En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 4 min 50 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 1 heure 15 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 2 heures 35 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 12 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 7 heures 12 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 9 heures 17 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 9 heures 57 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 11 heures 50 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 29 min 23 sec
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 1 heure 58 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 3 heures 16 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 5 heures 36 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 7 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 8 heures 42 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 8 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 12 heures 7 min
Gros poissons 2.0

Yahoo! rachète Tumblr : faut-il craindre les conséquences d’une concentration des acteurs du web ?

Publié le 21 mai 2013
Le géant du web Yahoo !vient de racheter le service de blogging Tumblr pour la coquette somme de plus d’un milliard de dollars. Conçu sur la base d’un réseau égalitaire entre pairs, valorisant la collaboration et la gratuité, que reste-t-il de l’esprit du web à l’heure de tels mouvements d’acquisitions et de concentrations ?
Benjamin Bayart est expert en télécommunications et président de French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France, encore en exercice.Il est un des pionniers d'Internet en France. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Bayart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Bayart est expert en télécommunications et président de French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France, encore en exercice.Il est un des pionniers d'Internet en France. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le géant du web Yahoo !vient de racheter le service de blogging Tumblr pour la coquette somme de plus d’un milliard de dollars. Conçu sur la base d’un réseau égalitaire entre pairs, valorisant la collaboration et la gratuité, que reste-t-il de l’esprit du web à l’heure de tels mouvements d’acquisitions et de concentrations ?

Atlantico : Internet, puis le web, furent conçus comme l’antithèse du réseau pyramidal : dépourvu de centre, consacrant chaque maillon comme égal et porté sur l’intérêt de tous. L’idéal de contribution désintéressée à l’origine du réseau n’est-il pas en danger à l’heure où quelques acteurs dominants tendent à imposer leur présence à coups de gros sous?

Benjamin Bayart : Tout est question d'équilibre des pouvoirs. La présence de grands acteurs n'est pas en soi un problème. La question est de savoir le pouvoir qu'ont ces grands groupes sur le réseau.

Si Internet est uniquement structuré par le rapport de force entre des grands groupes, alors on peut être certain de deux choses. D'abord le réseau va profondément changer, ce qui se traduira par une perte des libertés. Ensuite, il n'y aura plus ni innovation ni croissance en lien avec le réseau.

Sur la perte des libertés, c'est assez simple. Ça passera par les atteintes à la neutralité du réseau, et donc à la liberté d'expression, ça passera par la perte de contrôle des utilisateurs sur leur vie privée, ça passera par l'approche habituelle d'Apple: c'est la machine qui contrôle l'utilisateur et pas le contraire.

Sur la perte de l'innovation c'est un problème classique d'économie. Quand il y a concentration dans un secteur au point que les acteurs restant soient trop puissants, ils sont en mesure d'empêcher les nouveaux entrants, et donc d'empêcher les modèles disruptifs ou innovants. La réponse classique des États, comme ce qu'a fait la Commission Européenne avec Microsoft, est bien trop lente par rapport à l'évolution d'Internet.

Ces deux risques existent, mais ils ne sont pas nouveaux, ils sont liés à l'existence de grands services centralisés sur Internet et à la prédominance qu'on veut bien leur accorder. La première fois que j'en ai donné une description c'était dans la conférence "Internet libre ou Minitel 2.0", en juillet 2007, et je n'étais pas spécialement en avance dans cette analyse.

Il ne faut pas croire non-plus que l'histoire d'Internet soit déjà terminée. Les batailles politiques qui se livrent autour du réseau depuis presque 20 ans se poursuivent. Les grands acteurs économiques font pression pour prendre le pouvoir, la société civile fait pression pour le conserver. En ce sens, la concentration des acteurs économiques pour devenir toujours plus puissants est plutôt une mauvaise nouvelle, elle crée des adversaires plus puissants.

Quelles semblent être les valeurs dominantes sur le web aujourd’hui ? Où peut-on encore retrouver l’éthos de ses fondateurs ?

C'est très curieux comme formulation. Où peut-on encore retrouver l'éthos des fondateurs de telle ou telle ville ? Internet est un peu comme un lieu, comme une ville. Les gens qui fréquentent l'opéra et les terrasses chics du centre-ville n'ont pas la même éthique de la ville que les gens qui fréquentent les squats, ni que les gens qui dorment sous les ponts.

Pour le moment, on retrouve encore facilement des lieux d'échange libre des connaissances sur Internet. On retrouve cet esprit dans beaucoup d'endroits et dans beaucoup de comportement. Sans même aller chercher dans les choses compliquées, la simple entre-aide qui existe sur un forum relève de l'esprit des origines du réseau, apporter ses connaissances et s'en servir pour aider quelqu'un qui se pose des questions.

On retrouve même ces lieux dans ce que les gens font avec les grands services centralisés. Quand un soutier de la vie politique, par exemple un assistant parlementaire, publie sur son Tumblr des explications et commentaires, sous forme graphique, il vulgarise le fonctionnement réel de nos institutions, il partage sa connaissance du système.

Ce qui fait l'éthos des fondateurs, ce n'est pas tellement la structure capitalistique, c'est ce que les gens font avec le réseau. Et il se trouve que cet usage continue à aller croissant.

Bien entendu, cet usage ne génère pas forcément de chiffre d'affaire, et donc les économistes ont un peu de mal à le mesurer. Ils ont tendance à le ranger dans la case "externalités positives", tout comme ils rangent l'environnement et sa dégradation dans "externalités négatives". Moyen pudique de dire qu'ils n'y comprennent pas grande chose.

Quel avenir pour le non-lucratif sur Internet ? Peut-on être non-marchand et crédible ?

C'est une question piège. D'abord, il faut faire très attention à ne pas mélanger le non-lucratif, ou le non-marchand, avec le gratuit. Le gratuit est toujours associé au fait qu'il faut produire par ailleurs des revenus pour faire tourner la machine.

TF1 et Facebook sont gratuits pour les gens qui s'en servent, mais ce sont des mécanismes marchands, où les utilisateurs sont les marchandises, et où les publicitaires sont les clients. Ces systèmes ne sont gratuits que pour les marchandises que nous sommes.

Le non-lucratif est, par bien des aspects, bien plus crédible que le secteur marchand. Par exemple sur la confiance. Les utilisateurs ont plus confiance, et à juste raison, dans une structure qui n'a pas pour but l'enrichissement qu'en une structure qui a comme seule vocation de rémunérer ses actionnaires.

Bien entendu, si on entend par "crédible" le fait d'être capable de lever 100 milliards de placements, le non-lucratif ne l'est pas. Ce qui n'est pas surprenant: ce n'est pas son but. La réussite pour le secteur marchand, c'est d'augmenter la valorisation de l'entreprise pour satisfaire l'actionnaire. La réussite pour le secteur non-marchand c'est l'atteinte de son but statutaire, par exemple de protéger la vie privée de ses utilisateurs. Les deux types de structures sont efficaces quand elles atteignent leur objectif, ce qui est souvent le cas.

Le non-lucratif gagne sa crédibilité à chaque fois que les utilisateurs veulent certaines garanties éthiques que le monde actuel de l'entreprise est totalement incapable de fournir. Et c'est une des raisons pour lesquelles on voit se développer une autre forme d'économie partout où les questions éthiques se mettent à prendre de la place.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires