ou de son redoublement. La France, championne du redoublement dans les pays de l'OCDE, dépenserait chaque année 2 milliards d'euros à cet effet.

Chaque ministre de l'Éducation nationale croit régulièrement avoir trouvé le Graal du système scolaire dans la proposition suivante : il faut supprimer le redoublement. Or, depuis des décennies qu'on force la diminution de cette pratique, aucune amélioration n'a pourtant eu lieu.

Et pour cause : la question du redoublement en France n'est pas une question d'ordre pédagogique, mais bien une question d'ordre budgétaire. Le redoublement, ça coûte trop cher, et avec tout cet argent, on ferait… on ne sait pas trop ce qu'on ferait d'ailleurs, mais on l'utiliserait mieux, paraît-il. Comment ? Alors là, on se le demande, puisque cela fait bien trente ans que les courbes du redoublement sont à la baisse ; et celles de l'efficacité du système ne sont pas pour autant à la hausse, et l'aide aux élèves en difficulté ne semble pas avoir produit un quelconque résultat d'ampleur depuis tout ce temps.

Il en va du redoublement comme de tant d'autres choses dans l'Éducation nationale : ce n'est pas avec des positions de principes déconnectées de la réalité qu'on répond aux problèmes du quotidien. Par exemple, d'aucuns nous martèlent que les pays dont le système scolaire fonctionne ne font pas redoubler. Une telle affirmation semble aujourd'hui aller de soi, et tous de la répéter dans les médias. Or la réalité est toute autre : tout d'abord, on ne peut prendre n'importe comment un élément unique et le désolidariser de l'ensemble d'un système. Or jusqu'à preuve du contraire, l'efficacité d'un système scolaire n'est en rien scientifiquement davantage rattachée au taux de redoublement qu'au nombre annuel de journées de pluie ou à la rémunération du corps enseignant. Il semblerait même qu'elle soit davantage rattachée à la rémunération du corps enseignant ou au taux d'encadrement, en fait, mais forcément, c'est une mesure qui plairait moins à la Cour des comptes.

Ensuite, quand on étudie les chiffres dans le détail[1], on se rend justement compte qu'il n'y a pas de corrélation. Certains pays font beaucoup redoubler et réussissent très bien dans les études internationales[2], d'autres ne font pas redoubler et ont des statistiques déplorables.

Il faut donc sortir des dogmes, et s'intéresser à ce qui fonctionne. Certains élèves ont besoin de temps pour gagner en maturité. D'autres ont parfois une période "sans" pour des raisons scolaires ou extra-scolaires. Ces élèves-là peuvent sans aucun doute tirer un bénéfice d'un redoublement. Certains parents ne s'y trompent pas et, à la surprise générale des technocrates, ce sont eux qui demandent à ce que l'on fasse redoubler leur fils ou leur fille. En tant que professeur, j'ai connu des redoublements efficaces. Maintenant, si l'on se met à affirmer que tous les élèves qui redoublent doivent atteindre les mêmes résultats que les autres, on ne peut effectivement qu'être déçu : on fait rarement redoubler les meilleurs élèves, et plus couramment ceux qui ont des difficultés, non ?

Une fois cela posé, le redoublement n'est qu'un moyen parmi d'autres d'intervenir sur la difficulté scolaire. Les classes 6e-5e en 3 ans en seraient un autre, et probablement un plus efficace… mais il est également plus coûteux, et de telles structures sont au contraire en voie de disparition. Des parcours diversifiés au sein du collège pourraient eux aussi améliorer grandement l'existant, mais l'idéologie du "collège unique" (devenu idéologie de "l'école du socle") empêche de telles mesures de bon sens d'être prises.

Mon syndicat, le Snalc, a pourtant récemment proposé une nouvelle organisation du collège[3], qui permettrait de donner davantage de temps aux élèves en difficulté pour progresser dans les matières fondamentales, sans pour autant les exclure. Faire en 3 ans ce que d'autres peuvent faire en 2, dans des groupes à plus faibles effectifs, voilà qui permettrait de concilier les avantages du redoublement (davantage de temps pour progresser) tout en évitant ses inconvénients (le fait de refaire à l'identique ce qui n'a pas été réussi la première fois, sans parfois rien changer dans les façons de faire).

Le redoublement est un outil qui continue d'avoir son utilité et qui doit demeurer dans la boîte à outils d'une Éducation nationale qui ne peut se permettre de réfléchir qu'en termes comptables. Faire passer de manière automatique les élèves dans la classe supérieure alors qu'ils n'ont pas le niveau pour suivre relève de la maltraitance. Alors attelons-nous à trouver les dispositifs qui peuvent venir en renfort du redoublement afin de résoudre l'échec scolaire plutôt qu'à stigmatiser une pratique qui est une conséquence de nos dysfonctionnements, et non une cause.


[1]    Pour une étude détaillée, reportez-vous à ce lien : http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2012/11/12/non-disputemus-sed-calcul...
[2]    Et n'oublions pas que ces études sont elles-mêmes fort biaisées…
[3]    L'ensemble de ce projet d'organisation modulaire du collège peut être consulté ici : http://www.snalc.fr/fichiers/pdf/VERS%20%20UN%20COLL%C3%88GE%20MODULAIRE...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 06/06/2013 - 00:38
le vrai problème
auquel il faut s'attaquer, c'est l'inefficacité du primaire ( j'y suis enseignant). Et le vrai problème du primaire c'est la compréhension de la langue: on apprend en effet à lire à des enfants qui ne comprennent pas à l'oral ce qu'on leur demande de comprendre en lisant. Et la réponse des officiels c'est de multiplier les heures de lecture. Cherchez l'erreur.
Teo1492
- 05/06/2013 - 22:54
Combien nous coûtent les fonctionnaires de l'ocde ????
Cadre A : 6000 euros par mois
Cadre B : 3500 euros par mois
Cadre C : 2200 euros par mois
.
Bien cher pour le travail fourni !!!!!!!!
prochain
- 05/06/2013 - 20:29
@Anubis, moyens matériels et humains
Il serait temps de virer les mauvais profs parce que les dégâts sont gigantesques, ce serait dans l'intérêt des profs qui font un travail remarquable. Le "poste" est garanti à vie hélas.